Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Que Mange un Cochon Vietnamien ? 5 Bons gestes à connaître

Vous craquez pour les animaux de ferme domestiques ? Rien d’étonnant ! Il faut dire qu’ils sont adorables, en particulier les cochons nains. Comment ne pas fondre devant leurs museaux retroussés et leurs jolies robes sombres ? On aurait envie de les gâter toute la journée, mais ça n’est pas toujours une bonne idée ! 
En effet, les cochons vietnamiens ont tendance à l’embonpoint. C’est d’ailleurs cette particularité qui leur a valu le sobriquet de "cochon ventru". Alors, comment prendre soin de ces nouveaux animaux de compagnie ? En d’autres termes, que mange un cochon vietnamien ? Zoomalia fait le point avec vous et vous propose 5 conseils pour bien nourrir votre petit cochon.

Que Mange un Cochon Vietnamien ? 5 Bons gestes à connaître

1. Ce que mange un cochon vietnamien : une alimentation riche en fibres et peu calorique

Dans la nature, le cochon est un animal omnivore qui se nourrit de divers végétaux, d’invertébrés et parfois d’œufs, lorsque la chance lui sourit. Les petits cochons domestiques ont les mêmes besoins que leurs congénères sauvages.

Pour être en bonne santé et le rester, il leur faut, avant tout, des aliments riches en fibres alimentaires et hypocaloriques, sans quoi, ils s’empâtent ou souffrent de constipation. Vous voulez en apprendre davantage sur ce que mangent les cochons vietnamiens ? Faisons le tour de la question.

Le juste équilibre alimentaire

Pour couvrir tous les besoins nutritionnels de votre compagnon quadrupède, vous devez lui proposer un régime omnivore à fort apport végétal, voire une alimentation 100 % végétarienne. Si vous souhaitez préparer des rations à la maison, vous pouvez, par exemple, utiliser des céréales complètes, des légumes verts, des pommes, des raisins, des racines et des épluchures diverses. Ne cuisez jamais les denrées dans de la matière grasse et respectez les proportions suivantes : ⅔ de légumes pour ⅓ de fruits. Ainsi, votre animal de compagnie recevra tous les nutriments nécessaires à son équilibre sans consommer trop de sucre.

Un dernier conseil : soyez très prudent lorsque vous dosez vos ingrédients pour être sûr d’apporter 12 % de protéines végétales dans chaque portion. Le cochon nain adore brouter de l’herbe ! Laissez-le croquer un carré de prairie si vous en avez la possibilité. Sinon, offrez-lui un peu de foin ou de la luzerne : ses besoins en fibres seront couverts.

Pour accompagner cet encas, proposez-lui de l’eau fraîche en abondance et sans restriction. Vous pouvez aussi installer un coin baignade dans son enclos, car ces animaux charmants ont du mal à réguler leur température corporelle en été.

Les aliments préparés

Vous n’avez pas envie de vous préoccuper personnellement de ce que mange un cochon vietnamien ? Vous avez décidé d’employer des aliments préparés ? Dans ce cas, bannissez les croquettes pour chien ou chat : elles sont beaucoup trop riches en protéines et en matières grasses.

Il existe des mélanges spécifiques pour cochons nains. Ces granulés sont parfaitement adaptés, si leurs formules respectent l’équilibre suivant :

  • 12 % à 13 % de protéines brutes ;
  • 2 % à 5 % de matières grasses ;
  • 15 % de fibres.

Pet Pig Muesli Country's Best Aliment pour cochons vietnamiens et cochons nains

Pet Pig Muesli Country's Best Aliment pour cochons vietnamiens et cochons nains

Avis 5 225
26,99€
Acheter

Si ce mode de nutrition vous convient, servez chaque ration avec un bol d’eau fraîche. Vous pouvez compléter les repas de votre NAC avec de l’herbe ou du foin et quelques fruits et légumes de saison.

Vous n’avez pas de mélange pour cochon vietnamien à portée de main ? La nourriture pour chevaux peut faire l’affaire : ce type d’aliments est riche en fibres végétales et faibles en calories. 

Dans tous les cas, fuyez les préparations industrielles destinées aux porcs d’élevage, car ce n’est pas adapté au régime des cochons vietnamiens. En effet, ces formules sont spécifiquement élaborées pour engraisser les jeunes porcins en quelques mois.

2. Compléments alimentaires pour combler les carences en sélénium

Le cochon vietnamien a des besoins en vitamines et en sels minéraux bien définis. On notera, par exemple, l’importance du sélénium, un oligo-élément qui possède des propriétés antioxydantes et participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

L’organisme du cochon nain puise ce minéral essentiel dans l’alimentation quotidienne, en particulier dans le foin coupé et la luzerne dont l’animal est si friand. Malheureusement, la concentration en sélénium des végétaux dépend directement de la nature des sols dans lesquels ils ont été cultivés. S’il est difficile d’être certain des quantités distribuées lorsque l’on prépare des rations ménagères, la nourriture en granulés garantit des apports équilibrés.

Votre compagnon vous paraît anormalement fatigué, il semble manquer de tonus ? Rapprochez-vous de votre vétérinaire pour un bilan de santé. Il saura vous prescrire les vitamines et les compléments alimentaires adaptés.

3. Friandises pour le plaisir et l’éducation

Vous l’aurez compris, le cochon domestique est un petit gourmand. C’est aussi un animal affectueux et fidèle qui peut être éduqué à la manière d’un chien.

Pour récompenser votre cochon ou favoriser les encrages lors de l’éducation, vous pouvez lui offrir quelques friandises, à condition de lui en donner peu. Le cochon vietnamien aimera notamment :

  • quelques grains de maïs ;
  • une poignée de pois ;
  • un morceau de concombre ;
  • un quartier de pomme ;
  • une châtaigne ;
  • des croûtes de pain sec ;
  • un bout de fromage.

Vous ne choisirez pas n’importe quel fromage : certains sont riches en sodium, un ingrédient toxique pour les cochons nains. Privilégiez la mozzarella, l’emmental, le Gruyère ou le Saint-Nectaire, par exemple.

4. Rations équilibrées et fractionnées tous les jours

À présent, vous savez ce que mange le cochon vietnamien. Voyons comment organiser ses repas.

C’est un fait, les petits cochons ont tendance à la gloutonnerie et à l’embonpoint. Pour éviter la prise de poids, leur régime doit être surveillé de près. Vous devez contrôler la taille des portions et répartir les rations sur l’ensemble de la journée.

Idéalement, l’animal recevra une quantité de nourriture journalière équivalente à 2 % de son poids de forme, et cela, friandises incluses. Ces apports quotidiens seront fractionnés en 3 services à horaires fixes : matin, midi et soir. Ce dernier repas de la journée préviendra les fringales nocturnes.

Veillez à accompagner chaque portion d’un bol d’eau fraîche et de fourrage ou de luzerne pour favoriser la digestion, l’assimilation des nutriments et le transit intestinal.

5. Aliments interdits et toxiques pour le cochon vietnamien

Certaines denrées présentent des risques pour la santé des cochons nains. C’est le cas du sucre et du chocolat, par exemple, mais aussi des croquettes destinées à d’autres espèces animales.

Avant de voir tout cela en détail, voici un sage conseil : évitez les restes de table à tout prix, car le sel et le sucre, abondamment présents dans notre alimentation moderne, ne sont pas bons pour les cochons domestiques.

Les aliments non spécifiques

Vous ne devez jamais donner de croquettes ou de pâtées élaborées pour l’alimentation des chats ou des chiens. Ce type de nourriture est trop riche en protéines et en lipides. De plus, ces aliments contiennent du sel.

Le sel

Le sel est extrêmement toxique pour les cochons nains. Une dose normale pour un humain peut s’avérer rapidement létal pour votre compagnon. En cas d’ingestion, prévenez votre vétérinaire au plus vite afin qu’il vous indique le protocole adapté.

Le chocolat

Vous le savez peut-être, le chocolat est assez toxique pour les canidés. Il en est de même pour votre cochon. Si votre animal ingurgite un peu de ce produit par mégarde, contactez la clinique vétérinaire.

Le sucre

L’apport en sucre doit être contrôlé avec soin pour éviter l’obésité de l’animal.

L’ail et l’oignon

L’ail et l’oignon sont des aliments toxiques pour les cochons vietnamiens qui doivent être bannis de leur nourriture sans exception.

Les aliments pour "porc d’élevage"

Les produits industriels destinés aux porcelets sont saturés en matières grasses. Ils ne doivent pas être servis aux animaux domestiques.


Pour conclure ce tour d’horizon de ce que mange un cochon vietnamien, nous vous invitons à sélectionner des granulés spécifiques. Vous devez aussi privilégier les fruits et légumes frais sans oublier l’apport de foin ou de luzerne nécessaire au bien-être digestif de l’animal. Enfin, veillez à hydrater suffisamment votre cochon nain au quotidien.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter