Trier Fermer

L'hygiène chez les rongeurs

Les rongeurs font leur toilette plusieurs fois par jours, environ entre 6 et 8 fois. Ce sont, contrairement aux préjugés, des animaux très propres et il est dans la plupart des cas (9 fois sur 10) inutile de les laver car ils savent très bien s’en charger eux-mêmes, et quand il faut le faire. Si, toutefois, un manque d’hygiène devait être constaté, ce serait alors un signe de maladie ou un signe de vieillesse ou… un manque d’attention de la part du maître.
C’est pourquoi, lorsqu’on achète des rongeurs en animalerie par exemple, il est très utile d’apprendre à connaître son comportement et de savoir quels sont ses besoins et ses attentes.
Il faut savoir que les rongeurs aiguisent leurs dents naturellement sur des branches lorsqu’ils sont à l’état sauvage et qu’ils liment leurs petites griffes en creusant des terriers et autre trous. Lorsque ces animaux sont en captivité, ce n’est pas toujours possible pour eux à moins de leur avoir laissé à disposition de quoi creuser et de quoi grignoter. Il est important, quand on choisit d’avoir des rongeurs, de penser également à ces étapes d’aménagement de sa cage afin de lui assurer un bien-être et une hygiène tous les jours.
De plus, les rongeurs sont très sensibles au stress et à toute modification de leur environnement : c’est pourquoi il est primordial d’accorder une importance à son habitat et de lui choisir une place idéale, à savoir si possible en hauteur, à distance d’une fenêtre ou d’une source de chaleur pour ne pas les incommoder.

 

Sommaire :

 

 

Leurs gestes d'hygiène

- Le cochon d’Inde est un animal fragile malgré les apparences. Il faut penser à toujours prendre 2 cochons d’Inde pour lui éviter tout ennui. En termes de santé et de nutrition, il a besoin de vitamine C et du foin pour qu’il puisse grignoter quotidiennement.
- Pour le hamster, c’est toujours à double tranchant car cet animal peut être autant calme qu’il peut devenir agressif. Il lui faut également une petite cage pratique pour qu’il ait son espace à lui.
- La souris aime vivre dans le même endroit que son maître : même si elle est dynamique, elle demeure fragile et pourra mordre si celle-ci se sent effrayée. Sa cage ne prend pas beaucoup de place mais il convient de la nettoyer très souvent, notamment à cause des odeurs.
- Le rat est un animal intelligent qui demande une attention singulière et qui n’aime pas du tout se sentir délaissé, il aime les câlins.
- Le chinchilla est un animal docile et propre, fragile cependant car ils peuvent perdre des touffes de poils dès lors qu’ils ressentent une émotion forte. Il faut penser à lui trouver un habitat adapté à sa taille et à ses bonds (jusqu’à 1m de hauteur parfois).
- La gerbille est un animal très propre qui produit peu d’urine et d’excréments, la corvée de nettoyage de sa cage n’en est plus vraiment une.

On vient de voir que la plupart des rongeurs peuvent être propres mais encore faut-il qu'ils bénéficient d'un environnement adéquat et que l'on respecte leur nature et leur conditions de vie.

On vient de le voir, les rongeurs font eux-mêmes leur toilette mais selon l’espèce du rongeur, il peut être nécessaire de l’aider quelque peu. Le rongeur, quoi qu’il arrive, et de nombreuses fois par jour, se lave, se gratte, se lèche, nettoie son pelage, lave sa queue, etc.

Le maître intervient pour arranger ses poils, même si la beauté de ces derniers dépend énormément de la qualité de la nourriture et de la propreté de la peau de l’animal. Avec une simple brosse, on habitue son rongeur à être nettoyé, en faisant attention à ne pas le blesser ni l’irriter.

De même pour les ongles où il faut savoir être prudent et ne pas le couper ni créer de blessure. En cas de doutes, le vétérinaire est le professionnel à contacter.

Certains professionnels conseillent toutefois de donner un bain au rongeur mais cela doit demeurer exceptionnel comme lorsqu’il revient d’une sortie « boueuse » par exemple ou qu’il est exposé à un public (exposition, foire professionnelle).
Pour ce qui est de la pousse des dents qui ne s’arrête jamais, il est conseillé de donner à son rongeur de quoi mâcher, grignoter, ronger au quotidien. De même, si les dents paraissent trop longues et que l’on appréhende de les lui couper, le vétérinaire pourra s’en charger et même conseiller le maître sur la manière de s’y prendre.
Après avoir observé ces cas particuliers, il ne reste plus qu’à observer son rongeur régulièrement et inspecter ses oreilles, son pelage, son arrière-train, son museau et même ses déjections à l’occasion.
Son comportement est évidemment à surveiller car si le rongeur est malade, s’il boude sa nourriture, s’il perd ses poils, il risque d’être affaibli et son état de santé peut se détériorer. Une hygiène douteuse sporadique peut également être source de contamination auprès des autres animaux de sa cage ou en extérieur.

 

L'entretien des poils et des griffes

Même si les rongeurs se lavent eux-mêmes et ne requièrent pas de bains, le maître peut être amené à laver son rongeur : pour cela, il faut le brosser régulièrement, dès son plus jeune âge, pour qu’il s’habitue. On verse alors un peu d’eau chaude dans son lavabo en veillant à ce que le rongeur ait de l’eau jusqu’au dessus des pattes. Il ne faut surtout pas verser d’eau sur sa tête ou ses oreilles. Ensuite, une fois lavé, le rongeur peut être séché avec une serviette. Il est primordial de le remettre dans sa cage uniquement lorsqu’il est entièrement sec.

Pour ce qui est des griffes qui poussent en permanence chez les rongeurs, elles s’usent toute seules naturellement car le rongeur aime gratter, creuser, fouiller, fouiner. Mais lorsque les griffes deviennent trop longues, il peut être utile de les couper grâce à un petit coupe-ongles ou un ciseau à griffes qui sont prévus pour cela et que l’on retrouve facilement en animalerie. Cet épisode peut être stressant pour le rongeur et il est important de le réconforter avant, pendant et après la délicate opération.

En cas de doutes ou d’hésitations, il faut se rendre chez un vétérinaire qui s’en occupera facilement avec un savoir-faire professionnel.

Pour le pelage, enfin, le rongeur peut facilement perdre des touffes entières de poils sous l’effet d’un choc émotionnel comme une peur soudaine. Même si le rongeur est propre naturellement, il est conseillé de le brosser et de le peigner une fois par semaine pour qu’il s’habitue au contact de l’accessoire mais aussi pour retirer toutes les impuretés et les poussières qu’il n’aurait pas réussi à enlever de lui-même. Lui retirer les poils morts peut éviter que se forme une obstruction dans l'estomac du rongeur.

 

L'hygiène de la cage

Pour ce qui est de son habitat, de sa cage, le rongeur a besoin d’une litière végétale légère et assez absorbante : il va se servir de ce « tapis végétal » pour d’innombrables raisons, que ce soit pour protéger ses pattes, absorber son urine, se confectionner un nid, pour gratter et creuser, etc.

La cage doit être nettoyée très régulièrement, si possible tous les jours à cause de l’apparition de mauvaises odeurs et de la macération des aliments et des excréments. La cage peut aussi être lavée à l’eau chaude et désinfectée avec de l’eau de Javel.

L’hygiène de son habitat doit demeurer irréprochable, quelle que soit la saison. Les rongeurs mènent une vie très organisée, faite de petites habitudes comme manger, dormir, faire ses besoins et c’est ainsi que l’on se rend compte que l’endroit où il fait ses besoins est situé à l’extrême opposé de l’endroit où il couche et mange. Une fois ce constat observé, le maître peut librement organiser la cage du ou des rongeurs et garnir les endroits stratégiques de foin ou de copeaux de bois de façon à ce que la cage soit nettoyée plus facilement.


L’hygiène d’un rongeur est à prendre par conséquent très au sérieux, aussi bien pour la santé de l’animal que pour celle de ses congénères et également pour les éventuelles conséquences sur l’homme.
En adoptant un rythme régulier de soins, d’attentions, de nettoyage, cela deviendra un rituel pour l’animal comme tout autre de ses habitudes.
Le rongeur, un animal très sensible au changement d’environnement, saura rendre au centuple à son maître les précautions que celui-ci aura prises à son égard, pour une complicité toujours plus grande, pour qu’il reste un animal de compagnie très agréable.



Articles connexes : 
Comment savoir si mon rat est malade ?
Quelles sont les maladies fréquentes chez le hamster ?
Les parasites des rongeurs : qui sont-ils?
 
 

Vous aimerez aussi

Rongeurs

Atelier DIY : Biscuits à l'avoine, beurre d'arachide et banane pour rat

Faites plaisir à votre rat en lui préparant de délicieuses friandises pour rongeur aux saveurs exquises ! 

Rongeurs

Mon cochon d'Inde ronge tout, que faire ?

Qu'on se le dise, un cochon d'inde est un rongeur et, de fait, il ronge et c'est normal ! Cependant, il faut savoir distinguer et interpréter les différents comportements de votre animal pour éviter des désagréments éventuels.

Rongeurs

Pourquoi mon lapin éternue ?

Depuis un certain temps vous avez constaté que votre lapin émet des éternuements. Au départ, cela peut paraître mignon, mais vous devez savoir que cela n'est pas anodin. En effet, cela peut révéler un problème grave.