Trier Fermer

Grippe aviaire : Tout savoir pour protéger mes poules domestiques

La grippe aviaire a malheureusement fait son grand retour en 2020. Le H5N8, la nouvelle souche de cette maladie infectieuse issue des virus de la grippe de type A touche tous les types d’oiseaux, qu’ils soient domestiques ou sauvages. Le virus étant virulent, les risques de contagion sont élevés aussi bien pour les volailles que pour l’éleveur qui est en contact direct avec ses poules.
Pour ne pas risquer de contaminer les volailles, il est nécessaire de confiner celles-ci. Si 46 départements sont soumis à des risques élevés de contamination, notamment toute la côte Ouest, le reste du territoire français ne sera pas épargné par l’influenza aviaire sans mesure préventive. Si vous possédez des poules domestiques, il est donc important de se prémunir pour éviter le drame au sein de votre poulailler, peu importe la taille de ce dernier.

Grippe aviaire : Tout savoir pour protéger mes poules domestiques

Grippe Aviaire : Pourquoi est-il important de confiner les volailles ?

Le virus H5N8 qui caractérise la grippe aviaire est très contagieux et concerne tous les types de volailles, qu’elles soient domestiques ou sauvages. Toutes les volailles en contact avec un autre animal contaminé risque de tomber malade très facilement. Le taux de mortalité varie entre 3 et 100%, c’est pourquoi il est absolument nécessaire de confiner ses volailles afin d’éviter tout contact avec les oiseaux sauvages potentiellement porteurs du virus. En effet, les pigeons voyageurs ainsi que tous les autres oiseaux du ciel tels que les oiseaux migrateurs sont de dangereux porteurs potentiels du virus. En se mouvant, ils risquent de déplacer le virus et de créer des foyers de contamination au sein des populations plus sédentaires et des espèces domestiquées. C’est pour cela que le virus est aussi actif. Le confinement est donc à la fois nécessaire pour protéger ses volailles des risques de contamination, mais aussi pour éviter d’engendrer un nouveau foyer de contagion. De plus, si les volailles ne sont pas confinées et qu’elles sont considérées comme un risque de contamination potentielle, les volailles peuvent être abattus selon les autorités en charge.

Le ténébrion est aussi l’une des sources de contamination de la grippe chez les volailles. S’il est inoffensif pour les humains, le ténébrion ainsi que sa larve sont notamment la cause de maladies chez les oiseaux et plus précisément les poules. Ils sont vecteurs du virus de la grippe. L’ingestion d’un seul de ces insectes contaminés peut infecter une volaille. Il est donc nécessaire de se débarrasser des ténébrions avec des insecticides adaptés.

Bien que la souche H5N8 n’ait pas contaminé d’être humain, elle fait partie de la même classe que la grippe H1 qui touche les hommes. Selon l’OMS, la plupart des types de grippes aviaires ne représentent pas un risque pathogène pour l’homme. Mais certains peuvent quand même infecter l’homme et provoquer des maladies parfois mortelles. Les types H7N7 et H9N2 ont par exemple déjà infecté l’homme. Ainsi, même si le virus H5N8 est adapté aux oiseaux et non aux humains, les éleveurs qui sont en contact prolongé avec des animaux infectés risquent donc de contracter cette grippe.

Les symptômes de l'influenza aviaire chez la poule : à quoi ressemblent-ils ?

Si certaines volailles contaminées par le virus de la grippe sont asymptomatiques, la plupart des individus présentent des symptômes détectables. Il est donc important de vérifier l’état et le comportement de ses poules et de ses oiseaux pour savoir si certains individus sont contaminés.

La plupart du temps, les symptômes sont caractérisés par des écoulements nasaux ainsi que des troubles respiratoires ou nerveux qui gênent l’animal. Si ces symptômes induisent souvent qu’il y a infection grippale, d’autres sont beaucoup moins évidents. Les volailles peuvent par exemple présenter une crête gonflée ainsi que des caroncules sous les yeux. Certains individus présentes des épisodes de diarrhées inhabituelles et préoccupantes. De façon plus générale, la poule ou l’oiseau se retrouve très affaibli, avec un plumage ébouriffé.

On remarque aussi que les poules contaminées par le virus pondent beaucoup moins que d’habitude. Les œufs produits par les individus touchés sont d’ailleurs inhabituellement mous. Par ailleurs, si des poules de votre élevage subissent une mort subite, il est probable qu’elles soient mortes de la grippe et qu’elles aient contaminé d’autres individus du poulailler. Si vos poules ou vos oiseaux domestiques présentent de tels symptômes, il est très probable qu’elles soient contaminées par le virus de la grippe. Il est donc nécessaire d’agir afin d’éviter de contaminer tout l’élevage.

Comment soigner la grippe aviaire de mes poules ? Prévention et traitement

Qu’un élevage soit contaminé ou épargné par le virus, il est impératif de mettre en place des stratégies pour éviter l’avancée de celui-ci. Voici donc comment prévenir ou traiter le virus de la grippe pour préserver la santé de son élevage de volailles.

Prévenir ses volailles d’une épidémie de grippe

Les animaux sauvages sont les plus grands vecteurs de transmission du virus. Il est donc nécessaire d’éloigner ses volailles des autres oiseaux sauvages, mais aussi des nuisibles tels que les rongeurs et les souris. L’idéal est de confiner les oiseaux dans un lieu scellé, impénétrable pour tout animal sauvage. Il faudra s’équiper de filets de protection, de bâches ou encore de briques au sol afin d’éviter toute intrusion animale. Il est nécessaire d’enlever les mangeoires ainsi que les abreuvoirs situés en extérieur qui peuvent être consommés par les animaux sauvages contaminés. Ces derniers risquent de contaminer eau et nourriture et donc les volailles.

Il faudra également garder les grains, les céréales mais aussi la litière dans un endroit clos, hermétique et sec afin d’éviter qu’ils soient exposés aux risques de la contamination du virus. L’humidité est propice à l’installation du virus. Il faudra donc également s’équiper en fumigènes pour lutter contre les champignons, les bactéries ainsi que les levures. 

Il est également nécessaire de conserver une exploitation saine et propre avec beaucoup de vigilance. Il est nécessaire de désinfecter régulièrement les enclos pour éviter que les virus se transmettent facilement ou que les insectes tels que les ténébrions ou d’autres nuisibles contaminés n’envahissent l’élevage et n’infectent les animaux. La terre de diatomée pourra être utilisée pour lutter contre certains insectes.

Traiter son élevage et éviter la reproduction du virus

En cas d’animal mort ou contaminé, il est nécessaire de contacter les services vétérinaires le plus vite possible afin de pouvoir se procurer des vaccins ou des traitements allopathiques pour éviter de contaminer d’autres animaux et en sauver certains déjà contaminés. 

Il est également obligatoire d’incinérer les individus décédés ainsi que le fumier contaminé pour éradiquer toute trace du virus.


Bien que ce virus soit très difficile à éradiquer dès lors qu'un gallinacé est contaminé par la grippe aviaire, son risque de contamination auprès de l’homme est très faible. La consommation de viande de volaille, de foie gras ou d’œufs ne présente pas de risque de contamination. Une fois la matière animale cuite, les virus sont détruits et ne sont donc plus contagieux. Le risque sanitaire se situe surtout au sein de l’élevage.

Articles connexes :
Comment traiter les parasites des poules ?
Comment protéger mes poules du renard ?
Pourquoi ma poule perd ses plumes ?


Politique de cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour faciliter vos achats, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour... Lire la suite
En savoir plus J'accepte