Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Cobaye : Tout Savoir sur ce petit rongeur !

Facétieux, sociable, terriblement attachant et drôlement sympathique... voici le portrait vite brossé du cobaye. Cet adorable rongeur robuste et court, aux origines sud américaines passe en effet pour être l'un des animaux de compagnie les plus gentils. Nul doute que vous allez vite tomber sous son charme. On vous dit tout...

Cobaye : Tout Savoir sur ce petit rongeur !

Cobaye : son Histoire et ses origines

Le cobaye domestique est aussi connu sous l’appellation "cochon d’Inde","lapin de Barbarie" ou plus affectueusement "chonchon" dans le langage populaire. Pour trouver l’explication de la dénomination " cochon d’Inde " il faut remonter en 1492 lorsque Christophe Colomb, intimement persuadé de débarquer en Inde, pose le pied en Amérique. Il découvre alors ces drôles de petits rongeurs dont les couinements lui rappellent ceux des cochons. Croyant avoir affaire à une espèce endémique, il les baptisent tout simplement "cochons d’Inde".

En effet, cet animal fut d’abord domestiqué dans les Andes par les Incas qui s’en servaient pour les sacrifices mais aussi en tant que mets très apprécié. Plus tard, les conquistadors espagnols apportèrent le cochon d’Inde en Europe qui devint l’animal tristement emblématique des laboratoires pour aider des savants comme Pasteur ou Koch dans le cadre de leurs expériences. 

Le cobayes ont ainsi rendu de grands services à l’humanité à travers notamment la découverte du bacille de Koch, responsable de la tuberculose. Grâce à eux, la science a réalisé d’énormes avancées en nutrition (vitamines), en génétique et en toxicologie.

Aujourd’hui, le cobaye n’est plus utilisé dans les laboratoires. Au contraire, il compte parmi les NAC (nouveaux animaux de compagnie) les plus appréciés pour sa vivacité, son caractère affectueux et sa sociabilité.

Fiche d'identité

  • Nom scientifique : Cavia aperea
  • Embranchement : Chordés
  • Classe : Mammifères
  • Ordre : Rongeurs
  • Famille : Caviidae
  • Espèce : Cavia porcellus

Ses caractéristiques physiques

Ce rongeur de taille moyenne au corps trapu, solide et uniforme mesure entre 15 et 30 cm de long et pèse entre 300 et 800 g (voire 1 kg pour les plus gros spécimens). Il possède 4 courtes pattes terminées par des griffes.

Le pelage varie selon les espèces. Il n’existe pas de couleurs types pour le cobaye. On trouve ainsi des cobayes au pelage unicolore noir, blanc, brun, fauve etc. ou offrant un mélange de plusieurs teintes. Certains sont à poils ras et durs (cobaye abyssinien, cobaye rosette), à poils longs (cobaye péruvien noir, fauve et blanc), à poils lisses ou angora et l'on trouve même des cobayes sans poils.

La tête est assez large et de forme triangulaire. Les yeux situés de chaque côté de la tête sont ronds, de couleur noire (parfois rouge) et brillants. Le cobaye ne voit pas devant lui mais son champ de vision à 340° est suffisamment large pour lui permettre de repérer rapidement ses prédateurs.

Il est doté de 20 dents qui poussent constamment. Il possède également des oreilles moyennes et une ouïe très développée grâce à laquelle il est capable d’entendre des fréquences allant de 125 à 50 000 Hz, largement supérieures aux capacités humaines. Son corps se termine par une queue minuscule presque invisible. Son espérance de vie est estimée en moyenne entre 5 et 8 ans.

Races de cobaye : rongeurs grégaires

Son caractère et ses aptitudes

Le cobaye est un rongeur à l’instinct grégaire. Il aime vivre en communauté et supporte mal le fait d’être isolé. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de laisser ce petit animal tout seul dans une cage au risque de le voir dépérir. En revanche, les mâles adultes ont tendance à se battre pour affirmer leur suprématie, et ce, parfois jusqu’à la mort.

Deux cobayes de sexe différent s’entendront très bien, mais vous courrez le risque de les voir rapidement se reproduire. Il est dans ce cas conseillé la castration du mâle. Deux femelles ensemble formeront aussi un parfait duo sans aucun souci de progéniture.

Le cobaye peut aussi être très craintif notamment quand il découvre un environnement qu’il ne connaît pas. Mais une fois en confiance, il dévoile rapidement son côté vif, attachant. Il aime que l’on s’occupe de lui et recherche constamment l’attention et les caresses.

Son régime alimentaire

Le cobaye est un rongeur essentiellement herbivore. Sa nourriture est donc strictement composée de végétaux comme l’herbe fraîche et le foin qu’il faut donc lui donner en continu.

Il apprécie aussi les fruits (clémentines, kiwi, melon vert, banane, ananas, pomme sauf pomme verte) et les légumes (carotte, navet, courgette, endive, pissenlit, roquette et bon nombre de salades sauf la laitue, brocoli, céleri branche, fanes de radis et le poivron très riche en vitamine…), le tout à donner en petite quantité.

Il se nourrit également de granulés ou croquettes industriels. Certains aliments sont à proscrire pour leur potentielle toxicité. Il s’agit notamment de la laitue, de l’avocat, des haricots verts, des pommes de terre, des poireaux, de la ciboulette, de la pastèque, des pruneaux ou de la noix de coco.

Versele Laga Cavia Complete pour cobayes

Versele Laga Cavia Complete pour cobayes

Avis 5 565
9,99€
Acheter

Quelle quantité de nourriture lui donner ?

En fonction des légumes, évitez de lui donner plus de 3 ou 4 variétés différentes par jour. Veillez à ce que les fruits ne soient pas trop mûrs et que ces derniers ainsi que les légumes et les plantes soient bien secs.

Les rations varient selon le type de nourriture. Vous pouvez par exemple lui donner :

  • 146 mg de poivron ;
  • 23 mg de radis soit 1 radis par semaine ;
  • 2 ou 3 feuilles d’épinards ;
  • Des carottes et fanes de carottes à volonté ;
  • Une rondelle de navet de 1 cm par semaine ;
  • Une fine tranche de melon par jour ;
  • ½ abricot par jour.

Une supplémentation nécessaire en vitamine C

Le cobaye ne synthétisant pas la vitamine C, il est nécessaire de lui administrer un complément vitaminé sous forme liquide à l’aide d’une seringue spécifique. Cet apport ne se justifie pas si l’alimentation de votre petit rongeur est suffisamment riche de cette vitamine.

Soins d'un cobaye : aide à la prise alimentaire de vitamine C avec une seringue

De l’eau à disposition

Le cobaye doit pouvoir s’hydrater quand il en ressent le besoin. Un biberon d’eau spécial rongeur accroché aux barreaux de la cage et régulièrement renouvelé est indispensable.

Sa santé

Le cobaye est un animal par nature assez résistant aux maladies sous réserve qu’il ait une bonne hygiène de vie. Néanmoins, certaines pathologies peuvent l’affecter jusqu’à causer sa mort.

Les maladies courantes chez le cobaye

  • La diarrhée. Elle peut entraîner une déshydratation mortelle en quelques jours. Elle est souvent causée par la coccicidiose due à un parasite que l'on trouve dans des aliments porteurs de matières fécales. Si votre cobaye sécrète des selles verdâtres, nauséabondes et perd l’appétit, réagissez rapidement.
  • L’entérotoxémie. C'est une maladie bactérienne mortelle causée par une infection de la flore intestinale.
  • La malocclusion dentaire. Il s'agit d'une mauvaise implantation des dents pouvant être mortelle. Les dents mal alignées, qui se chevauchent ne peuvent plus s'user, poussent anarchiquement et perturbent la mastication.
  • Le cobaye est aussi sujet à l’urolithiase. Ce sont des calculs dans les voies urinaires. Certains sujets développent aussi une insuffisance rénale.
  • Parmi les autres pathologies constatées chez ce rongeur il faut aussi citer le diabète sucré, le coryza, les tumeurs ou les carences en vitamine C.

Les soins quotidiens

Veillez à couper régulièrement les griffes de votre cobaye et à vérifier la bonne santé de ses dents. Ses molaires poussent de 1,2 à 1,5 mm par semaine. Pour prévenir le risque de malocclusion dentaire, pensez à lui donner de quoi ronger.

La litière doit être changée 2 à 3 fois par semaine. Installez-lui une petite assiette creuse remplie de gravillon (litière chat). Il apprendra ainsi la propreté et viendra naturellement y faire ses besoins. Cela limitera les souillures dans la cage.

Les cobayes à poils longs ont besoin d’un brossage quotidien. Vous n’avez pas besoin de le laver sauf si son pelage a été souillé par des excréments.

L’habitat du cobaye

Une grande et spacieuse cage à barreaux est indispensable, de type cage pour cochon d'inde ou pour furet ou lapin. Il faut expressément une cage à barreaux. Les cages en plexiglas ou les terrariums sont fortement déconseillés car ils ne sont pas suffisamment ventilés.

Dans sa cage, installez quelques accessoires dont une petite cabane où il appréciera de se cacher et de se reposer. Prévoyez également des gamelles pour la nourriture et un biberon d’eau. Quelques tubes d’une largeur adaptée à sa morphologie, des rondins de bois sont parfaits pour que l’animal s’amuse et ne s’ennuie pas. Enfin, un chiffon tout doux de type polaire lui servira de "doudou" protecteur pour s’emmitoufler.

Toutefois, une cage aussi grande soit-elle ne suffira pas à rendre votre cobaye heureux car ce petit animal a besoin de se dégourdir les pattes. Sortez-le tous les jours pendant plusieurs heures dans un espace protégé. Installez un petit parc entouré de grillage dans votre jardin par exemple, il évoluera ainsi dans une semi liberté qu’il appréciera beaucoup. Vous pouvez laisser courir votre cobaye librement dans la maison mais attention aux petites crottes laissées ça et là !

Maison d'angle en bois Zolia pour rongeurs - 4 tailles disponibles

Maison d'angle en bois Zolia pour rongeurs - 4 tailles disponibles

Avis 4.5 411
4,24€
Acheter

La reproduction du cobaye

La maturité sexuelle du cobaye se situe à 3 mois environ pour les mâles et 2 mois pour les femelles. Ces rongeurs peuvent se reproduire toute l’année à raison d’une période de gestation de 65 à 68 jours. Une femelle peut donc porter 5 fois par an avec chaque fois une moyenne de 3 petits. Les petits sont sevrés à l’âge d’un mois et demi et se débrouillent très vite tout seuls.

Les cobayes font donc partie des espèces nidifuges qui quittent le nid peu après leur naissance. Après l’arrivée d’une portée, examinez rapidement le sexe des nouveaux-nés pour éviter une reproduction rapide au sein de la tribu.

Le conseil, si vous élevez plusieurs cobayes, est de faire castrer les mâles. Vous évitez non seulement une reproduction incontrôlée, mais également des affrontements entre les mâles.


Conseils à retenir : Le cobaye deviendra très vite un petit compagnon particulièrement attachant et facile à élever. Peu fragile, il doit néanmoins faire l'objet de soins réguliers et surtout d'une véritable intérêt affectif qui le rendra heureux. Ce petit animal qui adore vivre en groupe s'épanouira au milieu de plusieurs congénères à condition de prendre quelques petites précautions pour éviter de trop fréquents carnets roses !

Vos questions fréquentes sur le Cobaye

Quelles différences entre cobaye et cochon d'inde ?

Le cochon d'Inde est tout simplement l'appellation donnée au cobaye domestique qui fait partie des différentes espèces de cobayes (cobayes à poils longs, à poils ras, poils lisses, nus…). Cette espèce est arrivée en Europe au 16ème siècle.

Le nom de cochon d’Inde a été donné à ces petits rongeurs par Christophe Colomb lorsqu’il découvrit l’Amérique en croyant débarquer en Inde. En entendant ces animaux dont le cri ressemblait au couinement du cochon, il les baptisa "cochon d’Inde". Ces animaux étaient en réalité dénommés "Sabuya" par les indigènes. Le terme s’est transformé par la suite en "cobaye" par déformation de langage des conquistadors portugais.

Comment le cobaye reconnaît-il son maître ?

Un cobaye reconnaît son maître à l’odeur. L’odorat est en effet un moyen de communication particulièrement développé chez ce petit rongeur. Laissez-le progressivement renifler votre main pour qu’il enregistre votre odeur. S’il vous lèche la main, considérez cela comme une marque d’affection et le signe qu’il vous a définitivement adopté. 

Des études scientifiques ont démontré la supériorité de l’odorat du cobaye, qui, sans égaler celui du chien est quand même 100 fois plus sensible que celui des humains. Le cobaye possède également une ouïe très développée. La voix de son maître lui devient ainsi vite familière.

D'où vient l'expression du mot cobaye ?

L’appellation "cobaye" est dérivée du mot "sabuya" autrefois par plusieurs tribus autochtones d’Amérique du Sud, et notamment d'Amazonie, pour désigner ce rongeur. Le mot aurait ensuite été déformé par les colons Portugais lorsqu’ils traversèrent l’Atlantique jusqu’en Europe.

Le mot cobaye qui est employé aujourd'hui pour désigner communément un sujet d’expérience fait donc référence à ce petit rongeur et à son triste rôle joué dans les laboratoires à une certaine époque.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte..
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte