Trier Fermer

Ma poule est enrhumée : comment soigner le coryza ?

Le rhume que nous connaissons tous chez les humains se traduit chez la poule ou le chat par une inflammation de l’appareil respiratoire appelé coryza. Si vous ne traitez pas cette maladie bactérienne, l’état de santé de votre poule enrhumée peut vite s’aggraver.
Le mycoplasme est le microbe responsable de la maladie qui fait son apparition dans des lieux mal entretenus ou humides. Il peut s’agir aussi d’un problème de santé induit par une certaine fébrilité de la volaille. Votre poule est enrhumée ? Nos experts vous en disent plus et vous guident sur les soins à apporter pour traiter le coryza.

Ma poule est enrhumée : comment soigner le coryza ?

Ma poule est enrhumée : quelles sont les causes possibles ?

Plusieurs facteurs peuvent causer le rhume chez une poule fermière en bonne santé. Voici quelques exemples notoires :

  • Mauvaise isolation du poulailler : vous veillerez à bien isoler l’habitat de vos poules en vérifiant les infiltrations d’eau par le toit, la couche de paille ou de foin suffisante au sol, et les ouvertures laissant passer l’humidité, l’air ou la poussière.
  • Peu d’espace : une poule nécessite 20 m2 de jardin et d’herbes et une surface de 2 m2 à l’intérieur du poulailler. À multiplier par 2, 3 ou plus, suivant le nombre de poules que vous détenez.
  • Manque d’hygiène et d’aération : il est important de retirer les fientes de vos poules chaque jour, d’aérer votre poulailler et d'ajouter de la litière propre. Il n’est pas obligatoire de le désinfecter à chaque fois, cependant, un minimum d’entretien permet de préserver votre basse-cour contre les maladies et les contaminations portées par des nuisibles ou des rongeurs sauvages. C’est pour cela qu’il est conseillé de retirer les mangeoires et abreuvoirs la nuit et de remettre de l’eau fraîche et des grains croquants à chaque repas.
  • Baisse des défenses immunitaires : l’organisme de la poule fonctionne à merveille à condition qu’elle bénéficie des meilleurs nutriments, de grit complémentaire, de graines haute qualité et d’un espace herbeux suffisant. Stressée ou en carence alimentaire, la poule peut développer la maladie dans son corps car son système immunitaire est affaibli.

Les symptômes du coryza chez la poule

Une poule enrhumée est facile à repérer par son propriétaire, surtout au début des symptômes. Des signes cliniques évidents prouvent qu’elle est tombée malade et qu’il peut s’agir du coryza, notamment au niveau des yeux et du nez. Votre volaille se met à tousser et à éternuer. Sa respiration ronflante semble difficile et pénible. Ses narines encombrées coulent, d’ailleurs, votre poule a tendance à secouer sa crête pour dégager ses voies respiratoires et les quelques graines restées collées sur son bec.

Ensuite, la maladie peut s’aggraver avec d’autres manifestations comme des yeux larmoyants qui gonflent, des paupières fermées parfois, ce qui déclenche une conjonctive. Sa crête enfle, elle manifeste une diarrhée inhabituelle et une fatigue générale.

À ce stade là, la poule est déjà bien infectée, son état peut alors très vite se détériorer si rien n’est fait. Elle finit par ne plus bouger, elle refuse de s’alimenter et de boire, sa ponte s’arrête brutalement. Sans action de votre part, l’issue s’avère fatale.

Le traitement du coryza de la poule

Le coryza infectieux (Avibacterium paragallinarum) demeure une maladie plus rare et plus compliquée à éradiquer que le coryza classique (rhume de la poule).

Traitement curatif

Après analyse et confirmation du coryza de votre vétérinaire, des antibiotiques sont généralement prescrits. Plus tôt la maladie est prise en charge, plus vite la poule guérit. Un vaccin existe dans le cas d’une forte contagion difficile à éliminer. Renseignez-vous auprès de votre docteur vétérinaire pour plus d’explications.

Le docteur préconise un médicament sous forme de poudre à mélanger dans la nourriture ou à donner directement. Il faudra certainement éviter de consommer les œufs pendant un mois durant le traitement.

Traitement naturel

Soigner par les plantes est un excellent remède pour un animal de compagnie généralement réceptif à ce genre de méthode holistique. Si vous avez un potager, vous avez probablement planté du thym, un remède naturel et anti-inflammatoire à faire diffuser dans l’eau bouillante et à donner dans l’abreuvoir de votre poule malade.

L’ail étalement renforce ses défenses immunitaires de vos volailles : c’est un excellent vermifuge naturel qui possède des propriétés antibiotiques. L’huile de foie de morue est un anti parasite naturel.

Des huiles essentielles s’avèrent efficaces et complémentaires, notamment l’HE Eucalyptus dont les vertus ne sont plus à prouver. Demandez conseil à votre vétérinaire, et surtout à votre pharmacien à propos d’un dosage adapté à votre poule et des mélanges synergiques que vous pouvez faire sans aucun risque pour l’animal.

Il faut manipuler les HE avec précaution et avec une certaine connaissance des essences et des plantes. Vous pouvez diluer quelques gouttes dans de l’eau à boire, directement dans le bec à l’aide d’une seringue d’administration ou appliquer localement sous forme de massage derrière la tête de l’animal en évitant soigneusement la zone oculaire.

Traitement préventif

Afin de prévenir le coryza au sein de vos volailles, il est conseillé de bien protéger votre cheptel contre les intempéries, le vent, les courants d’air frais ou les coups de chaud. Il faut également bien isoler votre poulailler, le nettoyer régulièrement et le désinfecter une à deux fois par an.

À ce sujet, Zoomalia vous invite à découvrir son article sur l’entretien de votre poulailler pour en savoir plus et adopter les bons réflexes. Offrir un nettoyage complet à vos poules n’est pas du luxe si c’est pour anticiper sur certaines maladies contagieuses. Il suffit d’une poule infectée pour propager le virus à ses copines en plumes ou à d’autres animaux de compagnie, comme le félin.

Dans le cas d’une poule détectée au coryza, il est fortement recommandé de l’isoler du poulailler et de ses autres habitantes de lui apporter les soins nécessaires jusqu’à qu’elle aille mieux. Elle pourra ensuite retourner dans son enclos favori et picorer le sol avec ses compagnons de route.


À RETENIR ! Vous savez reconnaître le syndrome du coryza chez la poule. Soignez votre poule enrhumée le plus rapidement possible pour arriver à bout de cette infection. Votre vigilance est de rigueur tout au long de l’année, car votre poule peut attraper ce rhume à n’importe quelle saison, par temps sec, froid ou humide. Dès l’instant où son environnement respecte une hygiène adéquate au quotidien, vous diminuez drastiquement les risques de coryza. Prenez soin de vos poules et suivez nos conseils pour leur bien-être et leur domestication.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter