Qu'est-ce que l'axolotl ?



 



Qu'est ce que l'axolotl ?



L’axolotl est un animal de la famille des Urodèles. Ce n’est donc pas un poisson, mais un amphibien, et plus précisément une salamandre. De son vrai nom  Ambystoma mexicanum, il est originaire du Mexique, où il vivait dans des lacs d’eau froide aujourd’hui disparus. A l’heure actuelle, il figure malheureusement sur la liste du CITES des espèces menacées (https://www.cites.org). On le trouve donc rarement à l’état sauvage. En revanche, les élevages d’axolotls sont nombreux, car il est très utilisé en tant qu’animal de laboratoire.



 



un axolotl



 



En effet, l’axolotl possède la capacité étonnante de pouvoir régénérer ses organes à l’identique si ceux-ci sont abimés, ce qui intéresse beaucoup les chercheurs. Mais ce n’est pas la seule particularité de l’axolotl. Il est également capable de rester au stade larvaire toute sa vie, ce qui ne l’empêche pas d’arriver à maturité sexuelle et de se reproduire. Ce phénomène est appelé la « néoténie ». Cela serait lié à une activité plus faible de la glande thyroïdienne, probablement en raison de leur milieu de vie très pauvre en iode. Les axolotls se métamorphosent rarement en adultes de façon spontanée. En captivité, la transformation peut être obtenue par un traitement hormonal à base d’hormones thyroïdiennes (thyroxine).



L’axolotl néoténique possède une tête ronde et une bouche large, qui lui donnent cet air sympathique qui plaît tant. De chaque côté flottent ses branchies, qui, contrairement à celles des poissons sont externes. En se colorant de façon plus ou moins vives, elles peuvent donner une information sur l’état d’excitation de l’axolotl. Son corps allongé est muni de 4 pattes qui lui permettent de se déplacer au fond de l’eau.



 



axolotl description



 



Les axolotls peuvent être de couleur très variées, blanc (aussi appelé « leucistique »), noir ou encore doré. Ils sont bruns tachetés à l’état sauvage. Les axolotls en vente dans les animaleries sont le plus souvent albinos (cette couleur n’existe pratiquement pas à l’état sauvage). Même si ils restent au stade larvaire, ils peuvent quand même atteindre les 30 centimètres, ce qu’il faut prendre en considération avant d’en faire l’acquisition.



 Les axolotls sont actifs la nuit, et au crépuscule. Ils ont un régime exclusivement carnivore. S’ils restent au stade larvaire, ils peuvent facilement vivre une quinzaine d’année. Certains spécimens atteignent l’âge avancé de vingt ans ! En revanche, s’ils se métamorphosent en adultes leur espérance de vie est nettement plus courte (environ 5 ans).



Où se procurer un axolotl ?



Même si de plus en plus d’animaleries proposent des axolotls à la vente, le plus souvent albinos, il n’est pas toujours évident de s’en procurer.  Vous pouvez entre autre en trouver chez des particuliers passionnés, ce qui offre l’avantage de savoir d’où il vient, de voir ses parents, et d’avoir accès à des coloris plus variés.



Comment s’occuper d’un axolotl en captivité ?



En raison du comportement social de l’axolotl, il est conseillé de faire l’acquisition de deux axolotls au minimum, et non d’un individu isolé. En ce qui concerne les conditions de vie en captivité, ce n’est pas un animal très exigeant.



Les axolotls vivent dans un aquarium, et non dans un terrarium. Cet aquarium doit être de taille suffisante pour pouvoir  accueillir au moins deux axolotls de 20 à 30 centimètres. Idéalement, il faut compter une largeur d’aquarium de 80cm. Comme les axolotls vivent au fond de l’eau, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande profondeur d’eau. Bien sûr si vous souhaitez acquérir de nouveaux axolotls il faudra prévoir un aquarium plus grand. Par ailleurs, avant toute introduction d’un nouvel axolotl, il est préférable de respecter une période de quarantaine. D’une façon générale il vaut mieux éviter de les faire cohabiter avec d’autres espèces d’ornement, qu’ils risquent de considérer comme de la nourriture.



aquarium 96L



 



Comme c’est un animal plutôt nocturne, des cachettes seront appréciées pour la journée. Il peut s’agir de tubes en PVC ou de plantes artificielles par exemple. Attention, les axolotls ont tendance à ingérer les graviers utilisés pour décorer le fond des aquariums : il vaut donc mieux les éviter, et utiliser plutôt du sable fin ou des galets. Dans tous les cas choisissez un substrat et des décors peu abrasifs, car la peau de l’axolotl est fragile.



Comme pour les poissons, il faut laisser l’aquarium vide quelques semaines avant d’accueillir vos axolotl afin d’instaurer le cycle de l’azote. Après environ 3 semaines, les nitrites devraient avoir complètement disparus et vous pouvez enfin achetez vos axolotls. Choisissez-les vifs, sans blessures ni membres arrachés. Il est préférable d’acquérir des axolotls de taille suffisante (10cm), afin d’être sûr qu’ils ne soient pas trop jeunes.



La filtration n’est pas absolument nécessaire, à condition que l’eau soit changée régulièrement (c’est-à-dire environ 20% toutes les semaines). Si vous choisissez tout de même d’installer un filtre, il est préférable de le régler au minimum afin que le courant ne soit pas trop fort. De même, si votre aquarium n’est pas planté, il n’a pas besoin d’être éclairé car, pour rappel, l’axolotl est nocturne et crépusculaire.



La qualité de l’eau est très importante pour maintenir vos axolotls en bonne santé. Vous pouvez la contrôler régulièrement à l’aide de kits disponibles dans le commerce. L’eau devra dans l’idéal avoir les caractéristiques suivantes :



-Elle doit être froide. Une température de 16 à 18 °C est optimale. Dans tous les cas, elle ne doit jamais dépasser les 22°C. Il faut donc choisir avec soin l’emplacement de l’aquarium en période estivale…l’idéal est une pièce calme et fraiche. Il est indispensable de contrôler la température de l’eau avec un thermomètre.



-L’eau doit être dure. N’utilisez pas d’eau distillée par exemple, mais plutôt de l’eau du robinet. En effet, les axolotls proviennent d’un milieu dont l’eau est très calcaire, et cela est nécessaire pour préserver l’intégrité de leur peau.



-Un pH de 7.5 est idéal.



L’axolotl est un carnivore. Il possède de petites dents, qui sont globalement peu efficaces pour sectionner et arracher. Vous n’avez donc aucune raison de craindre sa morsure ! Son alimentation doit être pauvre en graisse, et riche en protéines et vitamines. A l’état sauvage il se nourrit d’insectes et de petits poissons d’eau douce. En captivité, il peut être nourri avec de la nourriture vivantes ou non. De la nourriture spécialement conçue pour les axolotls existe, mais est encore difficile à trouver en animalerie. Vous pouvez dans un premier temps lui donner de petits invertébrés (vers de vase), des daphnies ou des nauplies d’artemia. Toutefois à l’âge adulte il est probable que cela ne suffise pas à couvrir ses besoins énergétiques. Certains granulés pour poissons carnivores peuvent convenir. Il est également possible de leur donner des petits morceaux de poisson d’eau douce (truite par exemple), ou de ver de terre. Une fois adulte l’axolotl n’a pas besoin de manger tous les jours. Il faut trouver la fréquence qui lui convient afin que toute sa nourriture soit avalée et ne vienne pas polluer le fond de l’aquarium. Par précaution, il est conseillé de restreindre au maximum l’apport en iode (présent dans la nourriture d’origine marine) en raison de son effet potentiellement stimulant sur le fonctionnement de la thyroïde.



Mon axolotl peut-il se métamorphoser ?



La métamorphose spontanée est assez rare. En théorie l’axolotl est dépourvu des hormones thyroïdiennes qui lui permettent cette transformation. Il est plutôt déconseillé aux amateurs de tenter de la provoquer, car c’est une étape assez délicate qui entraine de profonds changements dans la morphologie de l’axolotl. De plus, s’il y survit, cela réduira de beaucoup son espérance de vie.  





Réalisée dans de mauvaises conditions, la métamorphose risque d’être fatale ou incomplète, et d’aboutir à un axolotl mi-adulte mi-larvaire aux caractéristiques hybrides. Certains axolotls, en particulier ceux qui proviennent d’un croisement avec d’autres espèces de salamandres, pourraient se métamorphoser si le niveau d’eau diminue, et s’ils ont  la possibilité de sortir de l’eau à leur guise, par exemple en étant placés dans un terrarium semi-aquatique. Toutefois, la plupart en sont incapables et cette manœuvre peut donc s’avérer plutôt dangereuse. Dans la majeure partie des cas l’administration d’hormones thyroïdiennes reste nécessaire. Une fois transformé, l’axolotl acquiert une morphologie très proche de celle de la Salamandre tigrée, avec laquelle il a longtemps été confondu. Il adopte alors un mode de vie terrestre.



Pauline Denoeux



Sources :



https://www.axolotl.org/



 DUHON S.T., Short guide to Axolotl Husbandry


Vous aimerez aussi

Aquariophilie

Je veux un axolotl !

De plus en plus populaire chez les amateurs de NAC, faites connaissance avec l'axolotl, petit animal mystérieux et surprenant ! Qui est-il vraiment ? Que mange t'il ? Que faut-il faire pour lui offrir un environnement de vie parfait ?

Aquariophilie

Comment refroidir son aquarium pendant l'été ?

Durant l'été ou lors de fortes températures, vos poissons sont également exposés aux risques liés à la chaleur. Découvrez tous nos conseils pour assurer leur confort.

Aquariophilie

Filtration aquarium : Watsea power 800 vs eheim experience 150

Watsea power 800 vs Eheim experience 150, système de filtration d'extérieur pour aquarium d'eau de mer ou eau douce jusqu'à 150L, lequel choisir ?