Trier Fermer

Eduardo Caiodado : un sauveur à la rescousse des animaux abandonnés

Depuis l’âge de ses 9 ans, Eduardo Caiodado a toujours été sensibilisé par l’abandon des animaux de compagnie. Il prenait déjà l’habitude de nourrir les chiens errants et a très vite compris qu’il devrait mettre la main à la patte pour les sauver. En effet, les pouvoirs publics au Brésil n’en font pas une priorité.

Ce jeune adolescent brésilien de 17 ans a ouvert son propre refuge pour animaux abandonnés. Il lui tenait à cœur depuis longtemps d’offrir un havre de paix aux nombreux chiens vagabondant dans les rues de la région. Il a décidé d’agir et de mener une action solidaire et bienveillante pour sauver ces animaux en péril, mourant de faim et de froid.

Officialisé sous le nom de “EduPaçoca Institute”, ce refuge voit le jour avec les moyens du bord afin de lutter contre les abandons fréquents : le jeune garçon récupère des couvertures, fabrique des niches pour chiens et commence à les nourrir. Petit à petit, les compagnons à quatre pattes affluent au centre pour y élire domicile. Choyés et reprenant du poil de la bête, les animaux réfugiés sont proposés à l’adoption. Alors, son initiative ne passe pas inaperçue. Le fondateur prend soin des chiens ou des chats, grâce aux dons et aux sponsors qui amortissent les dépenses liées au logement et à l’entretien des animaux.

Cette maison d’accueil est un véritable foyer rempli d’amour et d’espoir pour tous les animaux qui croisent son chemin. Même s’il ne trouve pas de maître pour les accueillir, Edouardo souhaite garder ses pensionnaires près de lui afin d’éviter un nouvel abandon. Il leur garantit l’essentiel pour leur survie, du réconfort et beaucoup de marque d’affections.

Vous souhaitez aider Eduardo Caiodado dans son projet remarquable ? Il souhaite agrandir son refuge pour sauver d’avantages de chiens abandonnés. Faites un don à sa campagne de financement participatif sur la plateforme de crowdfunding VOAA.

Eduardo Caiodado : un sauveur à la rescousse des animaux abandonnés

Crédit Photo : megaedu1