Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Comment bien débuter en terrariophilie ?

Voici quelques conseils concernant les aspects les plus importants pour la mise en place d’un terrarium : comment le meubler, où le placer et les actes indispensables pour le garder toujours propre et efficace. Il faut toujours garder à l'esprit que la plupart des problèmes de santé qui affectent les reptiles sont le résultat direct des conditions d'élevage inappropriées. 


Sommaire :




 

Les matériaux

 

 

Les matériaux avec lesquels il est possible de réaliser un terrarium sont les suivants:

Le verre étant fragile, il faut porter la plus grande attention aux opérations de nettoyage et d'entretien. Il est également conseillé d’avoir une ou deux portes coulissantes à l’avant du terrarium. Adapté à la plupart des reptiles, il se nettoie facilement assurant ainsi un maximum d'hygiène et qui possède un bon résultat esthétique. Attention: si la taille du terrarium est particulièrement importante, avec des vitres de plus d'un mètre de longueur, assurez-vous de la bonne épaisseur des verres, soit un minimum de 6mn.

Le bois, matériau qui conserve naturellement la chaleur et de l'humidité et largement utilisé pour la création de terrarium artisanaux. A l'intérieur il est possible de fixer de manière simple des troncs et des tablettes, mais le terrarium en bois présente l'inconvénient de pourrir et de se fissurer facilement s’il elle n'a pas été préalablement traité avec une peinture étanche et non toxique. Un autre inconvénient du terrarium en bois est sa désinfection difficile, surtout après une infestation par les acariens. Par ailleurs, les grillons et les caïmans pourraient également le ronger. Le bois le plus adapté à la réalisation d’un terrarium est le contreplaqué marin, mais il est possible d’obtenir des résultats esthétiques satisfaisants et fonctionnels avec l’aggloméré, plus économique. L’ouverture frontale peut être exécutée avec une ou deux portes coulissantes, en verre ou plexiglas.

Filet: principalement utilisé dans l’élevage des caméléons, car il favorise la circulation de l'air à l'intérieur du terrarium et permet aux reptiles de bénéficier de la lumière du soleil directe. Les terrariums en filets sont faciles à nettoyer et à transporter, mais étant conditionnés par la température de la pièce dans laquelle ils se trouvent, ils ne sont pas communément utilisés. Le filet peut être en matière plastique, en nylon ou en métal. Il est important que le maillage ne soit pas trop dense pour empêcher aux reptiles de rester piégés par leurs ongles et il faut aussi s’assurer qu’il ne permette pas aux grillons et aux autres insectes de s'échapper ou de le ronger. Les terrariums en filets sont utilisés depuis quelques années, et avec un certain succès, dans l'élevage des caméléons, mais dans ce cas il doit être bien ancré au sol par une plante ou un objet qui ne permette pas au reptile de le renverser.

Le Métal: il s’agit de vraies cages, généralement conçues pour accueillir les oiseaux ou les rongeurs, mais appropriés pour les iguanes et autres grands lézards seulement. Ils ne sont pas très adaptés pour une utilisation en intérieur, mais extrêmement pratiques en tant que terrarium d'été, car les reptiles peuvent ainsi bénéficier de la lumière du soleil directe. 
Le plastique : ce matériau est principalement utilisé pour les élevages en batterie et pour ceux qui souhaitent avoir des nombreux terrariums, en raison de leur praticité et facilité de nettoyage. Les terrariums en plastique sont utilisés de manière plus récurrente dans les magasins, comme zones de quarantaine ou pour le transport. En général, ils sont petits et sont donc plus adaptés à des espèces de petite taille. Ils sont un outil indispensable à la fois pour l'éleveur expérimenté et pour l’amateur, car ils permettent d'accueillir en toute sécurité le reptile pendant le nettoyage du terrarium ou lors d'une période de quarantaine.


Les différents types d'ouverture

Le terrarium doit avoir une ou plusieurs cloisons mobiles pour permettre l'accès à son intérieur, afin d’y loger l’animal et de pouvoir effectuer toutes les opérations de maintenance et de nettoyage. Les ouvertures les plus fréquemment utilisées sont les suivantes: une ou deux portes coulissantes, porte pliante ou à guillotine ou en encore en verre amovible. Pour les serpents venimeux, les ouvertures positionnées au-dessus du terrarium sont les plus utilisées et sécurisées.

La température est un paramètre critique de l'environnement, en particulier lorsqu’il s’agit de l'élevage en captivité des reptiles. Il convient de préciser qu’un terrarium n'est rien d’autre qu’une reconstitution aussi fidèle que possible de l'habitat du lieu d'origine du reptile. Ces lieux d'origine, situés sur tous les continents, sont soumis au cycle des saisons et présentent en conséquence des températures différentes tout au long de l'année, auxquelles le reptile s'est adapté. Il est donc indispensable de recréer le cycle saisonnier.
Pendant la plus grande partie de l'année, les températures, qu’elles soient extérieures ou intérieures, ne répondent pas aux exigences de la plupart des espèces tropicales et il est donc nécessaire d'installer un élément chauffant dans le terrarium. Par « élément chauffant » on désigne un ensemble d'outils capables d'émettre de la chaleur et de réchauffer le terrarium. Les plus répandus sont les suivants les plaques ou les tapis chauffants. Ils peuvent être placés sous le substrat ou entre la surface de support et la base du terrarium.

Leurs dimensions différentes en fonction de la puissance fournie. Ils se doivent de maintenir une température constante et appropriée à votre reptile, même si ils restent allumés pendant plusieurs heures d’affilée. Il est préférable de placer le tapis chauffant en dehors du terrarium pour éviter que le reptile rentre en contact l’appareil. En effet, il n’est pas exclu que les grillons et les lézards puissent ronger le câble reliant l’appareil à la prise électrique.
Les câbles chauffants, quant à eux, utilisent le même principe de fonctionnement des plaques: ils ne développent pas la chaleur sur une surface, mais le long d'un câble isolé que vous pouvez placer le terrarium selon à votre convenance. Ils sont parmi les moyens les plus efficaces pour le chauffage, car ils permettent lorsqu’ils sont correctement positionnés, de à créer l'intérieur du terrarium des zones de température de différents niveaux.

Vous pouvez également vous orienter vers de lampes en céramique ou des lampes spot. Les lampes en céramique peuvent atteindre des températures très élevées, sans fournir de lumière. Les lampes spot, au contraire, sont capables de fournir de la lumière et des rayons UVA, en assurant en même temps le chauffage d'une petite zone du terrarium. Il est conseillé de positionner la lampe directement sur un tronc ou sur un rocher. Toutes les lampes doivent être protégées par un grillage, de telle sorte que l'animal ne puisse pas se brûler à leur contact.


L'éclairage

Souvent, les lampes utilisées comme élément de chauffage sont également considérées comme étant une source appropriée de lumière pour le terrarium.

Les organes de la vue des reptiles sont capables de capter le spectre UVA et des recherches récentes ont démontré que les reptiles soumis à ces rayons ont souvent moins de difficulté à se nourrir en captivité. Les rayons UVB, quant à eux, permettent la synthèse de la vitamine D3, qui à son tour permet à l'animal de mieux assimiler le calcium présent dans les aliments.

Les lampes UVB sont essentielles pour tous les reptiles végétariens, mais ne sont d’aucune utilité pour les carnivores et les espèces nocturnes. Ces derniers, en effet, sont capables d’assimiler la vitamine D3 contenue dans les proies, tandis que les espèces nocturnes ne s'exposent jamais, ou du moins très rarement, à la lumière du soleil. Les espèces herbivores, de leur côté, n’assimilent que la vitamine D2 contenue dans les plantes, beaucoup moins efficace que la D3. Ils ne peuvent produire cette dernière qu’à travers un catalyseur naturel : la lumière du soleil. Lorsqu’un lézard ou une tortue se fait dorer au soleil, ce n’est pas qu’une question de thermorégulation, mais il s’agit également d’un bon moyen pour la production de la vitamine D3, essentielle pour la croissance et le bon développement de la structure squelettique.
 

Nettoyage et entretien

Afin de garantir aux reptiles des conditions climatiques et environnementales convenables, des opérations d’entretien et nettoyage doivent s’effectuer quotidiennement, tel le contrôle de santé de l’animal, l’élimination des excréments et des restes de nourriture, la vérification du bon fonctionnement des lampes et néons, le contrôle du niveau de l’eau et la présence éventuelle de parasites et des moisissures. Une fois par semaine, il est indispensable de nettoyer le bol et changer l’eau, tandis que mensuellement il faut retirer le substrat et nettoyer le terrarium en profondeur.


 

Articles connexes :   
Premier terrarium : les 5 éléments indispensables
Comment chauffer mon terrarium ?
Comment équiper son nano terrarium ?
A quoi servent les UVB chez les reptiles ?
Quel substrat choisir pour mon terrarium ?

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter