Trier Fermer

Cancer du Chat : symptômes et traitement

Le cancer du chat se caractérise par une tumeur maligne ou une tumeur cancéreuse qui peut engager le pronostic vital de votre félin. Heureusement, certaines anomalies détectées, vérifiées par le vétérinaire et analysées en laboratoire, résultent d’une tumeur bénigne. Dans ce cas, point d'affolement.
Mais qu’en est-il des différentes formes de cancer du chat ? Et des traitements existants ? Soyez bien averti si votre chat tombe gravement malade pour faire face au cancer le mieux possible.

Cancer du chat

Lymphome

Cette forme de cancer est la courante chez le chat. Les globules blancs sont affectés (cellules du système immunitaire) : les lymphocytes. Tous les organes peuvent être touchés (ganglions, reins, rate, intestins…).

Les signes du lymphome digestif se remarquent par des vomissements, une diarrhée inhabituelle, voire une occlusion intestinale. Dans ce cas, une chimiothérapie est nécessaire et les résultats sont généralement positifs.

Fibrosarcome

Cette tumeur maligne ressemble à une grosseur sous cutanée, localisée en principe entre les omoplates. Une opération chirurgicale permet l’enlever, réduisant cette forme agressive de cancer indolore.

Tumeurs mammaires

Les chattes âgées sont fréquemment touchées par ces tumeurs malignes. Néanmoins, il faut savoir que la stérilisation diminue le risque de cancer chez les jeunes chattes. La pilule est fortement déconseillée, car elle multiplie ces problèmes de santé.

Carcinome épidermoïde

Les chats à poils blancs sont principalement visés, notamment leur truffe et les extrémités des oreilles. L’exposition prolongée au soleil favorise ce type de cancer, d’où une protection solaire indispensable.

Symptômes du cancer chez le chat

Plus tôt vous intervenez dans la prise en charge du cancer de votre chat, plus il aura de chances de s’en sortir et de bénéficier d’une guérison optimale. Voici quelques signes qui doivent vous alerter à propos d’un cancer du chat probable, que seul le vétérinaire pourra diagnostiquer à son cabinet.

  • Perte d’appétit : votre chat mange beaucoup moins et maigrit de jour en jour ;
  • Asthénie : votre boule de poil semble fatigué constamment, malgré ses nombreuses siestes, et n’a plus d’énergie pour ses escapades journalières ;
  • Vomissements et diarrhée : l’abdomen et le système digestif peuvent être affectés si votre chat vomit à répétition et souffre de diarrhée aiguë ;
  • Perte de sang : si votre chat perd du sang sans raison apparente, contactez rapidement votre vétérinaire pour consultation ;
  • Mobilité perturbée et étourdissements : votre félin perd l’équilibre et manque de force physiquement pour se déplacer ;
  • Apparition de nodules ou grosseurs sous la peau : il est important de palper régulièrement votre chat, car ces petites boules apparemment discrètes et indolores peuvent sous-entendre un cancer.

Traitement du cancer du chat

Une biopsie permet d’analyser la gravité de la tumeur. Ainsi, le docteur pourra s’engager de façon sûre et certaine sur son pronostic. Si une chirurgie est nécessaire pour le confort de vie du chat, elle permettra d’extraire la tumeur, à condition que celle-ci ne soit pas propagée totalement.

La radiothérapie ou la chimiothérapie permet de réduire les cellules cancéreuses restantes dans le cas où la tumeur n’est pas complètement retirée. La chimiothérapie est supportée relativement bien par le chat et ralentit efficacement la progression de la maladie. Les effets secondaires ne sont pas comparables avec ceux de l’homme.

La radiothérapie est pratiquée pendant ou après la chirurgie. Le chat est hospitalisé plusieurs jours en clinique vétérinaire.

La génétique et l’environnement (hygiène de vie, régime alimentaire, sédentaire ou actif) du chat reflètent les principaux facteurs de risque de cancer.


Seul un vétérinaire formulera le diagnostic d’un cancer du chat. Vous devez suivre à la lettre les conseils du docteur afin de donner à votre chat un maximum de chances de guérison. Dans le pire des cas, des soins palliatifs le soutiendront afin qu’il parte paisiblement en souffrant le moins possible.