Trier Fermer

Quelles sont les maladies des écureuils de Corée ?


L'écureuil de Corée est un animal résistant et qui peut vivre jusqu’à une dizaine d’années s’il est bien entretenu. Néanmoins, il peut être atteint par diverses maladies, qui nécessiteront alors une visite chez le vétérinaire.


Dermatoses (atteintes de la peau)


Les symptômes sont généralement des démangeaisons, la présence de zones dépilées (alopéciques), voire de plaies de grattage.


 affection écureuils


 


Affections de la queue


Attention, il ne faut jamais attraper un écureuil par la queue ! Ceci pourrait entraîner un scalp de cette dernière (fur slip). Une mycose due à Candida albicans provoque également une nécrose de la queue.


queue écureuil de Corée


Le vétérinaire doit alors procéder à une ablation de la queue (caudectomie), sans conséquences pour l’animal.


Affections des abajoues


Les infections des abajoues sont relativement fréquentes ; les tumeurs des abajoues sont plus rares. Ces affections sont reconnaissables par la grosseur d’une des deux abajoues. Il faut généralement procéder à une petite chirurgie bénigne.


abajoues écureuils


 Anomalies et affections dentaires et buccales


Les écureuils de Corée sont sujets aux mêmes affections dentaires que les autres rongeurs. En effet, les incisives sont à croissance continue toute au long de la vie de l’animal, elles s’usent en frottant l’une contre l’autre. Si les incisives sont mal alignées, elles ne s’usent pas. Les symptômes observés sont les suivants : anorexie, salivation, blessures sur les contours de la bouche, absence de mastication. Dans le cas de cette anomalie, il faut régulièrement couper les dents, voire les enlever, et ne plus nourrir l’animal avec des aliments durs. Ces anomalies sont héréditaires.


Il arrive également que les écureuils se cassent une dent. Il faut alors attendre qu’elle repousse.


Même si votre animal a des dents correctement alignées, il est souvent nécessaire de les faire limer ou couper par votre vétérinaire. En effet, si les incisives du haut poussent trop, elles peuvent rentrer dans le palais et causer de graves dommages.


Enfin, l’écureuil de Corée est sujet à la « maladie des gencives », causée par l’accumulation de débris alimentaires solides entre les incisives. Une infection chronique des gencives s’en suit. Il faut consulter votre vétérinaire pour traiter l’animal et prévenir les récidives.


Affections respiratoires


1)      La rhinite ou coryza.


Il s’agit d’une inflammation des voies respiratoires supérieures causée par des virus et/ou des bactéries. La maladie est favorisée par les courants d’air, le stress, une mauvaise hygiène de l’environnement (notamment une litière trop souillée). Les symptômes observés sont les suivants : abattement, dysorexie, écoulement et croûtes au niveau du nez, yeux rouges et larmoyants, éternuements… Le vétérinaire va alors prescrire un traitement antibiotique. Il faut également améliorer les conditions de vie de votre animal (calme, litière propre, cage placée à l’abri des courants d’air). Il ne faut pas laisser traîner un coryza, car il peut ensuite évoluer en bronchopneumonie, aux conséquences bien plus graves !


2)      La bronchopneumonie.


C’est une inflammation des bronches et des poumons. Les symptômes sont : anorexie, apathie, poils ébouriffés. Il faut consulter le vétérinaire au plus vite. En attendant, il faut garder l’animal au chaud et le gaver (bouillie dans une seringue).


Allergies


L’écureuil de Corée serait aussi sujet aux allergies.


Pour prévenir les affections respiratoires, attention aux variations thermiques brutales, aux courants d’air, à la ventilation défectueuse, et au souillage de la litière !  


Maladies digestives


Les affections suivantes sont les plus fréquemment rencontrées :


-          Constipation, due à un manque de fibre dans la ration


-        Météorisme (formation anormale de gaz dans l’estomac), dû à une alimentation trop riche en fruits (comme la poire) et légumes, ou à un changement brutal d’alimentation. L’évolution est souvent fatale.


-  Entérites. Le symptôme principal en est la diarrhée. L’écureuil a le poil du derrière souillé, il est abattu et mange moins. Les causes sont nombreuses : changement brutal de régime alimentaire, aliments inadaptés, avariés ou moisis, mauvaise hygiène de la cage, stress, coccidiose (maladie de Tyzzer), salmonellose. Les conséquences sont variables mais souvent importantes (la salmonellose est très grave et d’évolution rapide). Il faut consulter rapidement un vétérinaire.


Affections uro-génitales


-          La cystite est une infection de la vessie, assez fréquente chez l’écureuil de Corée. Elle se traduit par l’agitation excessive de l’animal, une augmentation de l’émission d’urine (pollakiurie), une douleur à la miction et parfois une hématurie (présence de sang dans les urines). Le traitement est une antibiothérapie.


-          L’écureuil de Corée est également sensible aux calculs urinaires, qui provoquent aussi des cystites.


-          Les tumeurs mammaires surviennent parfois chez les écureuils de Corée. Elles doivent être retirées, mais sont souvent bénignes.


-          Les écureuils de Corée peuvent également déclarer des pyomètres ou des métrites, qui sont des infections de l’utérus. Les symptômes observés sont : de la fièvre, une augmentation de la prise de boisson (polydypsie), des écoulements vulvaires. Les métrites suivent généralement une gestation et une mise-bas, alors que les pyomètres surviennent souvent suite aux chaleurs (déséquilibre hormonal). Il fait alors consukter un vétérinaire et le traitement est l’hystérectomie (ablation de l’utérus) associée à une antibiothérapie. 


-          Les mâles sont parfois sujets à une protrusion du pénis.


 Pathologie de la gestation


-          Toxémie de gestation. Elle est due à une production de corps cétoniques en fin de gestation, toxiques pour la mère. Les symptômes observés sont de l’abattement, des tremblements, un état comateux, et le décès de l’animal en 24h. La prévention de cette maladie passe par une alimentation adéquate de la mère en gestation : celle-ci doit être suffisamment alimentée mais ne doit pas être obèse. Il ne faut pas hésiter à consulter son vétérinaire en début de gestation.


 -          Hypocalcémie (déficit en calcium). Elle survient généralement chez les femelles en gestation ou en lactation, mais également parfois chez les jeunes mâles. Les signes cliniques observés sont une paralysie postérieure accompagnée d’une impossibilité de déféquer, des contractures musculaires, une incoordination motrice puis un coma. Il faut consulter le vétérinaire en urgence ; il injectera à votre animal du gluconate de calcium.


 Autres


-          Troubles nerveux. L’écureuil de Corée est sujet à des crises épileptiformes, dont l’origine est pour l’instant inconnue.


-         Troubles oculaires. Les mâles peuvent déclarer une cataracte. Là encore, l’origine est mal connue.


-     Blessures, paralysies et fractures peuvent survenir. Il faut consulter votre vétérinaire, qui fera une radio. Généralement, les fractures se résorbent seules, avec du repos. Amputation ou pose de broche sont également envisageables.


-          Obésité. L’écureuil de Corée peut également devenir obèse, ce qui entraînera à terme des problèmes cardio-vasculaires, hépatiques, rénaux, et l’empêchera de gambader à son aise. Alors surveillez son poids et son alimentation !


-         Coup de chaleur. Lorsque la température augmente, l’animal peut faire un « coup de chaleur ». Les symptômes sont les suivants : augmentation du rythme cardiaque (tachycardie), respiration difficile (dyspnée) et apathie. Il faut agir vite : refroidissez l’animal en le mettant à l’ombre et en l’enveloppant dans un linge humide. S’il est en état de choc, il est urgent de le conduire chez le vétérinaire. Pour prévenir cette affection, il est important que votre écureuil soit placé dans un endroit à l’ombre et frais. Ne placez pas la cage sous une fenêtre qui chauffe. Si vous devez le transporter en voiture, rafraîchissez la voiture avant le trajet et placez le à l’ombre (attention toutefois à l’utilisation de la climatisation ou à l’ouverture des fenêtres, les courants d’air sont aussi nuisibles à l’écureuil…).


Au moindre signe d’alerte, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Si possible, consultez un vétérinaire spécialisé en Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC).


 

Politique de cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour faciliter vos achats, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour... Lire la suite
En savoir plus J'accepte