Trier Fermer

hypoglycémie sévère- convultions

Accueil

>

Forum

>

Forum chat

>

hypoglycémie sévère- convultions

Répondre

3 réponses - 1 pages


VERONIQUE_V

VERONIQUE_V
2 messages

hypoglycémie sévère- convultions

le 04/06/2019 à 00:47

Bonjour,

J'ai besoin d'aide je suis désespérée.

Le 25 mars dernier, j'ai eu un incendie de mon appartement. J'avais 5 chats de 1 an à 10 ans. Nous étions tous les 6 sur le balcon en attendant les pompiers. Les pompiers ne voulant pas les évacuer j'ai refusé de descendre du balcon. Des inconnus ont grimpés pour les évacuer. Ils ont fait peur à mon petit dernier Osiris 1an le 15 mars dernier et il est rentré dans l'appartement ( le balcon ne ferme pas de l'extérieur). Les pompiers m'ont empêché d'aller le chercher. J'ai été hospitalisé vu mon taux d'intoxication. Quand je suis sortie, on m'a appris que les pompiers étaient partis avec Osiris décédé par la fumée et qu'il n'avait pas souffert. je n'ai jamais su ou il avait été déposé, mon véto ne l'avait pas non plus, pas de message sur mon portable alors qu'il avait une puce électronique... et malgré mes appels et mail, jamais reçu de réponse des pompiers sur ce qu'ils avaient fait de mon bb car mes chats sont les enfants que je n'ai jamais eu !

je n'avais pas le droit de rentrer pour récupérer quoique ce soit dans l'appartement le temps que les experts fassent leur travail ( mes clefs ayant fondu je n'y ai plus accès de toute façon ma famille refusant de me donner mon double). Or mercredi dernier soit le 29 mai lors de la contre expertise des 2 experts ( de mon assurance et du bailleur social) ils ont retrouvé Osiris entre la vie et la mort dans la salle de bain oui les pompiers ne sont jamais parti avec lui ! Etant en formation, j'avais fait une procuration à mon frère pour me représenter. Osiris a été porté chez mon vétérinaire, il ne pensait pas que mon bb allait passer la nuit car il était dans un état entre sombre et désespéré. Depuis il mange un peu de patée mais il fait des convulsions environ toutes les 2 heures sans perdre connaissance et lui qui est peureux de nature mais adorable, est devenu aggressif au point qu'il faille l'endormir au masque pour une simple prise de sang.

Le vétérinaire a informé ma famille ce matin qu'il fallait me prévenir de la situation car il souhaite que je le vois au moins une fois !

Imaginez ma réaction quand j'ai su ce soir qu'il était vivant mais qu'il faudrait surement que je lui dise au revoir.

Il aurait des séquelle neurologiques irréversibles suite à une hypoglycémie sévère qui lui provoque ses convulsions sans perte de connaissance. A cause des fumées il aurait été dans le coma un certain temps et donc son hypoglycémie sévère viendrait de là.  L'ayant eu dans une association,j'ai mis la président au courant de la situation et de mon désarroi. Je ne veux pas le perdre mon ptit ange ( il a été trouvé dans une benne à ordure en juillet 2018 et je l'ai sauvé de justesse d'une occlusion du colon en février 2019) la présidente est persuadée que son agréssivité est du au fait d'être dans un endroit inconnu, et qu'ayant été seul pendant 2 mois il est retournée  d'une certaine manière à l'état sauvage.

Pouvez vous m'aider et me dire si ses convulsions peuvent diminuer avec le temps et si son agressivité est lié ou si c'est sa peur qui a pris le dessus. La présidente de l'association veut bien s'en occuper pour faire sa sociabilisation le temps nécesssaire.  Ils sont plusieurs vétérinaires au cabinet mais je ne peux aller voir mon fils qu'en présence de celui qui s'en occupe depuis mercredi  dernier. Je ne pourrais le voir que mercredi dans 2 jours. Je ne veux pas le perdre à peine retrouver ! j'ai vraiment besoin de votre aide. cela fait 2 mois que je culpabilise d'avoir écouter les pompiers le croyant décédé, imaginer mon état s'il doit partir.  Pensez-vous qu'il va pouvoir survivre sans souffrir et redevenir le bb chat le plus câlin du monde?

Merci pour tout de votre aide,

La maman d'Osiris désespérée

Aurélia _S

Aurélia _S
8 messages

Re : hypoglycémie sévère- convultions

le 08/06/2019 à 13:23

Bonjour Véronique. Je viens à l'instant de lire votre récit et j'espère que mon message n'arrivera pas trop tard..é_è Sincèrement je suis très peinée pour ce pauvre petit chat d'un an, pour vous, et en même temps horrifiée de constater à quel point il existe des gens si CONS sur terre !!!!-_- On se demande VRAIMENT ce qui est passé par la tête des fautifs qui ont décidés de vous faire croire qu'Osiris était décédé, en sachant pertinemment que, si par miracle il ne l'était pas, ces espèces de stupides bourreaux le condamnaient de fait à une si lente et si cruelle agonie!!!!è_é (Au pire, s'ils craignaient que vous alliez chercher le chat en mettant votre propre santé en péril, alors dans ce cas ils auraient dû faire eux-mêmes le nécessaire en attendant que vous alliez mieux et faire eux-mêmes les démarches pour que cet animal soit au moins secouru!!) On se demande aussi comment à notre époque des pompiers peuvent bien oser refuser d'évacuer des animaux de compagnie (donc des êtres vivants qui sont dépendants des humains) et de les sauver d'une mort aussi certaine qu'atroce, et ce alors même que de simples étrangers non-pompiers se sont EUX portés volontaires pour venir vous aider à les évacuer?!!! (Ils n'ont vraiment pas honte ces espèces de "pompiers en carton"!!-_- Quitte à n'aller s'en occuper que seulement "après" avoir sauvées toutes les vies humaines menacées, ce qu'on pourrait à la limite tout à fait comprendre (même si tous n'approuverions pas forcément cet "ordre de valeur"^^), mais de là à refuser catégoriquement de s'en occuper et à laisser sciemment des animaux de compagnie bruler vifs...franchement, ce genre d'attitude relève du sadisme et de la barbarie-_-) Que diraient ces individus si par exemple, dans pareil cas, des gens sans enfant et possédant des animaux s'évertuaient à ne sauver que les animaux en refusant de sauver leurs enfants?!!! (Car après tout, si c'est chacun sa gueule, pourquoi une personne sans enfant irait s'intéresser aux gosses des autres?!! Nan mais serieux-_-) Pourtant les pompiers sont "censés" être des individus emprunts d'une grande humanité, et à mon sens l'humanité en passe par l'empathie envers la détresse de ses semblables mais aussi de tout être vivant!!! (Mais apparemment certains ne doivent être pompiers que par pure narcissisme et seulement pour "faire les beaux" en société-_-). Pourquoi n'ont-ils même pas pris la peine de répondre à vos messages en constatant que vous pensiez à tort qu'ils avaient récupérés le cadavre de votre chat??? (Un simple appel ou mail pour dire "nous n'avons jamais pris en charge votre chat mort ou vif" ça prend 30 secondes!!!!) Quel odieux mépris pour la détresse humaine et animale, d'autant plus de la part de gens qui s'attendent à ce que le pays entier compatisse sitôt que l'un d'entre eux succombe dans l'exercice de ses fonctions-_- Bien sur je n'aurais pas la bêtise de mettre tous les pompiers dans le même sac, mais franchement, ceux auxquels vous avez eu à faire (aussi bien le jour de l'incendie que ceux qui gèrent le standard et les e.mails) sont assurément de fieffés gros cons!!!! Cette histoire est révoltante. Et à votre place, qu'elle qu'en soit l'issue, sitôt après m'être occupée d'Osiris, j'essaierai de me rapprocher d'une association de défense animale (style la Fondation Brigitte Bardot ou 30 Millions d'Amis, elles pourront vous conseiller et même éventuellement se porter partie civile si jamais vous n'aviez pas les moyens d'intenter vous-mêmes une action) afin que les coupables rendent des comptes et soient contraints d'assumer publiquement les choix incompréhensibles qu'ils ont fait!! (Sous la pression de ces associations le législateur a récemment modifié le statut juridique des animaux de compagnie, de sorte qu'ils sont désormais légalement reconnus en tant qu'être sensibles! ;-) Ce qui pourrait impliquer une belle condamnation pour les monstres à l'origine des décisions qui ont engendrées les souffrances qu'a dû endurer ce pauvre petit chat, et cela pourrait également dans un second temps faire jurisprudence et envoyer un message à tous ceux qui à l'avenir seraient tentés d'imiter ces énergumènes^_^) Je ne peux malheureusement pas trop vous aider sur l'aspect médical de votre situation. En revanche, par expérience, je ne peux que vous encourager à ne vous fier qu'à votre instinct et à celui de la présidente de l'association pour prendre une décision, et à ne surtout pas vous laisser "forcer la main" par les vétérinaires qui ne sont que des humains et qui commettent parfois des erreurs. ;-) Les vétos statuent sur des cas strictement médicaux, en ne se basant que sur des études et des statistiques (sans jamais tenir compte des rares exceptions et des guérisons inexpliquées par exemple), et en mettant surtout tout affect de côté (et heureusement pour eux, car ils y sont contraints de par leur métier, sans quoi ils deviendraient fous à force de perdre des animaux s'ils devaient s'impliquer émotionnellement à chaque fois). De ce fait, ils peut leur arriver de condamner un peu trop rapidement des animaux qui finalement s'en sortent. (Pour exemple, j'ai moi-meme une petite femelle de 3 ans ayant contracté un violent Coryza en juillet 2018, et qui était si touchée que les vétos me la condamnaient déjà après seulement 5 jours de maladie. A 2 reprises ils ont tentés de me convaincre de l'euthanasier durant la dizaine de jours où elle a été hospitalisée. Mais, connaissant ma petite costaude, et tout en prenant bien sur en compte leur opinion, j'ai néanmoins refusé et choisi de lui octroyer 15 jours de sursis pour se rétablir "avant d'accepter d'envisager le pire". Et finalement, au 12ème jour de maladie je la ramenais à la maison, et au 14ème jours son état s'améliorait! ;-) Elle n'a fait qu'une légère rechute (seulement quelques éternuements) durant une petite semaine à l'automne, et depuis elle coule des jours heureux^_^ Imaginez un peu si je ne m'étais fié qu'au strict avis médical!!) Bien sur il faut écouter les spécialistes, mais il faut aussi savoir prendre en compte ce qu'en tant que maîtres nous sommes les seuls à savoir, tel que le caractère combatif et résistant ou non de l'animal. Il faut aussi savoir se montrer raisonnable et savoir estimer son envie de se battre ou non, et qu'elle sera sa qualité de vie en cas de rétablissement seulement partiel. Et il faut aussi bien sur savoir parfois rendre les armes lorsqu'on s'aperçoit que notre animal est en souffrance et qu'il n'y a plus d'espoir, et dans ce cas se montrer capable de lui offrir parfois cette chance d'obtenir un soulagement (dont les humains eux ne peuvent bénéficier!) en le laissant partir et en acceptant de "l'endormir"..é_è Ceci étant, par expérience je sais qu'un chat peut tenir très longtemps sans s'alimenter, un peu moins longtemps sans boire, et qu'au delà d'une certaine période sans boire ni manger il risque effectivement des lésions neurologiques dites irréversibles... (J'ai un mâle fugueur qui au cours de sa 3ème année était resté enfermé dans un appartement d'une résidence voisine durant 3 semaines! Il en était ressorti certes très amaigri, mais, ayant à priori pu s'abreuver dans les toilettes du logement, il n'avait eu aucune séquelle. Il existe apparemment des cas recensés de chats ayant tenu bien plus longtemps en étant confinés dans des endroits.) Il faut penser aussi qu'une clinique vétérinaire n'est pas le lieu le plus propice à un bon rétablissement pour un animal, et de surcroît pour les chats qui sont si sensibles et si craintifs !! (Ma petite femelle avec son Coryza avait reçu tous les traitements durant son hospitalisation, mais ce n'est que son retour chez elle qui a enclenché sa guérison ;-) ). Perso, je pense que si Osiris ne souffre pas outre mesure à cause de ses convulsions, à votre place je tenterais déjà de le prendre quelques jours avec vous afin de voir si les crises ne tendent pas à s'espacer au contact de sa maîtresse et de sa famille féline. ;-) Enfin, si vous voulez essayer de chercher pour peut être parvenir à obtenir des retours d'expérience de cas similaires, je peux vous conseiller un site/blog qui s'appelle "Les Chats Font La Loi", et qui est le blog-santé d'une association (refuge félin) qui est tenue par une certaine Tiphaine. Elle prodigue sur son blog toutes sortes de conseils en rapport avec la santé des chats, et me semble avoir une forte expérience et de grandes compétences en la matière. Perso je lui ai déjà demandé conseil bon nombre de fois. (Le seul impératif étant de lui laisser un commentaire le plus concis possible, car elle est tellement sollicitée qu'elle est assez débordée). Peut être aura t-elle déjà eu des cas similaires ou entendu des récits de situations similaires à celle d'Osiris, et saura peut-être vous conseiller ?? Mes pensées vous accompagnent. Courage...

Message modifié le 08/06/2019 à 13:32 par Aurélia _S

VERONIQUE_V

VERONIQUE_V
2 messages

Re : hypoglycémie sévère- convultions

le 08/06/2019 à 21:46

 Bonsoir merci pour votre réponse.

  J ai une bonne nouvelle.

Mercredi il avait fait des progrès impressionnant. Il n'avait plus que de petits tremblements au niveau des oreilles quand il était stimulé.

Ilmange oh très peu 1 sachet fraîcheur par jour donné en 3 ou 4 repas. Il tenait assis mais pas debout. Le véto m'a tout expliquer avant d aller le chercher pour que je le vois. Il n'est cependant pas encore sauvé et était encore sous perfusion. Quand il m'a vu il a ronronné! Et une fois dans mes bras j'ai eu des bisous des coup de tête des câlins et encore plus de ronrons!. Par contre il est si maigre!

On devine la forme de ses os sous les poils sans y toucher ! J'ai eu son a accord pour passer le voir dès que possible.

Il a été conclu que je passerai hier après mon travail. Et bien grand bien m avais pris d acheter une cage de transport et la laisser dans le coffre car tel n' a pas été ma surprise d apprendre que je rentrais chez moi avec lui! Il m'a expliqué qu'il était encore faible sur ses jambes qu il allait à la litière. Par contre il n'est pas encore sauvé. Car son taux de potassium et de sodium étaient trop élevé . La perfusion a régulé le sodium mais a trop baissé le potassium. Il a 1 comprimé le soir à prendre avec une prise de sang mercredi après midi.

Il doit rester séparé des autres pour 8 jours et ne manger qu un sachet fraîcheur par jour en 3 repas. Car s il mange trop il peut mourir. J'ai le numéro perso du véto en cas d urgence la nuit ou le weekend car ce n'est pas lui de garde ce weekend. Je dois l appeler régulièrement pour le prévenir de l'évolution. C est d ailleurs suite à mes mails d hier soir et de ce matin et de mon appel au cabinet quqil avait demandé  il a pris la décision d arrêter les sachets fraîcheur et de les remplacer par 1 cuillère à café de croquettes fibres response  3 fois par jour. Comme il est en réalimentation il ne peut pas plus pour l'instant. 

Car pour couronner le tout, en février dernier il a eu une occlusion du colon. Et depuis il prenait ces croquettes car vu son jeune âge c'est un soucis à vie. 

Et bien qu elle n'a pas été ma stupeur quand j'ai vu hier soir qu il poussait pour ses selles mais qu il n'y en a jamais eu dans la litière !  Ce matin juste une petite crotte de 2 cm. Depuis plus rien.  Et bien depuis ça cuillère de ce midi il en est déjà à 2 crottes. Pourvu que cela dure et qu il s en sorte vraiment. Il se bat pour vivre l'équipe vétérinaire aussi ! Sans leur effort je suis certaine qu'il serait mort pour de bon. Je l aime tant mon survivant mon miraculé.... Bisous

Aurélia _S

Aurélia _S
8 messages

Re : hypoglycémie sévère- convultions

le 09/06/2019 à 19:27

Bonjour Veronique. Je suis super contente pour lui et pour toute votre petite famille féline !!^_^ Franchement, hier la lecture de votre mésaventure m'avait carrément fait monter les larmes, imaginant avec effroi ce qu'avait dû être son calvaire et le votre. (C'est déjà assez traumatisant de subir un incendie dans son logement, mais là, pour le coup, je n'ose imaginer ce que vous avez dû traverser!!!!é_è J'ai pour ma part "entre beaucoup d'autres^^" deux petits mâles (frangins) qui vont avoir 1 an dans une semaine, et je ne sais ce que j'aurais fait si l'un d'entre eux s'était trouvé à la place du votre!) Et bien sur, compte tenu des jours écoulés entre votre message et le mien, je craignais vraiment qu'entre temps le pire ne soit arrivé. Vous avez vraisemblablement la chance d'être tombé sur une super équipe de vrais bons vétos. ;-) (C'est une denrée qui se fait malheureusement de plus en plus rare de nos jours!-_-) Des gens certainement passionnés par ce qu'ils font (c'est le genre de métier dans lequel on ne peut exceller sans passion), qui savent prendre en compte l'aspect humain et affectif et ne pas se baser que sur le strict aspect "scientifique". (On sait bien que l'aspect environnemental affectif et psychologique joue un rôle significatif dans le processus de guérison... C'est d'ailleurs ce qui explique en partie qu'on puisse souvent observer que, sur deux cas cliniques pourtant strictement similaires, l'un des patients va décéder alors que l'autre va s'en sortir. Mais tous les "soignants" (peu importe qu'ils soient Docteurs en médecine humaine ou vétérinaire) n'ont malheureusement pas tous les compétences, la volonté, ou l'intelligence de prendre en compte cet état de faits.) Bref, apparemment votre Osiris est tombé entre de bonnes mains, et je m'en réjouis. Perso je n'ai des chats que depuis seulement 4 ans (que j'ai d'ailleurs adoptés "involontairement"^^ pour ce qui est des 4 premiers, puisqu'un voisin me les ayant laissés pour 3 mois en garde n'est finalement jamais venu reprendre ses loulous-_-), et on m'avait bien dit que les chats étaient vraiment très TRÈS résistants. Mais depuis ces 4 années (durant lesquelles nous avons eu notre lot de bobos et de grosses frayeurs) j'ai eu l'occasion de constater que leur capacité à se rétablir de situations parfois désespérées était vraiment au delà de tout ce qu'on pourrait à priori imaginer !!! (Je suppose d'ailleurs que c'est en partie cette résistante hors normes qui a due participer à forger la légende des chats et de leurs 7 vies ;-) ) Compte tenu de ce que vous me dites, il est clair que ce petit bout a une furieuse envie de s'accrocher à la vie (avec ce qu'il a subit, si ce n'était pas le cas il est certain qu'il se serait déjà laissé mourir). Il est clair aussi que ses séquelles neurologiques ne sont à priori pas si étendues ni si irréversibles que les premières constatations du véto pouvaient le laisser présager de prime abord. S'il vous à reconnu, qu'il a ronronné, qu'il fait l'effort d'effectuer les gestes vitaux du quotidien tels que boire manger et faire ses besoins, alors il y a fort à parier que les symptômes observés par le véto ne soient que la conséquence de tout ce qu'il a subit durant ces deux mois et du stress de s'être retrouvé après ça dans le contexte d'une clinique vétérinaire (lieu rempli de phéromones de peur d'angoisse et de douleur, qui sont déposées sur place par les autres animaux étant venus s'y faire soigner). Le traumatisme de l'incendie, puis de l'isolement dans lequel il a dû vivre juste après, la perte de ses repères (vous, ses copains félins, son foyer, etc), tout le stress et l'anxiété qu'il à dû subir à probablement vivre cacher dans un petit recoin durant des semaines entières, puis la privation de nourriture... (Avec un peu de chance il aura peut être pu s'abreuver durant quelques temps dans les flaques d'eau formées sur place après que les pompiers aient fini d'éteindre l'incendie ?!! C'est ironique, mais c'est peut être ce seul petit détail qui lui aura finalement permis de survivre si longtemps !!) Bien sur, la privation de nourriture, l'intoxication aux fumées, et le stress de cet isolement auront eu un impact sur son organisme, tel qu'entre autres le spectaculaire amaigrissement que vous évoquez. Cela a dû créer des carences, un rétrécissement de son estomac, son transit a tout de même dû être à l'arrêt durant presque 2 mois (il faut maintenant lui laisser le temps de se relancer doucement, mais les petites crottes qu'il a fait son vraiment très encourageantes!). Il est certain qu'il va à présent falloir le réhabiliter doucement à la vie, en y allant vraiment petit bout par petit bout, jour après jour. Il faut aussi tenir compte du fait que son rétablissement prendra d'autant plus de temps que son calvaire n'a été long. Il est tout de même resté deux mois entiers en difficultés !! Il faut être patiente, attentive, et le ré-acclimater à une vie normale à doses homéopathiques, jour après jour, petit progrès après petit progrès... C'est un long marathon qui se profile pour vous deux, mais pour ma part, à lire les nouvelles que vous me communiquez, je trouve qu'il y a vraiment matière à avoir bon espoir !! ;-) Il existe tellement d'exemples d'animaux s'étant trouvés dans des situations "médicalement désespérées" et qui, on (la science/les vétos) ne sait comment, sont finalement parvenus à s'en remettre... (Encore un exemple qui me vient à l'esprit : Il y a une quinzaine d'années ma mère avait une petite chienne de 7/8kg qui à l'époque avait déjà 12 ou 13 ans, lorsqu'un soir, suite à une violente bagarre entre les fils de sa voisine qui l'avaient effrayée, elle est carrément tombée du balcon du 2ème étage (effrayée elle a due sauter, nous n'avons jamais su puisque personne n'était dans la pièce pour la voir tomber!). Ma mère l'avait conduite en urgence chez son vétérinaire tandis que la petite chienne semblait paralysée du dos. Après 48hr d'observation et une multitude d'examens (analyses, radios, scanner et tutti quanti), elle avait un énorme hématome qui était apparu sur le pubis (sans doute l'endroit où elle s'était "réceptionnée" en tombant) et qui lui prenait la moitié du ventre, et bien que n'ayant aucune fracture elle était totalement paralysée de l'arrière train. Le vétérinaire ne parvenait pas à percevoir une atteinte nette de sa colonne vertébrale ni de la moelle épinière, mais son diagnostic tendait à affirmer que la colonne et/ou la moelle était certainement touchées et que la chienne était condamnée. Il conseillait donc à ma mère de la faire euthanasier (et d'autant plus au vu de son âge déjà très "honorable"). Mais la petite Lili (c'était son nom^_^) ne souffrant pas outre mesure, ma mère a décidé de patienter... Durant trois semaines, tous les soirs, elle lui appliquait une pommade anti-inflammatoire sur son hématome... Puis (après résorption de l'hématome), durant plus d'un mois et demi, tous les soirs elle lui massait le dos, lui faisait faire des flexions des pattes arrières, et durant tout ce temps elle l'aidait pour monter et descendre du canapé, la faisait manger et boire assise (en lui tenant sa gamelle), la sortait dans la rue avec un foulard passé sous le ventre (au niveau du plie des cuisses) que ma mère soutenait en le tenant aux extrémités, afin que la petite puisse avancer sur ses pattes avants pendant que ma mère (à l'aide du foulard) lui soutenait l'arrière-train, et ce afin qu'elle puisse sortir un peu et surtout faire ses besoins... La situation étant "censée" être désespérée puisque considérée comme irréversible par les 2 vétérinaires qui l'avaient auscultés... Et puis, après un peu moins de deux mois, un beau jour la petite Lili s'est remise à bouger les pattes arrières, et quelques jours plus tard elle remarchait !!!^_^ Après quoi elle a vite recouvré toutes ses facultés motrices et a vécu 3 années de plus avant de s'éteindre de "sa belle mort"... Aucun spécialiste n'a jamais su expliquer ce qu'il s'était passé, mais, s'agissant d'une petite chienne très émotive et très peureuse, nous avons tous à posteriori pensé qu'en fait elle n'avait eu aucune lésion (outre bien sur l'hématome qui était plutôt bénin au regard de la chute qu'elle avait fait) et que sa paralysie passagère n'avait été due qu'au choc et à la super trouille qu'elle avait due avoir en tombant. Elle s'était probablement fait un "noeud dans la tête", et, la douleur de l'hématome qu'elle avait durant les premiers temps ayant certainement un peu aidé, pendant presque deux mois elle n'avait plus osé bouger ses pattes arrières!! Pourtant, si l'on en croyait les spécialistes, son cas était désespéré et irréversible.^_^ Voilà encore un bel exemple de situation qui au départ "semblait" désespérée et qui s'est finalement super bien terminée !) Ceci étant, si au cours de votre parcours vous vouliez être conseillée (ou même pour simplement potasser des infos à l'avenir pour vos autres chats), je vous incite à aller regarder le site dont je vous parlais. (Il est vraiment truffé d'infos, les traitements et remèdes qui y sont conseillés privilégient toujours les solutions naturels et homéopathiques en priorité, et l'auteure du blog connaît apparemment quantité de vétérinaires spécialisés dans différentes pathologies). Perso, depuis les soucis de santé avec les miens, ce site est quasi devenu ma bible!^^ Et, même si j'imagine que votre priorité actuelle est bien sur avant toute chose la santé et le rétablissement d'Osiris, je vous encourage néanmoins à ne pas abandonner l'aspect répressif/punitif de votre histoire. Je pense pour ma part qu'il importe de contacter des associations et des médias spécialisés dans la protection animale, pour leur raconter le calvaire qu'endure et qu'a dû endurer ce petit chat par la faute d'humains idiots et cruels !! Sans compter qu'en étant rendu public, le récit de votre histoire pourra peut être un jour éventuellement redonner de l'espoir à certains maîtres qui pourraient être confrontés à des mésaventures similaires, et/ou donner un peu d'espoir à des maîtres qui pensent qu'il n'y en a plus.. ;-) Donnez des nouvelles quand vous le pourrez. Bon rétablissement et caresses à Osiris ;-) .

Message modifié le 09/06/2019 à 19:47 par Aurélia _S