Trier Fermer

Quelle alimentation pour les oiseaux du ciel ?

Petits volatiles en liberté, ils vivent en extérieur dans nos jardins l'hiver et l'on prend plaisir à les observer. Le froid glaçant, la neige, le gel... Nos petits compagnons s'affaiblissent et ne trouvent plus autant d'aliments qu'en période estivale. Ainsi, il est indispensable de les aider en offrant une alimentation riche et appétissante. Avec le temps, les oiseaux sauvages vont prendre l'habitude de venir vous tenir compagnie pendant l'hiver.

 

Sommaire :



Distributeur à graines
 


Pourquoi nourrir les oiseaux sauvages ?

La nature offre en abondance tous les aliments qu'un oiseau en liberté à besoin pour son bien-être et sa gourmandise. Les baies, les fruits juteux, les graines succulentes, les insectes, les vers... Mais lorsque le gel s'en mêle, c'est une autre histoire !

En hiver, la nourriture se fait de plus en plus rare. La neige recouvre la cime des arbres et le sol se durci. Les jours se raccourcissent et les heures de chasse diminuent. L'énergie vient à manquer... Dépensée en intégralité pour la recherche active mais infructueuse de nourriture. Dans ces conditions, il devient de s'alimenter. Nos amis se retrouvent alors à la diète. Les protéines et les graisses sont également assimilées par le corps pour se réchauffer en période de grand froid. Si la nourriture manque, le corps ne pourra maintenir sa température et l'oiseau peut mourir de froid, à courte échéance. 

On constate que le taux de mortalité des oiseaux sauvages est plus élevé en hiver, à cause du manque d'aliments. Les petites espèces seront plus fragiles. L'homme peut alors être porteur de nourriture et le sauveur de ces petits êtres à plumes.

 

À quelle période débuter ?

Il ne faut pas commencer trop tôt, ni trop tard. C'est un timing serré. En fonction des régions, il faut commencer la distribution dès les premiers gels, installez les mangeoires fin octobre, début novembre. Dans les régions du nord, elle attaquera un peu plus tôt, tandis qu'au sud,  où le soleil est roi et les températures plus douces, on prendra plus notre temps. Il faut arrêter la distribution au début du printemps et en été, de manière progressive. En ces périodes de l'année, la nature se réveille et nos amis à plumes deviennent, pour la plupart, insectivores... L'alimentation redevient abondante.

Dès que vous commencez à les nourrir, vous signez une sorte de contrat moral avec eux et vous vous engagez à les aider durant les périodes de grand froid. L'oiseau sauvage sait qu'il y a une belle mangeoire remplie d'aliments dans votre jardin et viendra ainsi vous rendre visite régulièrement. Si vous arrêtez de manière brutale, la distribution, l'oiseau ayant parcouru un long trajet et consommé beaucoup d'énergie peut mourir.

 

Quelle alimentation pour les oiseaux sauvages ?

Les animaleries proposent une alimentation spécialement conçue pour l'hiver, qui respectent les besoins nutritionnels des oiseaux sauvages. En hiver, il est indispensable de donner une nourriture plus riche en graisses et en protéines pour offrir de l'énergie aux volatiles. On maintient par la même occasion une température corporelle indispensable pour résister au froid. L'alimentation doit être protégée, à l'abri des intempéries et des prédateurs. L'idéal est d'installer une mangeoire, qu'il faudra nettoyer régulièrement.

Vous pouvez ainsi offrir aux mangeoires, l'ensemble de ces aliments :

  • La graisse et les boules de graisse. De préférence d'origine végétale, à haute valeur énergétique. On trouve également des pains de graisse végétale mélangés avec des fruits, des baies, ou encore des insectes, très appréciés.
  • Le tournesol est une graine indispensable et la plus nutritive. 
  • Les graines et les semences constituent le régime alimentaire principal des volatiles. Pigeons, mésanges, moineaux... Les espèces des zones boisées et agricoles en raffollent. Elles sont riches en vitamines et minéraux. 
  • Les céréales, comme le maïs, blé, orge, gruau d'avoine, millet, chènevis, sésame, ... En mélange mix, avec des graines, très gourmand.
  • Les fruits secs et non salés (cacahuètes, noisettes...) ainsi que les fruits décomposés (pomme, poire, raison) utilisées par gourmandises et riche en vitamines, fer et calcium.

     

Attention : à proscrire !

Pour respecter leurs besoins nutritionnels, il y a certains aliments à retirer des niches, pour le bien-être de ses petits êtres à plumes. On retrouve :

  • Les graisses animales. Les volatiles sont des animaux à sang chaud et il est déconseillé de les nourrir avec des graisses d'origine animale.
  • Le lait ne fait pas partie de leur alimentation. Il se digère très mal et peut se révéler très toxique voir mortel, tout comme les aliments salés.
  • Malgré que certains oiseaux sauvages soient insectivores, les larves de mouches très résistantes, une fois ingurgitées peuvent perforer l'estomac de nos amis.
  • Les graines de lin toxiques, ainsi que les mélanges "bon marché" avec des pois cassés, de lentilles, du riz... Sont à enlever des mangeoires.
  • Beaucoup de personnes pensent faire plaisir en offrant une petite friandise destinée aux volatiles domestiques, mais elle n'est pas inscrite dans l'alimentation naturelle de nos amis d'extérieur. 

     

L'élément à ne pas oublier cet hiver : l'eau !

Chaque être vivant à besoin d'eau pour vivre. À disposer à côté des mangeoires, toujours au même endroit, l'eau en hiver est indispensable. Dans la nature, l'eau se trouve facilement, mais avec l'hiver et les températures négatives, celle-ci gèle ! Nos amis de la nature se retrouvent ainsi démunis. Pour les aider, vous pouvez confectionner un abreuvoir, pas trop profond avec de l'eau en abondance. Si vous habitez dans une région où les températures sont basses, mettez à disposition de l'eau un peu plus tiède, pour éviter le gel. Les volatiles en liberté pourront ainsi s'abreuver, mais également nettoyer leur plumage tout l'hiver.

 

Articles connexes :
DIY : 3 recettes maison pour nourrir les oiseaux du ciel !
Simple et indispensable : aider les oiseaux du ciel en hiver 
Quand enlever la mangeoire des oiseaux du ciel ?  
Quand nourrir les oiseaux du ciel ?  
Oiseaux du ciel : qui sont-ils ?  
Comment installer un abri pour les oiseaux du ciel ?  
Atelier DIY : 3 idées de mangeoire pour les oiseaux du ciel !  
​​​​​​​Comment aménager mon jardin pour les oiseaux du ciel ?

Politique de cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour faciliter vos achats, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour... Lire la suite
En savoir plus J'accepte