Trier Fermer

Pâques : attention au chocolat !


Parce que nous ne sommes jamais trop âgés pour pratiquer le sport indissociable de Pâques, la chasse aux oeufs en chocolat, les plus gourmands d’entre nous attendent chaque année cette fête avec impatience ! 
Si le chocolat est bon pour notre moral et pour alimenter nos rondeurs, qu’on s'était pourtant juré de perdre avant l’été, savez-vous qu’il s’agit d’un produit hautement toxique pour les animaux de compagnie ? Voici 4 choses à savoir sur les relations houleuses entre animaux et chocolat !




Pourquoi le chocolat est-il dangereux pour les animaux ?
Ce n’est pas le chocolat en lui-même qui est dangereux, mais le cacao qu’il contient. Ainsi, plus le chocolat présente une teneur en cacao élevée, plus il est dangereux si consommé par l’animal. Cela concerne le chocolat sous toutes ses formes et déclinaisons.
Le chocolat noir, dont le pourcentage de cacao est le plus important, est donc le plus risqué et constitue même un poison mortel si ingéré en grande quantité. Il est 3 à 10 fois plus toxique que le chocolat au lait. 
Au contraire, le chocolat blanc n’est pas toxique, car ne contient pas de cacao. Cependant, il s’agit d’un produit gras et très sucré qui peut entraîner des troubles digestifs si mangé par votre fidèle compagnon.



Les risques liés au chocolat sont-ils les mêmes pour tous les animaux ?
Non, tous les animaux ne sont pas égaux, l’intensité de l'intoxication au chocolat dépend du poids de l’animal en rapport avec la quantité mangée. 
Ainsi, pour 10g de chocolat, les risques ne sont bien sûr pas les mêmes pour un chihuahua de 3kg que pour un berger australien qui en pèse 30.
A titre d’exemple, une demi-plaquette de chocolat noir suffit pour tuer un chien de petite race.




Quels sont les symptômes d’une intoxication au chocolat ?
Ces derniers surviennent le plus souvent 2 à 4 heures après consommation, et sont plus ou moins intenses et graves en fonction de la quantité de chocolat ingéré, en rapport avec le poids de votre animal.
Les signes visibles d’une intoxication sont : 
- Troubles digestifs : ballonnements, diarrhées, vomissements.
- Troubles nerveux : anxiété, agitation, tremblements. Convulsions, dans les cas les plus sérieux.
- Accélération du rythme cardiaque



Que faire en cas d’intoxication au chocolat ?
Si vous avez vu votre animal manger du chocolat ou soupçonnez une intoxication, n'hésitez pas à téléphoner à un vétérinaire pour recueillir ses précieux conseils, si possible avant l’apparition de symptômes. Si une grande quantité de chocolat à été ingérée, il s’agit d’une urgence vétérinaire.


Notre conseil : La meilleure arme reste la prévention et la vigilance. Ainsi, il faut impérativement garder vos chocolats de Pâques hors de la portée de votre animal. Aussi, quand vient l’heure de la chasse aux oeufs, le mieux est de ne pas convier votre animal à cette haute mission d’investigation et de veiller à ne pas oublier de chocolats qui pourraient, par la suite, être mangés par votre fidèle compagnon un peu trop gourmand.
Enfin, si la tentation est vraiment trop forte, sachez qu'il existe du chocolat pour chien ! Une délicieuse friandise parfaitement adaptée à lui afin qu'il profite, lui aussi, des réjoiussances de cette période chocolatée !


 


Marine D.

Vous aimerez aussi

L'actu des animaux

Belgique : il est obligatoire de détenir un permis pour adopter un animal !

Depuis le 01 janvier 2019, il est obligatoire de disposer d'un permis pour adopter un chien ou un chat en Wallonie. Le but ? Des adoptions plus responsables pour limiter abandons ou actes de maltraitance.

L'actu des animaux

Saint-Valentin des animaux : les cœurs à prendre de la SPA

A l’occasion de la Saint-Valentin des animaux, rendez-vous dans toutes les SPA de France pour un week-end portes ouvertes exceptionnel. "N'attendez pas l'amour, adoptez-le" !

L'actu des animaux

Repas de Noël et animaux : la fête pour eux aussi ?

Noël est synonyme de cadeaux, de fête, mais aussi de retrouvailles autour de gros repas ! S’il est usuel de bien manger à cette occasion, les écarts alimentaires sont-ils également permis pour nos animaux ?