Trier Fermer

Reproduction et sexage des lézards

 



Vous êtes de plus en plus nombreux en France à posséder des reptiles, et notamment des lézards (iguanes, gecko, pogona…). Vous pouvez également décider de vous lancer dans la reproduction de vos chers animaux. Voici alors quelques conseils indispensables pour débuter.


 


Sexage des lézards


 lézard des pyrénées


Bien entendu, pour obtenir des bébés lézards, il est indispensable de posséder un mâle et une femelle de la même espèce. Les lézards n’ayant pas d’organes génitaux externes, il n’est pas si évident que cela de différencier la femelle du mâle ! Les méthodes de sexage des lézards sont différentes selon l’espèce considérée, mais il existe quelques techniques communément utilisées. Chez certaines espèces, il est possible de différencier le mâle et la femelle selon les caractères phénotypiques, tels que la couleur, la présence ou l’absence de crête ou la taille. Il faut aussi savoir que les lézards mâles, comme les serpents, possèdent deux hémi-pénis, qu’il est parfois possible de sentir par palpation ; il est même possible de les extérioriser. Certaines espèces de lézards possèdent également des pores fémoraux, série d’orifices présents sur la face intérieure des cuisses de l’animal. Selon l’espèce, seuls les mâles possèdent ces pores, ou alors mâles et femelles en sont munis mais les pores des mâles sont plus larges que ceux des femelles, et donc plus faciles à observer, quelques temps avant la maturité sexuelle du lézard. De plus, chez certaines espèces, les pores pré-anaux sont plus développés chez les mâles que chez les femelles. Si vous n’êtes pas sûrs de vous, n’hésitez pas à demander conseil à l’animalier où vous souhaitez acheter votre animal, il devrait pouvoir vous renseigner. Il est également possible de consulter votre vétérinaire, qui saura déterminer à coup sûr le sexe de votre animal. 


Reproduction des lézards


 lézard qui s'accouplent


Choix des reproducteurs.


Il est important de choisir consciencieusement les reproducteurs. Ils sont généralement achetés en animalerie ou dans des élevages ; certains peuvent être prélevés dans la nature, mais ce n’est pas l’idéal. En effet, les animaux prélevés dans la nature sont souvent très fortement parasités, il est donc essentiel de les traiter. De plus, un animal prélevé dans la nature doit subir une phase de quarantaine et de conditionnement, pour s’adapter à son nouveau milieu. Il ne doit donc pas être reproduit hâtivement. En revanche, l’avantage de prélever des animaux dans la nature est le renouvellement du sang et donc de la génétique, plus important qu’avec des animaux nés en captivité. Dans tous les cas, il est primordial de s’assurer que vos animaux ne soient porteurs d’aucune maladie qui puisse être transmissibles à leur progéniture. Ainsi, pour s’assurer de la bonne santé de vos animaux, il est fondamental de consulter un vétérinaire, si possible spécialisé en médecine des reptiles. Il est également préférable d’acquérir vos reproducteurs quand ils sont encore bébés ; comme cela, vous pourrez les voir grandir et évoluer avant de les mettre à la reproduction. Si vous souhaitez vraiment vous lancer dans un élevage, les animaux reproducteurs peuvent aussi être choisis sur des critères esthétiques (morphologie, couleurs, etc…) selon la lignée génétique à laquelle ils appartiennent.


 


Age de la maturité sexuelle.


L’âge de la maturité sexuelle est variable selon l’espèce, et également en fonction de l’individu. Il est en général vers 2 ans. La règle générale dit que les plus grosses espèces sont matures plus tardivement, alors que les petites sont plus précoces.


 


Etapes de la reproduction.


Tout d’abord, il est indispensable de connaître parfaitement les besoins physiologiques de votre animal en période de reproduction. Encore une fois, ceux-ci sont variables selon l’espèce de lézard considérée. Notamment, il est important de savoir si votre espèce de lézard fait partie de celles qui nécessitent une période d’hibernation avant la reproduction, ou non. Nécessaire ou non, cette période ne peut jamais être néfaste, dans tous les cas. La durée et la mise en place des étapes varient également selon l’espèce concernée, mais plusieurs traits communs méritent d’être soulignés :


 




  1. L’étape d’engraissement. 





  2. Lors de cette étape, il faut augmenter la ration usuelle de votre animal. En effet, le lézard doit manger énormément, et stocker les graisses dans sa queue, pour les utiliser ensuite lors de la période de repos. La nourriture est généralement triplée pour les femelles, doublée pour les mâles. Attention cependant à ne pas obtenir des animaux obèses, qui deviendront trop flemmards pour s’accoupler !


 




  • L’hibernation. 




  • Afin de faire hiberner votre lézard, il est nécessaire d’abaisser la température du terrarium, après une courte période de jeûne. La température d’hibernation peut varier entre 10°C et 20°C. L’hibernation peut être totale ou non. Pendant cette période, il ne faut pas nourrir votre animal, mais par contre il doit avoir de l’eau à disposition continuellement.




  • L’accouplement. 




  • Pour faire sortir votre lézard de la période d’hibernation, il est nécessaire de faire remonter la température du terrarium progressivement, jusqu’à atteindre la température optimale pour votre espèce de lézard. Si les deux lézards n’ont pas été élevés ensemble, il est nécessaire de placer la femelle dans le terrarium du mâle, et non pas l’inverse. Il est nécessaire de laisser longtemps les deux animaux ensemble. Si l’accouplement ne fonctionne pas, replacez la femelle dans son terrarium et réessayez quelques jours après. Il faut savoir que le mâle peut s’accoupler avec plusieurs femelles durant la période de reproduction.




 




  1. La fécondation. 





  2. Elle a généralement lieu juste après l’accouplement. En revanche, chez certaines espèces, la fécondation peut être décalée dans le temps, en attendant que les conditions soient plus favorables. Ceci est plus souvent le cas dans la nature qu’en captivité.


 


 


Bon à savoir : Il existe des lézards ovipares et des lézards ovovipares. Les lézards ovipares pondent des œufs : l’embryon se développe dans un œuf à l’extérieur du corps de la femelle. Les lézards ovovipares ne pondent pas d’œufs et donnent directement naissance à des bébés ; cependant, le développement de l’embryon se fait tout de même dans un œuf à l’intérieur du corps de la femelle.


 


Avant la ponte des œufs.


La femelle doit être logée dans une boîte avec une lampe chauffante. Elle doit pouvoir manger à sa faim. Cependant, il faut savoir que la femelle ovipare aura tendance à manger beaucoup avant de s’arrêter de manger 3 semaines avant la ponte, alors que la femelle ovovipare diminue sa consommation progressivement après la fécondation. La femelle doit également pouvoir trouver un endroit confortable et adéquat pour pondre ses œufs. Du sable, de la vermiculite ou de la mousse peuvent être disposés. Il faut retirer les gamelles d’eau, afin que la femelle ne ponde pas dedans. Lorsque la femelle ovovipare a donné naissance à ses petits, il faut les lui retirer le plus vite possible, afin d’éviter qu’elle ne les mange.


 


L’incubation des œufs des lézards ovipares.


Juste après la ponte, les œufs doivent être recueillis et placés dans une boîte d’incubation. Il faut bien veiller à laisser les œufs dans le même sens que celui dans lequel ils ont été pondus. Si deux œufs sont collés entre eux, laissez-les ainsi. La boîte d’incubation doit être chauffée et très humide (bien plus qu’un terrarium normal). Chez certaines espèces, la température d’incubation de l’œuf influe sur le sexe des bébés qui naîtront. La température doit être quotidiennement surveillée et adaptée à l’espèce de lézard concernée. Le fond doit être mouillé et mou (vermiculite ou mousse mouillée). L’humidité doit être suffisante et des gouttelettes doivent être présentes sur le bord de la boîte. Sinon, pulvérisez régulièrement les œufs avec de l’eau. La boîte doit être maintenue en semi-obscurité. La durée d’incubation est variable selon les espèces (2 à 3 mois généralement). L’éclosion de tous les œufs peut prendre quelques jours.


 


Soins aux nouveau-nés.


Les petits doivent être identifiés (date de naissance, parents, couleur, poids…). Ils doivent de préférence bénéficier d’un terrarium chacun, afin d’éviter les bagarres. La nourriture dépend bien sûr de l’espèce concernée (insectivore, omnivore, etc…). Vous pouvez ajouter des minéraux et des vitamines à la nourriture distribuée.


 


Voilà les quelques informations que nous pouvions vous donner sur le sexage et la reproduction des lézards. Ce n’est pas une étape à prendre à la légère et il faut se renseigner très précisément sur les conditions caractéristiques de chaque espèce.

Politique de cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour faciliter vos achats, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour... Lire la suite
En savoir plus J'accepte