Trier Fermer

Quand et comment hiberne la tortue de terre ?

L'hibernation correspond à ralentissement du métabolisme de la tortue terrestre c'est-à-dire un ralentissement de toutes les fonctions biologiques (de ses organes, de ses cellules...) et biochimiques (enzymes,...) effectuées par l’organisme. Il s’agit ainsi d’économiser l’énergie pour pouvoir passer la saison froide sans manger.
Les tortues sont des reptiles dits poïkilothermes, ou animaux à sang froid : la température de leur corps varie en fonction de la température de l’environnement où elles se trouvent. Il s’agit là d’une différence fondamentale avec les mammifères qui sont, eux, homéotherme car la température de leur corps reste relativement constante.
L’hibernation est un processus naturel complexe que les tortues possèdent depuis des millénaires. Cependant, lorsque l’on met une tortue en dehors de son habitat naturel, celle-ci peut s’en trouver désorientée et l’hibernation peut être perturbée, ce qui peut être fatal pour l’animal.


Sommaire :



tortue de terre


 

Comment se passe l’hibernation chez la tortue ?

Les différentes espèces de tortues proviennent de différentes régions du monde. Comme le climat n’est pas le même entre ces régions (durée de l’hiver, températures extrêmes...), chaque espèce de tortue n’a pas la même durée d’hibernation. Par exemple, certaines tortues originaires d’Afrique n’hibernent pas car le climat reste toujours chaud tout au long de l’année à cet endroit.

Parmi les espèces les plus courantes en France, l’hibernation se déroule classiquement entre novembre et mars :

- La Tortue d’Hermann (Testudo hermanni) et la Tortue grecque (Testudo graeca) sont des tortues habituées au climat doux de Méditerranée, à savoir des hivers relativement courts avec des températures douces. Leur période d’hibernation s’étale de novembre à mars. Si ces espèces vivent dans le Nord dela France, où l’hiver est plus long et rude, il est préférable de garder ces tortues dans un  terrarium l’hiver afin qu’elles restent actives plus longtemps. En effet, une trop longue période d’hibernation n’est pas bénéfique pour elles.

- La tortue grecque ou turque (Testudo graeca iber)  et la Tortue de Horsfield ou tortue des Steppes (Testudo horsfield) sont plus résistantes aux conditions environnementales et peuvent rester à l’extérieur toute l’année car elles sont originaires de régions où l’hiver se déroule comme en France. Il est cependant nécessaire d’aménager votre terrain en vue de l’hibernation.

Il existe de nombreuses autres espèces de tortues qui possèdent des caractéristiques propres d’hibernation. Il est donc important de les connaître lorsque vous acquérez une de ces tortues.  Certaines possèdent un autre processus appelé hivernation : elles ne dorment pas (n’hibernent pas) mais ont quand même une activité très réduite.

 

Les différentes étapes de l’hibernation


La pré-hibernation 

Pendant cette phase, la tortue diminue ses apports nutritifs progressivement puis finit par arrêter de s’alimenter afin que son système digestif soit vide de toute nourriture. Ceci est fondamental car le moindre résidu de nourriture qui stagne dans le tube digestif peut pourrir/moisir et ainsi provoquer la mort de la tortue

Aspect pratique : Pour les tortues vivant en terrarium, il est donc important de diminuer progressivement l’apport de nourriture donné à la tortue lorsque l’on arrive en hiver puis de la stopper complètement avant l’hibernation.

Attention : Il ne faut jamais mettre en hibernation une tortue malade ou affaiblie, blessée ou trop maigre. Il est important donc de vérifier l’état de santé de votre tortue et de lui administrer des traitements préventifs en conséquence (par exemple, vermifuge). Demander conseil à votre vétérinaire à l’approche de la phase d’hibernation.
 

L’hibernation 

Il s’agit de la phase où la tortue est « complètement ralentie ». Cette période dépend de la température qui est un paramètre indispensable à prendre en compte. En effet, s’il fait trop froid ou trop chaud, cela va perturber le processus d’hibernation et peut même tuer la tortue. La température optimale d’hibernation est comprise entre 5 et 7 °C. Il est dangereux pour l’animal que la température approche les 0 °C. Si la température s’élève trop (au-delà de10°C, comme cela peut arriver en hiver), la tortue peut alors sortir d’hibernation pendant quelques jours mais ce n’est pas souhaitable.

- Hibernation en intérieur : il s’agit des tortues précédemment citées qui ne peuvent vivre toute l’année à l’extérieur ou encore de tortues qui vivent toute l’année dans un terrarium.

Aspect pratique : Dans ce cas, il est préférable de construire un abri pour la tortue, par exemple avec une caisse en bois. Il est possible de mettre plusieurs individus dans la même caisse (de taille adaptée) Le contenu de la caisse se divise en 3 couches successives. La 1ère couche est composée d’une couche de terre assez compacte et importante pour servir d’isolant thermique. La 2e couche doit être composée de terre meuble non tassée (tourbe, terreau,...) afin que la tortue puisse creuser et s’y enfoncer. La dernière couche sera composée d’une fine couche de terre recouverte avec des feuilles ou bien de la paille. Ne pas oublier d’y ajouter une gamelle d’eau à disposition dans le cas où la tortue se réveille.
Ne pas oublier que la température est un facteur essentiel à contrôler et que la tortue doit donc être idéalement dans une pièce qui reste entre 5 et 10 °C, à l’abri du bruit et de la lumière. De plus, il n’est pas conseillé de déranger la tortue pendant son hibernation, même pour mesurer son poids.

Attention : Il est fondamental que le haut de la caisse soit recouvert d’un grillage ou d’un couvercle (avec trous pour l’aération) afin de protéger la tortue qui est vulnérable pendant la phase d’hibernation. En effet, les rongeurs et les chats sont responsables de la mort de tortues qui hibernent chaque année.

Une autre méthode consiste à mettre la tortue dans un frigo. Cependant cette méthode comporte des risques car il faut absolument que le frigo laisse passer l’air, et il faut penser à vérifier régulièrement que la tortue n’est pas réveillée.

- Hibernation en extérieur : Ceci n’est possible qu’avec les espèces de tortues qui sont capables de supporter les variations de température des hivers en France.
Il est important de bien se préparer lorsque la saison froide approche car la tortue peut s’enterrer dans un coin du jardin et être alors difficilement localisable. On rappelle qu’il est important de contrôler le bon état de santé de la tortue avant le processus d’hibernation afin d’éviter toute complications.

Aspects pratiques : Comme la tortue s’enterre pour hiberner, il peut être judicieux de bêcher la terre afin de la ramollir et d’enlever les gros cailloux qui pourraient la gêner. Une fois que celle-ci est en hibernation, il est important de protéger l’endroit avec un grillage ou une boite aérée afin de la protéger des intempéries et des éventuels prédateurs (chats, rongeurs...). On peut également recouvrir la zone avec des feuilles mortes et un peu de terre pour renforcer la protection autour de la tortue. Enfin, ne pas oublier de signaler l’endroit d’hibernation de votre tortue avec un piquet par exemple afin de ne pas l’oublier et de ne pas avoir de gestes malheureux (coup de pelle, tondeuse...).
 

Le réveil

C’est une étape importante également, qui a lieu en fin d’hiver. Pour les tortues hibernant à l’intérieur, il faut surtout éviter les chocs thermiques en augmentant progressivement la température de la pièce où elle se trouve pendant 3 semaines jusqu’à une quinzaine de degrés. Pour les tortues hibernant à l’extérieur, il est judicieux de commencer à dégager la zone d’hibernation. Puis un bilan de son état de santé est conseillé avant de la remettre dans son lieu de vie.



Articles connexes : 
Comment préparer l'hibernation de ma tortue de terre ?
A 187 ans, la tortue Jonathan est le plus vieil animal vivant du monde !
Les maladies courantes chez la tortue de terre
Atelier DIY : Un enclos extérieur pour ma tortue de terre
Comment se passe la reproduction chez les tortues ?
Comment manipuler ma tortue ?
Quelle alimentation pour ma tortue de terre ?
 

Vous aimerez aussi

Reptiles

Quelle alimentation pour ma tortue de terre ?

La tortue terrestre nécessite une attention toute particulière, que ce soit dans son habitat ou dans son alimentation, car elle est fragile et très sensible aux maladies. Il faut donc lui faire suivre un régime strict pour éviter toute (...)

Reptiles

Comment chauffer mon terrarium ?

Les animaux ectothermes ont constamment besoin de chaleur pour vivre, il est donc essentiel de recréer au sein d’un terrarium, un environnement thermique idéal pour que le reptile puisse s’auto-réguler naturellement.

Reptiles

Comment manipuler ma tortue ?

Les tortues terrestres sont des reptiles très discrets, qu'on apprécie depuis longtemps comme animal de compagnie. Mais elle apprécie peu les manipulations, et elle est plus fragile qu'elle ne parait.