Trier Fermer

Gecko leopard : Comment aménager son terrarium ?

Le gecko léopard est l’un des lézards les plus populaires car il est facile à élever et possède un tempérament facile à vivre pour ses propriétaires. De plus, il ne nécessite pas un grand terrarium et son mode de vie nocturne en fait un animal idéal pour ceux qui travaillent de jour. Ce reptile est aussi recommandé pour les novices de par ses besoins élémentaires simples. Toutefois, quelques précautions sont à prendre pour son bien-être.



Sommaire :

 


 

 

Cohabitation : 4 règles à respecter

- Ne jamais mettre deux mâles adultes dans le même terrarium car ils s’entretueraient !
- Ne jamais déplacer une femelle ayant par le passé cohabité avec un mâle dans le terrarium d’un autre mâle car elle apparaîtrait aux yeux de celui-ci comme une rivale.
- Ne jamais faire cohabiter ensemble bébés, jeunes geckos et adultes. Les plus petits seraient alors dévorés par les plus vieux !
- Ne jamais mettre trop de geckos dans un même terrarium. Cela engendrerait du stress et développerait des comportements agressifs. Pour savoir combien de geckos un terrarium peut accueillir, il suffit d’effectuer un calcul simple. Multipliez la longueur du terrarium par sa largeur puis une fois le résultat obtenu, ne gardez que le premier chiffre. Exemple pour un terrarium de 60 cm de longueur et 50 cm de largeur : 60 x 50 = 3000 donc il pourra accueillir 3 geckos au grand maximum (donc idéalement 2).

 

Chauffage et éclairage

Comme dit précédemment, le gecko est un animal qui vit la nuit. Un éclairage du terrarium (à l’aide d’ampoules ou de néons) est donc indispensable. De plus, il doit absolument reproduire l’alternance du jour et de la nuit qu’il connaît en milieu naturel. Attention : si les UV sont nécessaires pour permettre au gecko de synthétiser la vitamine D et le calcium, une surexposition aux UV peut être à l’origine de cancers et de la cécité chez certaines espèces, en particulier les souches de spécimens albinos.

La durée du cycle jour-nuit diffère d’un éleveur à l’autre : certains prévoient 14 heures de chauffage et éclairage contre 10 d’obscurité, d’autres préfèrent un cycle de 12 heures de chaque.

Concernant le chauffage, il est essentiel de diviser votre terrarium en deux zones de taille égale : une zone chaude et une zone froide. De jour, la température doit être comprise entre 30 à 32° C en zone chaude et entre 26 à 28° C en zone froide. De nuit, réglez le thermostat entre 20 et 22° C. Il est conseillé de placer au minimum deux thermomètres pour votre terrarium pour un contrôle parfait. Aussi, nous vous conseillons d’avoir au moins un thermomètre hygromètre afin de pouvoir contrôler, en plus de la température, l’humidité des lieux.

Le gecko léopard est un animal dont la température varie en fonction de celle de son environnement. En dessous du seuil de température adéquat, l’activité de votre reptile sera anormale : impossibilité de digérer, fonctionnement des organes au ralenti, moindre performance du système immunitaire. Si, à l’inverse, la température est au-dessus de ce seuil, votre reptile risque bel et bien la mort.

Pour le chauffage stricto sensu, plusieurs options s’offrent à vous : tapis ou câble, à compléter idéalement par une lampe chauffante. Les deux dispositifs sont en effet complémentaires : le tapis et le câble chauffent directement le sol tandis qu’une lampe réchauffe l’air ambiant.

Le tapis chauffant s’installe généralement sous votre terrarium. Il peut éventuellement être placé à l’intérieur, mais uniquement à condition d’éviter tout contact avec l’animal, à l’aide, par exemple, d’une plaque perforée placée devant la source de chaleur. Le tapis doit être placé en zone chaude, du même côté que la lampe chauffante. Le câble chauffant s’installe, lui aussi, en intérieur, en zone chaude, en évitant tout contact direct avec l’animal (risques de brûlure).
Choisissez toujours le nombre de watts de votre tapis, cordon ou lampe avec soin : celui-ci dépend de la taille de votre terrarium. 25 watts pour un petit terrarium, 50 à 75 watts pour un moyen et 100 watts pour un grand.

Et surtout, quel que soit le mode de chauffage retenu, couplez-le toujours avec un thermostat pour éviter que la température soit trop froide ou trop chaude, ce qui représenterait un réel danger pour l’animal.
 

Aménagement et décoration

Certains éleveurs s'accommodent d’un environnement strictement fonctionnel mais l’idéal est encore de reproduire l’environnement naturel du reptile en décorant votre terrarium.

Tout d’abord, nous vous déconseillons l’utilisation de sable. Les copeaux de bois constituent le substrat le plus sûr car ils évitent les dangers - parfois mortels - du sable. Évitez aussi  le gazon synthétique, propice à une prolifération des germes et des bactéries.

Un abri pour reptile est un endroit essentiel car le gecko s’y cache et s’y repose le jour. Il faut prévoir au minimum deux abris par animal : un en zone chaude et un en zone froide. Pour reproduire au mieux son habitat d’origine, on peut éventuellement le remplir de mousse.

N’hésitez pas à décorer son lieu de vie avec des plantes artificielles, pierres, plates ou grosses, des racines, des branches placées à la verticale pour lui permettre d’escalader… Comme les abris, ces éléments doivent si possible être légèrement enfoncés dans le sol et partiellement recouverts de substrat. Comblez les espaces sans substrat afin de ne pas laisser le sol “nu”.

Enfin, maintenez la bonne hygiène du terrarium en changeant l’eau chaque jour et en ramassant régulièrement les excréments. Plusieurs fois par an, nettoyez le terrarium et ses accessoires et remplacez le substrat.

 

Eau et alimentation

N’oubliez surtout pas de placer un bol à eau où votre gecko pourra boire de l’eau propre, à renouveler chaque jour. A côté, disposez une gamelle remplie de nourriture. Les grillons constituent la base alimentaire du lézard. Notez qu’il est déconseillé de les nourrir avec des vers de farine (vers morio). Nourrissez-les si possible à l’aide d’une pince.

Pensez toujours à compléter son alimentation avec de la poudre de calcium, indispensable pour le prévenir des maladies liées à la décalcification. Vous pouvez lui servir cette poudre dans une coupelle ou bien en saupoudrer directement sur son repas. Cela évitera que le gecko n’aille chercher le calcium qui lui manque en ingérant du sable, ce qui peut entraîner des occlusions intestinales souvent mortelles.

Enfin, gardez à l’esprit que la santé de votre reptile se mesure à la grosseur de sa queue. Une queue fine sera donc synonyme de gecko insuffisamment nourri ou malade.


 

Articles connexes :
Gecko : comment bien s'occuper de lui ?
La reproduction chez les geckos
Quelle alimentation pour mon Gecko Léopard ?