Trier Fermer

Voyager en avion avec son chien ou chat

Les animaux prennent l’avion depuis le début des années 1930. C'est le moyen le plus sûr et le plus adapté pour eux sur les longues distances. Toutefois, le voyage de nos amis à quatre pattes n’est pas une chose à prendre à la légère. Etant des êtres sensibles à part entière, ils ne peuvent en aucun cas être traités comme du fret ordinaire. Chaque compagnie a des procédures spécifiques concernant l’acceptation, la manipulation et la livraison de votre animal. Les besoins naturels des bêtes sont pris très au sérieux à chaque étape du trajet. Selon la ligne aérienne et le pays, vous pourrez soit faire appel à une personne chargée d'acheminer votre petit protégé dans une cage, soit la porter vous-même. Renseignez-vous auprès de votre compagnie.



Sommaire :


 



 

En cabine ou en soute ?

Les règles de transport varient selon le pays de départ et le pays de destination. Quoi qu’il en soit, seuls les chats et les petits chiens sont acceptés en cabine (dans une cage ou niche). Certaines compagnies aériennes iront même jusqu’à tous les refuser. Ce qui ne devrait en aucun cas vous inquiéter car contrairement aux idées reçues, être placé en soute est plus rassurant pour nos fidèles compagnons canins et félins. Ces derniers apprécient davantage cet endroit parce qu'il est plus calme et que son obscurité leur permet de se reposer. Il s’agit bien évidemment d’un lieu ventilé et chauffé spécialement pour eux.

N.B. : certains pays de destination n’acceptent pas les bêtes sur les trajets commerciaux et il vous faudra donc les faire embarquer sur un avion-cargo.

Dans la grande majorité des cas, un panier ou une cage de transport ne peut loger qu’un seul individu à la fois. Il existe cependant une exception. Ainsi, il vous sera possible d'héberger dans un même kennel jusqu’à deux chiots ou chatons, âgés entre huit semaines et six mois, de taille comparable et pesant au maximum neuf kilos chacun.

Attention : les vols par temps chaud de certains chiens et chats au nez retroussé tels que les chiens boxers, carlins, bouledogues, pékinois et shih tsu ou les chats persans et burmeses, ne sont pas recommandés. Ces espèces ont en effet des difficultés à maintenir une température corporelle normale en période de hautes températures.

 

Quelques consignes à respecter avant de partir

Achetez une caisse de transport ni trop petite ni trop grande. Une cage pour chien ou chat trop grande pourrait le blesser en cas de turbulences pendant le trajet aérien.

Emmener votre toutou ou matou en dehors de son environnement naturel est pour lui source de stress. C’est pourquoi, plus encore que pour les déplacements en voiture, il est important qu'il se familiarise avec son abri quelques semaines ou mois avant le jour du départ. N'hésitez donc pas à acheter votre niche ou cage de voyage longtemps à l’avance : de nombreux modèles pas cher sont en vente sur Zoomalia. Les animaux se comporteront particulièrement bien dans les airs s’ils ont été habitués à cette nouvelle petite maison au préalable. C’est pourtant une précaution que beaucoup de propriétaires oublient de prendre.

La veille du départ, donnez-lui moins à manger que d’habitude mais suffisamment d’eau. En revanche, un repas léger deux heures avant de le remettre à la personne en charge de lui l’apaisera et sera même obligatoire dans certains pays, comme aux États-Unis. Nous vous conseillons d'acheter des croquettes light pour chien ou chat, en vente à prix bas sur notre site.

Ne jamais lui administrer de sédatifs ou de tranquillisants en raison des potentiels effets indésirables pendant le vol. Cette recommandation de longue date de la IATA est approuvée par de nombreuses associations vétérinaires.

Si vous avez un chien, faites-le promener avant de l’emmener à l’aéroport puis à nouveau avant l’enregistrement.

Enfin, la plupart des compagnies aériennes exigent un certificat de santé de votre chien ou chat. Celui-ci vous est délivré par votre vétérinaire et doit stipuler qu'il est en bonne santé, avec tous ses vaccins à jour, et apte à voler.

 

Pour l'achat de votre caisse pour chat ou chien, pensez aux normes IATA !

Tous les paniers ne feront pas l’affaire donc n'achetez pas le premier venu. En cabine, votre boule de poils devra être placée dans une caisse ou un sac de transport qui doit pouvoir se loger parfaitement sous le siège devant vous. Assurez-vous bien à l’avance que votre chien ou votre chat soit autorisé en cabine et qu'il soit prévu sur le même vol que vous !

En revanche, si votre loulou ne peut pas rester à vos côtés, il devra donc être placé en soute dans une caisse agréée IATA, qui répond à des normes spécifiques très strictes. Achetez donc une cage de sécurité qui respecte les règles suivantes :
- La coque de la caisse de voyage doit être soit en fibre de verre, soit en plastique rigide.
- Toute cage en quadrillé métallique est interdite.
- La caisse ne doit pas pouvoir rouler. Elle doit donc être soit sans roues, soit à roues amovibles (les enlever) ou bloquables (les bloquer avec du ruban adhésif).
- La porte doit obligatoirement comporter un système de fermeture centralisé verrouillant simultanément les deux points de fermeture situés en haut et en bas de la porte.
- Le mécanisme permettant de verrouiller et déverrouiller la caisse doit fonctionner sans clef ni outil.
- Les charnières de la porte doivent dépasser d’au moins 1,6 cm le rebord horizontal situé au-dessus et en dessous de la porte.
- Les deux parties de la porte doivent être impérativement maintenues à l’aide de boulons. Tout autre système de fermeture latérale est rigoureusement interdit.
- L’animal doit être en mesure de se tenir debout, la tête complètement dressée, sans toucher le haut de la caisse. De plus, il doit être capable de se retourner et de s’allonger de tout son long.

Si toutes ces conditions ne sont pas réunies, votre compagnon aura de grandes chances de se voir refusé à bord.

 

Quelques précautions pendant le trajet

Prévoyez d'acheter un harnais ou une laisse car dans la plupart des aéroports, le personnel de sécurité demandera à ce que Félix ou Médor soit enlevé de sa caisse pour passer aux rayons X. Vous en trouverez de nombreux en vente à prix discount sur notre site.

En cabine, ne le faites jamais sortir de sa niche ou de sa cage donc assurez-vous que celle-ci soit bien fermée.

En cas d'acheminement en soute, attachez au kennel une étiquette contenant les mots “ANIMAL VIVANT” écrits en grosses lettres, les informations sur le vol, sa destination, le nom du contact à l’arrivée, les informations importantes ainsi que toutes directives spéciales destinées aux manipulateurs. Assurez-vous également que votre chouchou porte un collier avec identification au cas où on le perdrait.

Une fois à bord, informez impérativement le capitaine et son équipage que vous avez un animal vivant en soute et demandez à ce qu’ils vous confirment qu’il a bien été chargé. Renseignez-vous pour vérifier qu'il soit dans un lieu correctement ventilé et à la bonne température, où ne se trouve aucune substance dangereuse pour lui, et à plus forte raison si l’appareil présente des problèmes de ventilation ou roule sur la piste pendant trop longtemps.

Exigez enfin de le récupérer le plus tôt possible, dès l’arrivée à destination. Si votre avion n’est pas direct, demandez absolument à vérifier son état pendant le transfert. Si le transfert est très long, réclamez-le et donnez-lui à boire avant de rembarquer. S’il s’agit d’un chien, emmenez-le faire une promenade.

 

 

Articles connexes : 
10 conseils pour prendre l’avion avec son chien
Air France : Certaines races de chiens désormais interdites de vol
Un jeune chien meurt au cours d’un vol de la United Airlines

Vous aimerez aussi

Chien

Atelier DIY : Produit anti-puces maison pour chien

A l'aube de la saison des parasites, l'atelier DIY Zoomalia du mois d'avril vous propose de réaliser vous-même un produit répulsif anti-puces fait maison pour votre chien !

Chat

Toxoplasmose : mon chat représente-il un risque pour ma grossesse ?

Les chats ont depuis longtemps la réputation de transmettre la toxoplasmose aux femmes enceintes…mais ce risque est-il réel ? Et quelles sont les précautions à prendre ?

Chien

Mon chien est-il heureux ?

Si votre chien ne peut pas vous parler afin de vous dire qu’il est heureux, il n’en demeure pas moins expressif et certains signes ne trompent pas ! Sur le baromètre du bonheur, voici les manifestations les plus évidentes de bien-être (...)