Trier Fermer

Le Hérisson : Tout Savoir sur lui !

Présent en Asie, en Afrique, en Europe et en Amérique, le hérisson se décline en une vingtaine d'espèces différentes. Petit mammifère plébiscité pour son physique attendrissant, il n'en reste pas moins un animal sauvage. Que faire s'il investit votre jardin ? Grâce à cet article, vous saurez tout sur lui !

Tout savoir sur le hérisson

Les origines du hérisson

Apparu il y a quinze millions d'années durant l'ère du Néogène, le hérisson est un petit mammifère de la famille des érinacéidés. Il n'a connu aucune évolution depuis, les fossiles retrouvés étant identiques aux squelettes des spécimens actuels. Néanmoins, sa symbolique n'a cessé de se modifier au fil des siècles. Durant l'Antiquité, les Égyptiens lui attribuaient des vertus protectrices et ornaient les tombeaux de leurs représentations. Ils accompagnaient les défunts dans l'au-delà et les protégeaient. Puis, dans la Rome antique, les latins étudiaient son comportement à la fin de l'hiver, afin de prédire l'arrivée du printemps. Détesté au Moyen-âge, il était associé aux vices de l'avarice et de la gourmandise et utilisé à des fins médicinales. Jusqu'au milieu du XXe siècle, il fut considéré comme un nuisible à éradiquer. L'Etat récompensait les particuliers qui les tuaient en leur attribuant une prime. Désormais plus apprécié par les jardiniers, le hérisson est protégé en France et en Europe, par un arrêté promulgué en 1981.

Le caractère du hérisson

Son comportement

Très bruyant lorsqu'il est actif, il grogne, souffle et éternue. Il utilise sa salive abondante pour recouvrir ses épines lorsqu'il chasse afin de camoufler son odeur. Quand il est effrayé ou anxieux, il crie et redresse ses piquants sur son dos, puis sur son front. Il se met en boule, parfois plusieurs heures, s'il se sent menacé par un prédateur.

Sa sensibilité

Solitaire, il ne recherche la présence de femelles que lors de la période d'accouplement et ne tolère pas celle des autres mâles. Il accepte d'être approché doucement par l'Homme, mais ne doit pas être touché tant qu'il n'est pas sevré. Sa mère pourrait le rejeter s'il est imprégné de votre odeur.

Ses habitudes

Animal nocturne, il dort le jour et est actif la nuit, durant laquelle il chasse. Il aime se déplacer sur un territoire pouvant mesurer jusqu'à dix hectares, creuser, escalader et grimper pour surmonter un obstacle. Il construit son nid dans un endroit calme dans lequel il se sent en sécurité, près d'un mur ou à proximité de la mousse. S'il est actif d'avril à septembre, il hiberne le reste de l'année.

Le physique du hérisson

Comment le reconnaître ?

Le hérisson mesure une trentaine de centimètres de long, quinze centimètres de haut et pèse entre 400 g et 1, 8 kg selon son âge et la saison. Cet animal à quatre pattes et à cinq doigts sur chacune d'elles, possède deux oreilles, un museau, trente-six dents et une petite queue d'environ deux centimètres. Si sa vue est extrêmement mauvaise, son odorat et son ouïe sont très perfectionnés afin de débusquer ses proies, même sous terre. Son dos est hérissé de six mille à huit mille piquants marron à pointe blanche. Il s'agit de poils creux et légers, durcis par la kératine. Ils mesurent deux à trois centimètres de long et tombent tous les dix-huit mois, puis se renouvellent. Cet animal à sang chaud a une température corporelle d'environ 35° C et son cœur bat cent-quatre-vingt fois par minute lorsqu'il est actif. En hibernation, il est capable de ralentir son métabolisme jusqu'à huit pulsations par minute et de réduire sa température à 1° C.

Quelle est sa longévité ?

Doté d'une espérance de vie de moins de deux ans à l'état sauvage, le hérisson est extrêmement vulnérable les premiers mois de son existence. En effet, plus de six petits sur dix meurent avant l'âge d'un an, en raison de l'hiver. Par la suite, il est très régulièrement victime d'accidents, d'intoxications à cause des pesticides, de noyades dans les piscines. L'outillage du jardin représente également pour lui un risque important de blessure. À l'inverse, il peut atteindre jusqu'à dix ans en captivité, car il est davantage préservé des prédateurs et des dangers.

Le hérisson au quotidien dans votre jardin

Que mange-t-il ?

Le hérisson est un omnivore qui se nourrit principalement de coléoptères, d'insectes, de vers, de larves, d'escargots et de limaces. Il agrémente ses repas au fil de ses trouvailles, avec des œufs d'oiseau, des fruits et des champignons. Dans votre jardin, vous pouvez déposer près de son nid des croquettes pour chat, du lard et un récipient d'eau fraîche. Il est vivement déconseillé de lui donner du lait.

Comment le protéger ?

Afin de lui permettre de trouver refuge dans votre jardin, vous pouvez lui construire un abri ou disposer du bois ou du compost dans lequel il fabriquera son nid. Si vous repérez un animal blessé, ou errant le jour, rendez-vous chez un vétérinaire ou dans un centre de soins.

Dans quel habitat vit-il ?

Le mammifère élabore son nid à l'aide de feuilles mortes, de brindilles et d'herbes sèches. Il apprécie particulièrement les bois, les talus, les haies et les buissons. Paradoxalement, nombre d'entre eux résident en ville plutôt qu'à la campagne, en raison de l'abondance de nourriture et de l'absence de prédateurs, comme le hibou, la chouette ou le blaireau.

Quand se reproduit-il ?

La reproduction a lieu entre mai et juin. La femelle connaît une période de gestation d'environ cinq semaines, puis met bas au début de l'été. Sa portée comprend en moyenne deux à six petits qu'elle allaite. Leur peau de couleur rose ne contient pas d'épines à la naissance, puis se couvre de trois cents poils blancs qui chutent après quatre semaines. Ils quittent le nid une fois sevrés, au bout de deux mois.


En bref : le hérisson est un animal sauvage qu'il ne faut pas capturer ou mettre en cage. Cependant, vous pouvez le nourrir avant l'automne pour l'aider à hiberner dans de bonnes conditions et lui construire un petit abri isolé pour le protéger.

Articles connexes :
Atelier DIY : une maison pour hérisson dans mon jardin

Le hérisson et le chaton