Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Rainette de White : Tout savoir sur elle !

Scientifiquement nommée Dryopsophus Caeruleus, la Rainette de White est une petite grenouille toute verte qui appartient à la famille des pelodryadidae. Rencontre avec ce reptile amphibien aussi appelé Rainette géante, qui est l’un des plus communément choisi parmi les éleveurs d’amphibiens.

Tout savoir sur la Rainette de White

Crédit photo : Adobe Stock

Les origines de la Rainette de White

La Rainette de White nous vient tout droit d’Australie et de Nouvelle-Guinée en fonction des différentes branches de sa lignée. C’est d’une manière générale une grenouille friande de zones humides et chaudes qui vit dans les forêts subtropicales situées à environ 200 mètres d’altitude.

Connue aujourd’hui sous le nom scientifique de Dryopsophus Caeruleus, son ancienne appellation latine était cependant Litoria Caerulea.

Cette petite grenouille a par la suite été introduite en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis, probablement à travers le commerce d’animaux à vocation domestique, ou concernant la Nouvelle-Zélande, par accident. Elle n’a cependant pas proliféré à travers le pays par la suite malgré cela.

Le caractère de la Rainette de White

Avant toute chose, il est bon de savoir que ce batracien populaire est considéré comme l’un des reptiles les plus dociles qui soient, doté d’un tempérament très souple, ce qui en fait l’un des amphibiens les plus conseillés en terme d’élevage. Il est très facile d’en prendre soin dans le cas d’une domestication.

Cette espèce est majoritairement active la nuit, même si une fois domestiquée, ce fait devient moins vrai. Ce sont des grenouilles agiles qui sautent beaucoup. Elles sont régulièrement à terre et à la recherche d’un point d’eau.

Le physique de la Rainette de White

Cette espèce présente un animal amphibie relativement trapu et mesurant généralement entre 5 et 12 centimètres une fois l’âge adulte atteint, et pouvant aller jusqu’à 15 centimètres. Contrairement à de nombreuses espèces d’animaux, ce sont ici les mâles qui sont plus frêles que les femelles. Les têtards mesurent quant à eux 3 millimètres.

Sa couleur présente toute une palette de verts, allant du pâle au plus foncé sur l’ensemble du corps, et du blanc au rose pâle sur le ventre. Certaines ont des couleurs légèrement marron et/ou turquoise sur l’arrière de leur corps. Quelques grenouilles présentent également des points ou taches blanches au niveau de leur dos. Au niveau des yeux, les Rainettes de White ont des yeux dorés avec des pupilles noires qui changent de taille en fonction de l’éclairage de leur environnement.

La durée de vie de cette petite grenouille est de 15 à 20 ans si elle est traitée avec soin en captivité, et parfois au-delà. Il faut savoir que de leur état de santé peut dépendre leur coloration.

La Rainette de White au quotidien

La Rainette de White vit à l’état naturel dans des arbres et des buissons, le plus souvent proche d’une source d’eau. À l’état naturel, il est possible d’en rencontrer à son domicile lorsqu’on dispose d’une piscine, de gouttières, ou quand elle se cache dans des zones humides comme la salle de bain ou les toilettes.

Ce sont des grenouilles qui se nourrissent essentiellement d’insectes (grillons, sauterelles, vers de terre, mouches) et d’araignées, et dans certaines circonstances de très petits rongeurs et de mollusques. Les serpents et les oiseaux représentent leurs prédateurs principaux en environnement naturel. Il est recommandé de leur apporter des suppléments vitaminés et de les nourrir 3 fois par semaine tout en surveillant leur poids.

L’accouplement a lieu l’été, et chaque ponte donne naissance à 1 000 à 2 000 œufs. Ces derniers mettent 24 h avant d’éclore, et un mois supplémentaire passe avant que les têtards deviennent de petites grenouilles.

C'est une espèce idéale pour l’élevage, dans la mesure où elle est même capable de reconnaître la personne qui la nourrit et peut faire preuve d’une grande curiosité. Paisible et assez vorace, elle peut avoir cependant la fâcheuse tendance d’être victime d’obésité à cause de son inaction la plupart du temps.

Elle possède des coussinets qui lui permettent de s’accrocher aux parois des terrariums dans lesquels elle vit dans le cadre de la captivité. C’est une grenouille robuste et facile à élever, qui aura une tendance à se cacher pendant la journée pour être plus active la nuit.

Elle est de plus tout à fait adaptée à la vie en communauté avec ses semblables, mais également avec d’autres rainettes issues de différentes espèces. Une mise en quarantaine au préalable reste recommandée afin d’éviter toute transmission de maladie. Les mâles ne se battent pas s’ils vivent ensemble, mais il faut prendre soin de leur donner suffisamment d’espace.

Il faut bien garder en tête que notre traditionnelle eau du robinet est nocive pour ces amphibiens, qui ne supportent pas les chloramines qu’elle contient. Vous devrez la manipuler avec un maximum de précautions sur une courte durée : mains humides propres ou gantées.

Les Rainettes de White aiment l’humidité dans la mesure où elles doivent être en permanence hydratées, mais un taux dit normal de 40 % à 60 % reste suffisant. Un terrarium en verre bien fermé confère un lieu de vie idéal pour une chaleur douce, une bonne hygrométrie et une éclairage suffisant. Choisissez également des plantes vertes classiques et non toxiques et/ou un décor plastique.

En élevage, il est conseillé de leur fournir de la fibre de coco en guise de substrat, et également de la mousse en prenant soin de vérifier qu’aucun insecte ne s’y cache. Autrement dit, la litière pour reptiles doit être adaptée à cette grenouille insectivore afin d'éviter qu'elle ne l'ingère. De plus, il est préférable de leur fournir des cachettes et des perchoirs, et essentiel de prévoir un point d’eau. Attention cependant à ne pas le prévoir trop profond, car elles sont de mauvaises nageuses.


La Rainette de White est donc l’une des espèces les plus résistantes et les plus simples à élever, avec une bonne longévité et une possibilité de cohabitation. Son hygiène et l'entretien de son milieu naturel restent simples et accessibles à tous.

Articles connexes :
Premier terrarium : les 5 éléments indispensables
Comment équiper son nano terrarium ?
Comment bien débuter en terrariophilie ?


Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter