Trier Fermer

Coccidiose ou diarrhée chez le canari : comment la soigner ?

À l’occasion de la journée mondiale des oiseaux, Zoomalia met en lumière une fois de plus le canari et tient à vous parler d’une maladie fréquente qui peut toucher cet adorable oiseau. La coccidiose, autrement appelée diarrhée du canari, se manifeste par une perte liquide et sanguinolente des fientes de l’oiseau. C’est une maladie parasitaire gastro-intestinale qui touche généralement les animaux de la ferme (bétail, volailles, lapin d’élevage, pigeons et oiseaux domestiques) causées par des coccidies provoquant de graves lésions de l’intestin.
Si vous constatez ce phénomène sur votre petit animal de compagnie à plumes, il est urgent d’agir dans son intérêt. Découvrez comment elle se provoque, les symptômes et le traitement adéquat ainsi que les préventions à tenir au quotidien.

Coccidiose ou diarrhée chez le canari : comment la soigner ?

Coccidiose du canari : les causes

Votre jeune canari gazouille régulièrement et se porte en bonne santé. La période de la mue va fragiliser un peu l’oiseau, vous devrez donc être vigilant lors du renouvellement de son plumage. En effet, la coccidiose peut impacter son transit intestinal au moment de la perte de ses plumes et entraîner la mort de l’animal.

Il faut également savoir que certains oiseaux sont porteurs de la coccidiose et peuvent transmettre la maladie à travers leurs œufs lors de leur reproduction ou de leur ponte. L’oisillon est alors porteur de la maladie transmise par ses parents.

Il peut être contaminé par l’ingestion d’aliments ou d’eau infectés par la salive d’animaux contaminés. Enfin, la chaleur et l’humidité constituent des facteurs de risque, d’où l’importance d’aérer les pièces de votre habitat et d’isoler suffisamment votre intérieur.

Symptômes de la coccidiose

Si votre oiseau manifeste ces signes inquiétants, il a probablement attrapé la coccidiose :

  • Il présente une forte diarrhée verdâtre ;
  • Il perd l’appétit et sa maigreur est considérable ;
  • Il est extrêmement fatigué ;
  • Un filet de bave coule de son bec ;
  • Son plumage ébouriffé a tendance à ternir.

Sans traitement adapté, l’animal peut succomber à la maladie en seulement 4 jours.

Remèdes et prévention

Il existe un traitement préventif ou curatif comme des médicaments anticoccidiens que votre vétérinaire pourra prescrire à l’animal. Si vous détenez plusieurs oiseaux dans une grande cage ou une volière par exemple, vous devrez impérativement isoler celui qui est malade afin d’éviter la propagation des parasites. Il faudra bien désinfecter l’environnement de votre canari jaune et contacter expressément votre cabinet vétérinaire.

Il est déconseillé d'administrer un traitement bactéricide aux sulfamides chez les femelles en reproduction, car il peut provoquer une stérilisation temporaire. Votre docteur vétérinaire sera le mieux placé pour vous orienter vers un anticoccidien valable pour les canaris ou les petits oiseaux exotiques.

Nos experts vous recommandent de donner des compléments alimentaires après les soins curatifs de votre oiseau. Des vitamines et des probiotiques aideront à rétablir la flore intestinale de votre petit animal, ce qui n’est pas négligeable dans ce cas.

Préserver les oiseaux des fortes températures et de la pluie amenuisent les risques de transmission de la maladie. L’hygiène de la cage quotidienne, le retrait des fientes et la désinfection totale des accessoires permettent l’éviction de la contamination. Un lieu de vie sain et sec favorise une hygiène impeccable et un recul des pathologies.


À RETENIR ! Vous avez compris que la coccidiose est une infection redoutable des intestins chez le canari. Il faut veiller à préserver une cage propre et observer attentivement les fientes du petit oiseau. Cette maladie se soigne relativement bien si elle est prise en charge à temps. Durant sa convalescence, après un épisode diarrhéique, n'hésitez pas à aider votre animal de compagnie avec des suppléments vitaminés pour le requinquer rapidement. Avec une bonne alimentation et des soins appropriés chaque jour, il n’y a pas de raisons que votre canari tombe malade.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter