Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Python Royal : Tout Savoir sur lui !

Vous envisagez d'adopter un serpent ? Le Python Royal est une espèce de reptile conseillée aux débutants, car elle est facile à entretenir. Gardez néanmoins en tête que les serpents sont des animaux sauvages et que les maintenir en captivité nécessite de bien se renseigner au préalable sur leurs besoins, leurs particularités et leur fonctionnement.

Tout savoir sur le python royal

Les origines du Python

Le Python Royal ou Python Regius est originaire d'Afrique et provient principalement d'une bande horizontale allant de Sénégal à l'Ouest de l'Ouganda et au Nord de la République Démocratique du Congo. Il est parfois appelé Python boule, surnom qui lui vient de la position prise lorsqu'il est effrayé.

Appartenant à la famille des serpents constricteurs, ce grand reptile n'est pas venimeux, mais il étouffe ses proies et possèdent des dents. Animal à sang froid, il chasse et vit la nuit dans des zones préservées des populations et favorise les savanes et les herbes sauvages.

Le caractère du Python

Tout comme le serpent des sables, le python royal est d'un tempérament doux et docile. Sa nature paisible en fait l'une des espèces de serpent propice à la domestication et à la manipulation, excepté lors de sa mue et de ses repas. Il a plutôt un caractère peureux qu'agressif. Lorsqu'il est effrayé, il s'enroule sur la tête formant une boule, d'où lui vient son surnom de python boule. S'il est très rare qu'ils soient agressifs ou veuillent mordre, les plus jeunes adoptent parfois des postures de défense ou de dissuasion. Cette pratique pourra être atténuée par la répétition de gestes précis réguliers par le propriétaire, afin de le rassurer et de le mettre en confiance.

Il est également important d'habituer son jeune python à être manipulé dès le plus jeune âge, en le prenant régulièrement et progressivement. Régulièrement ne signifie néanmoins pas tout le temps, car ce reptile a besoin de temps calme et tranquille.

Le physique du Python

Le python royal adulte mesure 1,30 mètres en moyenne (1,40 m pour les femelles et 1,25 m pour les mâles) et fait entre 1 mètres et 1,50 m. Les femelles sont souvent plus grandes et lourdes que les mâles, ce qui est rare chez les serpents. Le poids de cette espèce, une fois adulte, se situe entre 1,4 et 1,6 kg pour les femelles et entre 1,3 et 1,5 kilogrammes pour les mâles.

Il est facile à reconnaître grâce à sa tête plus petite que son corps et sa queue courte et musclée. Non venimeux, il possède néanmoins des dents. Sa coloration noire est contrastée par des taches arrondies de couleur beige ou jaune. Le ventre est souvent blanc. Chaque robe est unique. Il possède une très mauvaise vue, mais se repère aisément grâce à des fossettes thermosensibles au-dessus de sa bouche. Ces trous lui permettent de repérer la chaleur comme des lunettes thermiques. Sa langue lui permet aussi de capter les particules olfactives grâce à son organe de Jacobson.

Il peut vivre jusqu'à 30, voire 40 ans en terrarium et jusqu'à une vingtaine d'années dans son environnement naturel. L'habitat naturel de l'espèce est menacé de destruction l'obligeant à se rapprocher des villes pour se nourrir. Le braconnage constitue également un véritable fléau.

Le Python au quotidien

La nutrition

Les serpents en général sont carnivores et ne se nourrissent que de proies entières, non transformées. Le python n'échappe pas à la règle. Privilégiez les petites proies lorsqu'ils sont jeunes, telles que les souris. En grandissant, leur régime pourra évoluer et passer aux ratons ou rats adultes, notamment pour les femelles python.

Les proies entières se trouvent sous deux formes, vivantes ou congelées. Il est préférable de privilégier les proies congelées ou fraîchement tuées pour éviter stress et blessure de votre serpent, notamment en cas de morsure récente.

Le python royal ne doit pas être nourri tous les jours. En effet, si un python jeune devra être nourri qu'une fois par semaine avec une ou deux souris, les adultes n'auront droit à un rat qu'une fois par mois ou deux souris toutes les deux semaines. La fréquence et quantité ne sont données ici qu'à titre indicatif, car elles dépendent également du besoin et des dépenses de votre animal. Avant la mue, il n'est pas recommandé de nourrir son serpent.

Les soins

Le python royal n'est pas un serpent trop sensible et bénéficie de bons anticorps. S'il évolue dans un environnement adapté et sain, il tombe rarement malade. Néanmoins, les problèmes de santé les plus fréquents sont le développement de parasites (comme les mites, les acariens ou les tiques), les dermites ventrales (maladie des ampoules) et les occlusions intestinales. La cause est souvent liée à un manque d'hygiène du terrarium ou à une manipulation avec des mains sales ou ayant été en contact avec un autre serpent infecté. L'ectoparasite est un parasite hématophage noirâtre.

Les parasites sont souvent visibles sur le ventre du serpent. Le comportement de votre serpent infecté risque aussi de changer. S'il est gêné, il se baignera régulièrement dans sa gamelle d'eau. En cas d'infection parasitaire, il est nécessaire de nettoyer le terrarium avec du vinaigre blanc, ainsi que tous les autres éléments présents dans le terrarium. Enlevez la gamelle d'eau qui est propice au développement parasitaire. Votre serpent pourra s'abreuver en aspergeant une paroi du terrarium d'eau. Pour les tiques, un spray doux antiparasite pourra être vaporisé sur un linge propre et frotté sur le corps du serpent, en évitant la tête.

Si votre serpent semble en difficulté ou mal au point, n'hésitez pas à aller consulter un vétérinaire spécialisé.

L'habitat et l'entretien

Pour accueillir ce type de serpent, les dimensions idéales d'un terrarium sont moyennes ou grandes, soit au minimum 90 x 45 x 60 cm pour un serpent adulte. Le terrarium doit être équipé d'aérations et d'un toit grillagé (grillage fin). Étant une espèce semi-arboricole, le python royal a besoin de hauteur et d'éléments de décors lui permettant une ascension ou de faire de l'exercice, tels qu'une grande racine (aussi pour se frotter lors de la mue), une cachette (pour le rassurer), de la végétation. N'oubliez pas de placer une gamelle d'eau assez grande pour que votre serpent puisse s'abreuver et s'y immerger en période de mue.

Concernant la température, votre serpent a besoin d'une zone chaude et d'une zone plus fraîche. Il reste néanmoins l'un des reptiles les plus simples à maintenir en termes de chaleur et d'humidité. Un tapis, une plaque ou un câble chauffant de 20 watts feront l'affaire pour maintenir le point chaud autour de 30 degrés Celsius. Le point frais sera, lui, maintenu à environ 25 degrés. La température ambiante doit être réduite le soir pour un bon maintien du système thyroïdien. Pas besoin de lampe à ultra-violets pour cet animal nocturne. Pour gérer l'hygrométrie, vaporisez de l'eau tiède une à deux fois par semaine en temps normal et tous les jours en période de mue.

Pour le sol du terrarium, privilégiez un substrat composé de gros morceaux, d'éléments neutres et absorbants, comme des copeaux ou écorces de bois. Évitez le sable. Le terrarium doit être nettoyé et le substrat changé tous les 3 à 6 mois. Les excréments peuvent être enlevés une fois secs.

Pour éviter un conflit territorial pouvant provoquer du stress ou même la mort, ne faites pas cohabiter votre animal domestique avec un congénère ou un autre serpent ou reptile.

La reproduction

Chez les éleveurs de python, la saison de reproduction commence en septembre. Le couple de serpents doit alors se trouver dans le même terrarium pour pouvoir s'accoupler durant la période froide. Ils devront être séparés toutes les deux semaines pour les repas (proies pas trop grosses). Si la femelle est fécondée, elle pondra en mars. Une boîte de ponte, humide, pourra être prévue à cet effet. La femelle couve ses œufs en s'enroulant autour. Cependant, pour plus de précaution, les œufs peuvent être incubés.


Cet article vous donne toutes les clés nécessaires pour l'adoption d'un python royal. Il est important de bien se renseigner sur l'espèce et d'être sûr avant de se lancer ! Néanmoins, le python reste l'un des serpents les plus doux, docile, facile à manipuler et à entretenir en terrarium.

Articles connexes :
Serpent des blés : Tout Savoir sur lui !
La reproduction des serpents
Quel substrat choisir pour mon terrarium ?


Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter