Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Le Pomsky : Tout Savoir sur lui !

Le Pomsky, pour Poméranien et Husky, est une race de chien récente devenue particulièrement célèbre sur le web et les réseaux sociaux. Compte tenu de son court vécu, ses standards restent encore à fixer. Il s'agit d'une nouvelle espèce à découvrir, mais qui promet déjà de se retrouver parmi les plus grandes races canines, indépendamment de sa taille réduite.

Le Pomsky : Tout Savoir sur lui !

Le Pomsky : ses origines

Son histoire

Officiellement, le Pomsky a vu le jour aux États-Unis (Arizona) en 2012. Deux amies, Tressa Peterson et Joline Phillips, avaient alors décidé de donner vie à une photo virale censée représenter le parfait chien hybride issu d'un éventuel croisement entre un Spitz nain et un Husky sibérien. Afin de contourner les obstacles posés par la différence de taille entre ces deux races, le croisement de ce premier chien s'est fait par insémination artificielle d'une femelle Husky par un mâle Spitz nain poméranien.

Il faut noter que bien avant cette période, des rumeurs faisaient état de l'existence de portées nées de croisements accidentels. Mais à défaut de preuve tangible, cette version a été écartée.

En quête de la reconnaissance « race pure »

Depuis, ses airs de peluche sur pattes ont propulsé le Pomsky au rang de star des éleveurs et adoptants, d'abord aux États-Unis et au Royaume-Uni, puis un peu partout en Europe. Malgré cette popularité, la race n'est pas encore reconnue par les principales organisations cynophiles (Fédération Cynologique Internationale, Société Centrale Canine). Elle n'est pas non plus inscrite au livre des origines françaises (LOF).
Toutefois, cette reconnaissance ne saurait tarder, une fois une certaine stabilité génétique atteinte, étant donné que ce chien résulte incontestablement du mariage entre deux races pures.

Les variétés actuelles du Pomsky

En attendant, trois générations de Pomsky (F1, F2 et F3) cohabitent. En fonction des combinaisons, le chien sera aussi Husky que Spitz ou plus proche de l'une que de l'autre race. Un Pomsky de première génération F1, issu d'un père de pure race Spitz poméranien et d'une mère 100 % Husky, sera ainsi à 50 % Husky et 50 % Spitz nain. 

Le croisement d'un Husky et d'un Pomsky F1 donnera un chiot 25 % Poméranien et 75 % Husky (F1B). D'un Poméranien de race pure et un Pomsky F1 naîtra un chiot 75 % Spitz et 25 % Husky (F1A). 

Les chiens de deuxième génération (F2) sont issus de deux parents Pomsky F1. Normalement, ils seront à moitié Husky et à moitié Spitz. Il est également possible d'atteindre cette même proportion (50/50) en accouplant un chien F2 avec un individu de race pure Husky ou Spitz, pour obtenir des Pomsky F2A et F2B, ou alors deux chiens F2 pour parvenir à des Pomsky dits de troisième génération (F3).

Le caractère du Pomsky

Sa personnalité

Comme ses parents génétiques, le Pomsky est réputé pour son caractère enjoué. C'est également un chien très intelligent, confiant et énergique. Il s'attache rapidement et naturellement à son maître et se réjouit des interactions avec les humains. Il se présente ainsi comme un excellent chien de compagnie.

Son comportement et ses habitudes

Certains individus montrent un instinct protecteur qui les pousse à se méfier et à aboyer frénétiquement en présence d'un étranger. D'autres, au contraire, et s'ils sont socialisés assez tôt, se montrent amicaux avec tous les humains, y compris ceux avec lesquels ils sont peu familiers. De toute manière, un Pomsky n'a pas vocation à devenir un chien de garde même s'il peut être éduqué pour assumer ce rôle correctement.

Son aversion pour les chats est, par contre, constante. Il n'affectionne pas davantage les bruits excessifs, ce qui le pousse parfois à ne pas aimer les enfants de bas-âge. La patience ne figure pas non plus parmi ses points forts. C'est un animal qui exige d'être constamment occupé et qui apprécie particulièrement les activités physiques intenses.

Ses sensibilités

Dotée d'un fort caractère et d'une détermination inébranlable, par ses gênes, cette race réclame une éducation respectueuse et bienveillante, mais ferme. Les premiers mois sont alors déterminants.
L'intelligence du Pomsky le poussera à tester constamment vos limites. En retour, il s'attend toutefois à être traité avec cohérence et justice. Évitez la violence qui risque de le rendre agressif. Mais une fois ce passage correctement géré, le Pomsky est un chien facile à élever et à éduquer même s'il reste déconseillé pour un maître débutant ou sédentaire.

Le physique du Pomsky

La race étant récente, le Pomsky n'affiche pas encore des caractéristiques physiques figées. Aucun standard n'est d'ailleurs établi de manière incontestée pour ce chien. Son physique varie ainsi sensiblement selon la prédominance du Spitz nain ou du Husky dans ses gênes. Mais dans tous les cas, il s'agit d'un chien de petite ou moyenne taille (de 30 cm à 45 cm et de 10 kg à 15 kg), qui a l'apparence d'un Husky miniature aux allures de peluche. Ces traits expliquent en grande partie sa popularité en tant que chien de compagnie.

Sa robe peut être de couleur blanche, fauve, grise, noire ou marron, avec souvent des combinaisons ou une couleur merle. Son pelage dense, doux et soyeux repose sur des poils mi-longs et longs. La queue est également longue et poilue. Sa tête, dont la taille est proportionnelle au reste de son corps, accueille de petites oreilles triangulaires assez rapprochées et des yeux en amande. La couleur de ces derniers varie du marron au bleu.

À l'instar du Husky, les yeux du Pomsky peuvent être vairons ou hétérochromes. Malgré sa petite taille, le Pomsky a hérité de la robustesse et de la musculature du Husky. Bien entretenu, il a une espérance de vie de 15 à 17 ans.

Le Pomsky au quotidien

Entretien et soins

Eu égard à son physique et à son caractère, l'entretien d'un Pomsky porte essentiellement sur la gestion de son énergie et de son pelage. Il a notamment besoin d'au moins une promenade par jour (environ 1h) en plus des séances de jeux et des déplacements usuels en intérieur. Cette race de chien réclame, par ailleurs, beaucoup d'interactions sociales et des activités de nature à cultiver son intelligence et sa curiosité.

Les poils du Pomsky ont tendance à chuter. Un peignage et un brossage hebdomadaires sont alors recommandés pour limiter le phénomène et éviter l'accumulation de poils morts. Pendant les périodes de mue (automne et printemps), plus fréquentes que la moyenne à cause des spécificités du pelage, l'intervalle de brossage doit être réduit. Concernant le toilettage et le shampoing, deux séances par an suffisent.

En outre, les rituels d'entretien habituels comme la coupe de griffes, le contrôle des coussinets et le brossage des dents s'appliquent normalement. Les yeux et les oreilles du Pomsky n'exigent aucun entretien particulier sauf si vous constatez une anomalie. Dans cette hypothèse, la délicatesse est de mise avec un nettoyage à la gaze stérile, au sérum physiologique et à l'aide d'un produit spécifique.

Habitat

Sa petite taille permet au Pomsky de s'adapter à la vie en appartement tant que la fréquence de ses promenades et son besoin d'activités sont respectés. Il sera évidemment plus épanoui dans une habitation avec une cour ou un petit jardin. Gardez, toutefois, à l'esprit qu'il s'agit d'un animal joueur et bruyant avec une voix puissante susceptible de déranger les voisins les plus sensibles.

Ce chien cohabite très bien avec d'autres animaux de compagnies, à l'exception des chats, surtout s'il y a été habitué dès son jeune âge. C'est aussi le cas avec les enfants si ces derniers s'abstiennent de l'agresser et de faire trop de bruits.

Alimentation

Comme le Husky, il possède des intestins fragiles face à l'amidon et à l'excès de matière grasse. Il faut en tenir compte dans son alimentation et trouver un équilibre entre cette sensibilité et sa grosse consommation d'énergie.

Les nourritures riches en protéine animale et contenant une quantité raisonnable de graisse conviennent parfaitement. Les nourritures industrielles (croquettes, pâtés ou soupes) ne sont pas exclues, mais il faut impérativement opter pour les variétés à faible teneur en glucide de type low carb.

QUALITY SENS Sans Céréales Agneau Light/Sterilised Medium & Large pour chien adulte

QUALITY SENS Sans Céréales Agneau Light/Sterilised Medium & Large pour chien adulte

Avis 5 17
52,99€
Acheter

Santé et reproduction

Le Pomsky a hérité de la résistance du Husky. Il n'a pas peur du froid et semble ne souffrir d'aucune pathologie majeure même si les connaissances en la matière restent limitées à ce stade. À supposer que les problèmes les plus courants chez ses parents génétiques lui soient parvenus, une dysplasie de la hanche (malformation progressive de la hanche entraînant une arthrose), l'alopécie ou la cataracte doivent tout de même être surveillées avec attention.

À toutes fins utiles, sachez également que la gestation d'une femelle Pomsky dure au moins 2 mois avec des portées atteignant 6 chiots.


Le Pomsky vous a-t-il séduit ? Si le charme de cette boule de poils énergique et pleine de vie a fait effet sur vous, faites attention aux adoptions sur Internet où les prix affichés sont exagérés et l'authenticité du croisement douteuse. Il est conseillé de s'adresser uniquement à des éleveurs professionnels en France, soucieux des standards de cette race.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter