Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Comment bien brosser son chien ?

Le brossage du chien doit commencer dès son plus jeune âge, au rythme d'une fois par semaine à une fois par jour selon la nature du poil. Ce doit être un moment de partage et de plaisir pour le chien et l'homme, et la régularité permet de poser de bonnes bases pour éviter que ce moment génère du stress. 
Si le brossage contribue à garder une maison propre, il présente de nombreux autres avantages que nous détaillerons. Pour qu'il soit efficace, encore faut-il utiliser des outils adaptés, que nous passerons en revue. Enfin, nous verrons comment utiliser ces instruments correctement pour réussir le brossage de son chien.


Sommaire :





 

L'importance du brossage chez le chien

Bien que la plupart des maîtres de chiens pratiquent un brossage régulier, ils en ignorent souvent l'importance. Pourtant, les bénéfices sont nombreux :

  • tout d'abord, l'élimination des poils morts permet de garder la maison propre ;
  • il préserve la beauté du chien en éliminant les poussières et les nœuds, et en lustrant le poil ;
  • plus important, un brossage régulier entretient la bonne santé générale du chien : en aérant et dépoussiérant le poil, on permet à la peau de respirer ;
  • c'est le moment d'observer l'état de santé du chien (un poil sec ou cassant peut être symptôme de maladie), et de détecter d'éventuels problèmes de peau ou de parasitisme ;
  • le brossage est également une source de bien-être pour le chien, qui apprécie ces instants privilégiés de massages et de caresses ;
  • enfin, ces séances renforcent les liens entre le chien et son maître, dans un moment de détente et de plaisir.

     

Choisir les bons outils pour brosser son chien

Les outils pour un bon brossage dépendent de la nature et de la longueur du poil :

  • pour les poils ras, on utilise une brosse ou un gant de massage avec des picots en caoutchouc, pour retirer le poil mort et stimuler la peau en même temps ;
  • pour les poils courts, on privilégie un peigne métallique ou un peigne râteau pour enlever la majorité des poils morts, et une brosse à picots pour bien aérer le poil et masser la peau ;
  • pour les poils durs, on peut utiliser un trimmer qui permet d'épiler/couper le poil (toilettage d'exposition) ;
  • pour les poils mi-longs et longs, un peigne métallique permet d'enlever les nœuds, une étrille à picots retire le poil mort, et enfin la brosse à picots aère la peau ;
  • pour tous les types de poils, on termine la séance avec une brosse souple pour lustrer la fourrure.

On trouve aussi des outils de démêlage (peignes à dents rotatives, trimmers à longues lames tranchantes) pour les fourrures très emmêlées.

Enfin, on peut utiliser sur tous les types de poils le furminator, un peigne spécial qui présente l'avantage de retirer plus de sous-poil que n'importe quel autre peigne ou brosse du marché. Il est particulièrement recommandé pour les races au sous-poil abondant.

 

Quelles sont les étapes à respecter pour un bon brossage ?

Pour les chiens à poils ras, l'entretien est très simple. Un brossage à rebrousse-poil une ou deux fois par semaine permet d'éliminer les poils morts et d'aérer et stimuler la peau. On termine par un passage de brosse douce (synthétique ou sanglier) dans le sens du poil pour le lustrer et décoller les résidus de brossage.

Pour les chiens à poils courts, un brossage tous les deux jours sera le plus indiqué. On commence par un passage à rebrousse-poil pour enlever les poils morts et les pellicules, puis on lustre dans le sens du poil.

Enfin, pour les poils mi-longs et longs, un brossage quotidien est nécessaire. On commence par un démêlage dans le sens du poil à l'aide d'un peigne adapté. Il ne doit rester aucun nœud. Ensuite on aère et stimule la peau à l'aide d'une brosse métallique à picots (toujours dans le sens de pousse du poil) et on termine par le lustrage. En cas de race à sous-poil très abondant, on peut passer l'étrille métallique à rebrousse-poil au moment de la mue, puis repartir dans le sens du poil avant de passer la brosse douce.

 

Ce qu'il faut retenir

  • le brossage vous permet de garder votre chien beau et soigné, tout en contribuant à la bonne santé de sa peau. Il renforce également les liens qui vous unissent ;
  • il existe toute une gamme d'outils adaptés à tous les types de poils. Choisir les bons instruments est essentiel au bon entretien de la fourrure ;
  • les techniques et la fréquence varient selon la longueur et la nature du poil. Plus il est long et soyeux, plus il demande d'entretien et d'outils spécialisé.



Dans tous les cas, le brossage est un complément du toilettage, que vous devez effectuer trois à quatre fois par an. Et n'oubliez pas : un chien entretenu est un chien bien dans sa peau, avec qui vous avez plus de plaisir à interagir, ce qui vous rend à votre tour plus heureux...



Articles connexes : 
Comment habituer mon chien au brossage ?
 

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter