Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

ACTU Hibernation Tortue d’Hermann : 9 Bonnes pratiques !

Fascinante et emblématique, la tortue d’Hermann fait partie intégrante de notre patrimoine naturel. L’hibernation de la tortue d’Hermann constitue un phénomène naturel crucial pour la survie de ce reptile. Cependant, cette espèce est aujourd’hui menacée par de nombreux facteurs, dont une phase d’hibernation souvent mal gérée en captivité. Votre animal a besoin de toute votre attention pour rester en bonne santé. Découvrez les étapes incontournables de la pause hivernale depuis la pré-hibernation à la fin de l’été jusqu’à la réintroduction progressive dans son milieu naturel au printemps.

Hibernation d'une Tortue d'Hermann : mains sur sa carapace

1 | Préparer l'hibernation de la tortue Hermann en l'hydratant et la nourrissant à la fin de l'été

La période d’hibernation de la tortue d’Hermann se prépare dès le mois de septembre. À la fin de l’été, votre animal mangera copieusement pendant plusieurs semaines. Toutefois, vous diminuerez peu à peu sa ration alimentaire jusqu’à le faire jeûner pendant environ une semaine avant son entrée en hibernation.

Sur base des recommandations de votre vétérinaire, donnez-lui un vermifuge pour purger son système digestif et offrez-lui un bain d’eau tiède à environ 25 °C chaque jour.

De façon naturelle et instinctive, le métabolisme de votre tortue va ralentir progressivement. Vous constaterez qu’elle mange de moins en moins et cherche à creuser le sol pour s’enterrer. Les mâles auront tendance à manger un peu plus que les femelles.

Température du terrarium : attention, si votre tortue d’Hermann vit en terrarium et non pas dans un enclos extérieur, vous devrez éteindre le chauffage pour atteindre une température inférieure à 18 °C pendant quelques jours. Procéder ainsi favorisera l’entrée en hibernation de votre compagnon.

Les comportements observables typiques seront restreints. Votre tortue sera souvent immobile et isolée, de préférence en plein soleil pour faire le plein de chaleur. Elle allongera peu à peu ses périodes de repos nocturnes. Tout cela est naturel, ne vous inquiétez pas, mais aidez votre animal à entrer en hibernation.

Ne perdez pas de temps, car sous nos latitudes, l’hibernation de la tortue d’Hermann s’étend d’octobre/novembre à mars avec des variations de quelques semaines selon les contraintes climatiques et météorologiques.

2 | Consulter un vétérinaire durant la pré-hibernation pour un check-up

Pour laisser votre tortue d’Hermann hiberner pendant de longs mois en sécurité et en bonne santé, nous vous recommandons de l’emmener chez le vétérinaire pour un petit bilan de santé pré-hibernation.

Pendant cette visite, votre spécialiste de la santé animale pèsera votre tortue afin d’estimer son état d’embonpoint, de préférence environ 10 % de plus que son poids théorique pour une hibernation dans les meilleures conditions. 

Votre expert en reptile se chargera également de vérifier :

  • la carapace de votre tortue d’Hermann ;
  • la clarté et le brillant de ses yeux ;
  • la propreté de son cloaque ;
  • l’absence de suintement des yeux ou des narines ;
  • l’absence de parasites.

L’hibernation de votre tortue d’Hermann peut commencer ? Parfait, c’est parti.

Bon à savoir : toutes les tortues terrestres n’hibernent pas. Bien que certaines populations de tortues d’Hermann, comme celles du sud de la France, entrent en hibernation en raison du froid, d’autres populations, notamment celles des régions méditerranéennes plus chaudes, peuvent rester actives toute l’année.

3 | Choisir le bon emplacement pour l'hibernation de la tortue Hermann, en intérieur ou en extérieur

La baisse des températures représente le principal facteur qui va amener votre tortue d’Hermann à hiberner.

En extérieur, une tortue terrestre peut hiberner dans un trou de 40 cm de profondeur recouvert de terre, de paille et de feuilles mortes qu’elle aura creusé elle-même. Dans ce contexte, la tortue terrestre sort de son hibernation sans intervention humaine.

Si votre terrain ne lui offre pas cette possibilité ou si vous préférez lui aménager un habitat sûr pour tout l’hiver, prévoyez :

  • un endroit sombre et sec ;
  • maintenu à une température comprise entre 5 et 8 °C ;
  • à l’abri du vent et du soleil (caisse, caisson, garage, cave, abri de jardin).

Quel est le problème d’opter pour l’hibernation naturelle ? Dans la plupart des régions de France, nous recommandons l’utilisation d’un caisson d’hibernation pour votre tortue d’Hermann afin de lui offrir des conditions d’hibernation artificielle idéales. En effet, les grandes variations de température que nous connaissons au cours de l’hiver peuvent perturber le processus d’hibernation. -5 °C le 12 janvier, +15 °C le 29 janvier et de nouveau -10 °C le 5 février représentent des écarts pouvant causer le réveil des animaux qui subissent ensuite les assauts de fortes gelées.

4 | Contrôler la température pendant l’hibernation en automne/hiver

Le contrôle de la température de l’environnement de votre tortue d’Hermann s’impose pendant les 3 phases d’hibernation : pré-hibernation, hibernation et réveil.

Dès que les températures automnales stagnent autour de 15 °C, placez votre animal dans son caisson d’hibernation.

Optez pour une caisse fermée sur le dessus en bois ou en polystyrène d’au moins 60*40*40 cm pour qu'elle puisse creuser comme à l’état naturel. Percez quelques rares trous d’aération sur le dessus.

La caisse contiendra un mélange de terre, de foin et de feuilles mortes. Placez-y un thermomètre à sonde dont le capteur se trouvera planté dans la terre. Vous pourrez facilement vérifier la température sur le boitier extérieur. Une température comprise entre 5 °C et 8 °C tout l’hiver est idéal.

Soyez vigilant la nuit, car le froid peut se faire parfois glacial !

5 | Surveiller une tortue d’Hermann qui hiberne et détecter les problèmes

On ne réveille pas un bébé qui dort et l’on ne dérange pas une tortue d’Hermann qui hiberne ! Toutefois, une fois par mois, pendant tout l’hiver, vérifiez que votre tortue ne rencontre aucun problème. Sa respiration doit être lente et calme. Elle ne doit pas souffrir de déshydratation. Observez ses yeux pour vous en assurer. Ils ne doivent pas être rétractés au fond de leurs cavités oculaires.

De même, une tortue qui hiberne bouge en général légèrement ses pattes et sa tête. L’hibernation d’une tortue ne doit pas être interrompue, mais en cas de doute, contactez votre vétérinaire expert en reptiles afin qu’il vienne la voir.

6 | Protéger sa tortue des prédateurs

Dans la nature, l’hibernation de la tortue d’Hermann peut être perturbée par des prédateurs. Dans votre jardin, vous veillerez à éviter que chiens, chats ou rongeurs viennent déranger votre animal.

Protégez son enclos ou le caisson d’hibernation avec un grillage. Lors du choix du lieu d’hibernation de votre tortue, pensez à une zone où les perturbations et les déplacements sont réduits.

Votre tortue a besoin de calme pour se reposer tout au long de l’hiver.

Enclos toutes saisons pour tortues Zolia Vico

Enclos toutes saisons pour tortues Zolia Vico

Avis 5 83
124,99€
Acheter

Est-ce toujours un bon choix d’hiberner pour une tortue d’Hermann ? Un reptile en mauvaise santé ne doit pas hiberner, car il pourrait mourir pendant les longs mois d’hiver. De même, une femelle gestante n’hibernera pas, tandis que l’hibernation des juvéniles de moins de 2 ans sera à contrôler (en général, elle n’excédera pas 1 à 2 mois). Néanmoins, votre tortue ne doit pas faire l’impasse sur plusieurs hibernations de suite. En effet, en l’absence de repos hivernal, sa croissance est interrompue, phénomène qui menace sa longévité et sa survie.

7 | Savoir agir en cas de problèmes de santé pendant l’hibernation d’une tortue d’Hermann

Si vous constatez que le comportement de votre tortue d’Hermann est anormal pendant l’hibernation, réagissez vite en appelant votre vétérinaire qui se déplacera pour lui apporter les soins appropriés.

Si un redoux temporaire a amené votre tortue à sortir de son abri, remettez-la en place rapidement afin qu’elle se rendorme. Soyez consciencieux lors du contrôle de la température de son habitat hivernal pour éviter ce genre de problèmes.

Une sortie d’hibernation anticipée doit être réalisée avec l’accompagnement d’un expert des reptiles. Ne vous contentez pas de garder votre tortue au chaud à la maison !

8 | Adopter le réveil progressif au printemps pour sa tortue

Dans un environnement naturel, votre tortue se réveillera d’elle-même à l’arrivée du printemps, accusant une perte de poids d’environ 10 %. Il sera donc important de l’emmener à nouveau chez le vétérinaire pour un petit check-up printanier.

Normalement, elle devrait recommencer à manger d’elle-même sous une à deux semaines après sa sortie d’hibernation. Offrez-lui une alimentation adaptée en quantité raisonnable après un si long jeûne !

Dans un environnement artificiel, augmentez progressivement la luminosité et la température ambiante pour la pousser à se réveiller. Au-dessus de 10/15 °C, la tortue se réveille, s’active et s’alimente assez rapidement.

9 | Réintroduire progressivement sa tortue dans son habitat estival

Maintenant que votre tortue est parfaitement réveillée, elle va retrouver ses repères de l’année passée.

Laissez-lui le temps de transiter de son environnement hivernal à son habitat propre à la belle saison.

Respectez son rythme et nourrissez-la de façon régulière et sans excès après lui avoir fait prendre des bains d’eau tiède.

Vous pouvez réchauffer votre tortue d’Hermann, mais elle atteindra sa température corporelle normale sous 2 à 3 semaines.

Faites attention en cas de recrudescence des gelées et laissez votre animal accéder à un habitat protégé sous abri jusqu'en mai selon votre région.

RAPPEL ! La tortue Hermann est une espèce protégée et menacée d’extinction. Vous devez vous adresser à la direction départementale de la protection des populations (DDPP) pour obtenir une autorisation de détention.


En appliquant de manière consciencieuse ces bonnes pratiques propres à l’hibernation de la tortue d’Hermann, vous contribuez à la survie d’un reptile vulnérable pendant la mauvaise saison. Sensibilisez les adoptants de tortues d'Hermann à l’importance d’une hibernation bien maîtrisée pour garantir un repos hivernal sain et indispensable. On en reparle au mois de mars !

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte..
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte