Trier Fermer

Repas de Noël et animaux : la fête pour eux aussi ?

Pour nous, les fêtes de fin d’année sont synonymes de cadeaux, de festivités, mais aussi de retrouvailles autour de gros repas ponctués de quelques, pour ne pas dire beaucoup, d’écarts alimentaires ! Il faut dire que la nourriture de fête s’y prête bien : chocolat, foie gras, bûche, saumon fumé, châtaignes…
S’il est usuel de bien manger afin de célébrer dignement l’année bientôt achevée et d’accueillir à bras ouverts la nouvelle qui s’offre à nous, les écarts alimentaires sont-ils également permis pour nos animaux ?

 

alimentation-noel-animaux


Tout d'abord, même conseil que pour le reste de l’année, il n’est absolument pas recommandé de donner à son chien ou à son chat ses restes de table, autant pour les possibles composants nocifs qu’ils contiennent, que pour le risque de mauvaise digestion. Et parmi les incontournables de Noël, certains sont beaucoup plus dangereux que d’autres.

 

1/ Chocolat et bûche de Noël

Noir, au lait ou blanc, le chocolat est à bannir du régime alimentaire de votre animal. Le cacao contient notamment de la théobromine, un composé chimique très toxique pour son organisme. Même donné en infime quantité, le risque pour sa santé peut être conséquent. Pour la bûche, il n’est pas non plus conseillé de lui en faire profiter en raison de son important taux de sucre, et si elle est en chocolat, encore plus !
 

2/ Foie gras et saumon fumé

Nourriture souvent présente sur nos tables lors d'une grande occasion, foie gras et saumon fumé sont des aliments festifs que nous adoront... et nos animaux de compagnie aussi ! Mais, comme leurs noms le laissent entendre, ils sont beaucoup trop salé et trop gras pour eux !

 

3/ Viandes et volailles

Même si les chiens et chats sont des carnivores, il faut tout de même prêter une attention particulière aux viandes et volailles de Noël. Si vous désirez faire plaisir à votre animal avec un petit bout de viande, pas de peau, de plat en sauce, mariné ou épicé et, surtout, attention à la présence d’os, qui, une fois cuits, peuvent être très cassants et provoquer étouffement, obstruction ou perforation intestinale.
 

4/ Le champagne

Même si l’occasion et l’atmosphère d’allégresse s’y prêtent, il est inconcevable de vouloir trinquer au champagne ou tout autre boisson alcoolisée avec son animal de compagnie. Avec de l’eau, oui, mais de l’alcool, jamais !


 



En conclusion, même si nous avons tendance à nous relâcher durant les périodes de fêtes, il convient de ne pas oublier nos fidèles compagnons gourmands et de prêter attention aux dangers alimentaires que Noël peut représenter pour eux.
Cependant, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès en les privant de tout, car eux aussi peuvent faire partie de fête ! Si vous désirez leur faire plaisir en toute sécurité, privilégiez les aliments neutres, par exemple, une crevette décortiquée ou un petit bout de blanc de poulet ou de dinde agrémenté avec un peu de haricots verts, de carotte ou de pomme de terre cuite, mais attention, le tout dans des quantités raisonnables !
 

Vous aimerez aussi

L'actu des animaux

30 millions d'amis : La France, championne européenne de l'abandon

La nouvelle campagne d'été de la Fondation 30 millions d'amis met l'accent sur une honteuse récompense Française : celui du plus grand nombre d'animaux abandonnés pendant l'été.

L'actu des animaux

Bien-être animal : Les mesures prioritaires du gouvernement

Pour favoriser le bien-être animal, le gouvernement a décidé de prendre des mesures en mettant en place un groupe de travail pour décider de l'adoption de vingt mesures prioritaires en juillet.

L'actu des animaux

Diabète : Des chiens d'assistance pour prévenir les crises d'hypoglycémie

Le chien est le meilleur ami de l'homme, c'est bien connu, en particulier si c'est pour veiller sur la santé de sa famille. Depuis peu, des chiens d'assistance sont formés pour prévenir les crises d'hypoglycémie chez les personnes (...)