Trier Fermer

Pourquoi traiter l’agressivité et l’anxiété chez le chien très vite ?

Votre chien émet-il des signes d’anxiété lorsqu’il se retrouve dans un nouvel environnement ? Tremble-t-il de peur face aux inconnus ? Jappe-t-il constamment ? Grogne-t-il sans aucune raison apparente ? Est-il sur la défensive chaque fois qu’il rencontre un autre chien ?
Tous ces comportements proviennent peut-être d’une accumulation progressive de ses craintes du passé. Cet article se propose de vous aider à comprendre, à reconnaître et à gérer progressivement le stress de votre animal.

Pourquoi traiter l'agressivité et l'anxiété chez le chien très vite ?

Comprendre les causes de l’agressivité et de l’anxiété de votre chien

Beaucoup de gens confondent l’anxiété et la peur ; cependant, il existe une petite nuance entre ces deux termes. Chez le chien, comme chez la majorité des canidés, la peur est une émotion de courte durée qui surgit face à une menace réelle ou imaginaire. Ces réactions s’avèrent indispensables à la survie puisqu’elle l’aide à prendre des décisions sécuritaires, à fuir une situation embarrassante ou à se défendre momentanément face à une agression extérieure. Néanmoins, lorsque cette émotion s’intensifie puis persiste dans le temps, elle a tendance à se transformer en un sentiment nocif.

Un chien anxieux anticipe constamment une menace qui pourrait survenir à un tout moment. De ce fait, il adopte des comportements souvent agressifs pour s’en protéger. Généralement, une multitude de facteurs peuvent angoisser votre animal de compagnie :

  • Une mauvaise socialisation ;
  • Sa génétique ;
  • Son environnement de vie ;
  • Une séparation difficile (décès d’un être cher, absence d’un proche, tristesse…) ;
  • Ses expériences désagréables, un traumatisme ou un dommage psychologique par exemple).

Reconnaître les troubles du comportement chez un chien

Un chien stressé a tendance à développer un certain nombre de troubles obsessionnels contrariants notamment des phobies, des crises de panique et de l’agressivité. Il réagit de façon précipitée et émotive face à certaines situations qu’il considère comme gênantes. Celui-ci peut éprouver du mal à se calmer, ce qui bien souvent, sera la cause de son anxiété. Ce sentiment le pousse à désapprendre progressivement ce qu’il savait auparavant. Il est alors dans l'incapacité d’accepter de nouvelles connaissances tout s’enfonçant peu à peu dans la dépression. Dans la grande majorité des cas, l’animal finit par tomber malade.

Mon chien est anxieux

Lorsqu’un chien est anxieux, il peut :

  • S’effleurer les pattes, les parties génitales, les flancs, la truffe sur une longue durée (parfois jusqu’à l’écoulement de sang). Si le léchage est compulsif et non hygiénique, il convient d’agir promptement ;
  • Devenir apathique : il dort à longueur de journée et ignore les sollicitations aux jeux ;
  • Tenté d’attraper sa propre queue avec acharnement ;
  • Saccager la maison : en grande partie quand vous sortez et qu’il remarque votre absence. C’est une façon à lui d’extérioriser son stress ;
  • Faire des va-et-vient à la maison : il se couche, se relève d’emblée puis tourne en rond sans arrêt ;
  •  Se mutiler : s’arracher les griffes ou encore se gratter constamment la queue, les flancs et les pattes. Ce comportement signifie qu’il cherche à surmonter son anxiété à travers une activité physique.

Mon chien est craintif

S’il est craintif, il aura tendance à exposer au moins l’un de ses signes non exhaustifs :

  • Perdre ses poils ;
  • Grogner à l’approche d’un inconnu ;
  • Coucher ses oreilles vers l’arrière en prenant un air surpris ;
  • Fixer un objet sans détourner son regard ;
  • Rester figé sur place ;
  • Cligner lentement les yeux ;
  •  Être hyper vigilant ;
  •  Uriner ou déféquer n’importe où ;
  • Montrer ses dents comme s’il cherche à dévorer une proie ;
  • Écarquiller ses yeux en laissant apparaître le blanc ;
  • Mordre dans le vide ;
  • Bâiller constamment ;
  • Pleurer ou couiner, tout en tremblant ;
  • Inspecter ses parties intimes très souvent ;
  • Placer ses pieds entre ses pattes ;
  • Manquer de souffle ;
  • Produire des diarrhées ou vomir.

Mon chien est agressif

Un chien méchant, dangereux pour son entourage et pour lui-même, présente ces symptômes :

  • Aboyer de façon intempestive ;
  • Développer une nervosité exacerbée ;
  • Fuguer régulièrement ;
  • Devenir malpropre ;
  • Faire preuve d'hyperactivité ;
  • Manger ses excréments (coprophagie) ;
  • Montrer son asociabilité.

Adopter des solutions naturelles et préventives contre l'anxiété et l'agressivité du chien

Il existe de nombreux remèdes naturels pour réduire le stress et gérer l’agressivité chez votre ami à quatre pattes. En voici quelques-uns.

1. Réduire le stress chez le chien

Placez votre chien dans un environnement calme, surtout s’il déteste les bruits : l’ouïe des chiens est très développée. En l’éloignant des endroits bruyants, vous l’aiderez à s’apaiser.

Parlez-lui calmement et entretenez une ambiance rassurante à la maison : les chiens sont des êtres remplis d’émotions, en constante observation de leur environnement.

2. Contrôler l'agressivité du chien

Lorsque l’atmosphère est chargée de tensions, de cris, de disputes, d’injures ou de nervosité, ils s’imprègnent de ces mauvaises ondes. La suite logique est qu’il suit lui aussi la tendance. Évitez de l’amener dans les lieux qu’il n’apprécie pas : cela ne fera qu’augmenter ses angoisses.

Abstenez-vous également de le punir lorsqu’il est anxieux : il risque de vous mordre, de garder un souvenir inconfortable ou de vous considérer comme son ennemi. Aidez votre animal à vaincre ses peurs en les transformant en positivité : inutile de laisser votre chien sombrer sous le poids de ses craintes, ou pire, vous énerver contre lui. Cette attitude peut avoir des conséquences néfastes pour vous comme pour votre chien.


En somme, il se peut que votre animal ait eu durant son plus jeune âge un choc émotionnel difficile à oublier. En dehors des traitement médicaux, le stress et l'agressivité chez le chien peuvent disparaître naturellement et ce, grâce à l'amour que vous lui procurerez. N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire ; cet expert animalier saura trouver les solutions adaptées pour remonter le moral de votre fidèle compagnon.

Articles connexes :
7 Médecines Naturelles pour animaux

Comprendre les aboiements d'un chien : décryptage
Perte de poils chez un animal : à partir de quand dois-je m'inquiéter ?