Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Cochon Vietnamien : Tout Savoir sur lui !

Le cochon vietnamien est un cochon nain qui fait désormais partie des NAC de ferme (nouveaux animaux de compagnie). George Clooney vous a donné envie d’en posséder un ? De plus en plus apprécié, car affectueux et intelligent, il doit cependant être élevé selon des besoins non connus de tous. Portrait de ce compagnon pas comme les autres.

Cochon Vietnamien : Tout Savoir sur lui !

Cochon vietnamien : ses origines

Le cochon vietnamien, également appelé cochon ventru, est un cochon nain originaire du Vietnam, comme l’indique son nom. Il est issu d’un croisement entre plusieurs races de l’Asie du Sud-Est.

Appartenant à l'ordre des cétartiodactyles et à la même espèce que les sangliers et les cochons de ferme, il se différencie cependant par sa petite taille, d’où son appellation de "cochon nain". Il existe désormais sept races de cochons vietnamiens.

Ses caractéristiques physiques

Malgré le fait que le cochon vietnamien soit considéré comme un cochon nain, il est loin d’être de petite taille. En effet, il peut peser de 40 à 80 kg et mesurer de 35 à 55 cm au garrot. Certains cochons nains atteignent même 150 kg selon la race !

Il est facilement reconnaissable avec ses petites oreilles pointues, son ventre rond, sa petite queue droite et raide, son groin court, son front étroit et ses pattes courtes. Sa robe est la plupart du temps de couleur grise, brune ou noire, avec des tâches blanches quelques fois.

Son caractère

Le cochon vietnamien rentre parfaitement dans la catégorie des animaux de compagnie, puisque de nature très affectueux, il apprécie énormément la compagnie, qu’elle soit humaine ou animale. Intelligent, il possède cependant un fort caractère, c’est donc pourquoi il est impératif de bien l’éduquer, auquel cas il deviendra très capricieux et poussera des cris pour montrer son mécontentement.

Tout comme un chien, il faut lui imposer des règles dès son plus jeune âge afin qu’il sache ce qu’il a le droit de faire ou non. Il faut être ferme sans être sévère cependant, car le cochon vietnamien pourra vite perdre confiance. Vous pouvez lui donner des récompenses, mais étant donné son caractère gourmand et capricieux, il deviendra vite demandeur par la suite.

Malgré son fort caractère, c’est un animal qui requiert beaucoup d’affection : des câlins, des grattouilles sur le ventre et derrière les oreilles lui feront énormément plaisir. Le cochon vietnamien aime également beaucoup explorer et est de nature curieuse, il aura besoin d’espace et cherchera souvent quelque chose à manger. Il ne faut pas oublier que comme tout être vivant, chaque cochon aura son propre caractère ; certains seront plus craintifs que d’autres.

Son régime alimentaire

Le cochon vietnamien est omnivore, c’est-à-dire qu’il mange un peu de tout, que ce soit d’origine animale ou végétale. Il a cependant besoin de nourriture pas trop grasse, plutôt riche en fibres. Il existe des granulés spécifiques que l'on peut trouver en magasin spécialisé.

Pet Pig Muesli Country's Best Aliment pour cochons vietnamiens et cochons nains

Pet Pig Muesli Country's Best Aliment pour cochons vietnamiens et cochons nains

Avis 5 225
26,99€
Acheter

Vous pouvez également réaliser des rations vous-même à partir de céréales complètes et de légumineuses cuites. Il peut manger en plus de ses granulés, des fruits, des légumes, de l’herbe et des petits invertébrés, mais à plus faible mesure lorsqu’il est domestiqué.

Le cochon vietnamien est un gros mangeur, c’est donc pourquoi il faut faire attention à ne pas lui servir de trop grosses rations, car il ne saura pas s’arrêter et pourrait souffrir de problèmes d’obésité assez rapidement. Il est conseillé de lui donner de la nourriture équivalente à environ 2% de son poids, répartie dans deux à trois repas par jour servis à heures fixes, afin d'éviter les mauvaises habitudes alimentaires.

Ayant du mal à réguler sa température corporelle, surtout en été, il lui faudra une gamelle d’eau à disposition toute la journée. N’hésitez pas à rajouter un peu de jus d’orange pour l'inciter à boire, mais sans en abuser, afin d'éviter l’excès de sucre.

ATTENTION ! Les aliments à proscrire :

  • Le chocolat ou les biscuits sucrés en général ;
  • La nourriture conçue pour les porcs, qui est beaucoup trop grasse pour les cochons nains ;
  • Le sel, qui est toxique pour lui ;
  • L’ail et l’oignon, également toxiques pour lui.

Son habitat

À l'extérieur

Le cochon vietnamien a besoin d’explorer les alentours, d'espace et surtout d’un espace extérieur, c’est donc pourquoi les appartements et les maisons sans jardin sont à proscrire. Plus vous posséderez de cochons vietnamiens, plus vous aurez besoin d’espace afin d’éviter des relations conflictuelles. En effet, même si le cochon vietnamien apprécie la compagnie d’autres acolytes de la même espèce, chaque cochon aura besoin de son espace personnel.

Il est conseillé de lui laisser un point d’eau pour pouvoir se baigner, surtout pendant les grosses chaleurs, auquel cas il aura beaucoup de mal à réguler sa température corporelle. Il existe également des piscines spécialisées pour les cochons nains. S'il ne supporte pas les grosses chaleurs, il ne supporte pas non plus les températures trop froides, c’est donc pourquoi il lui faut un endroit sec et à l’abri du vent, avec du foin ou des couvertures.

Il faut également faire attention aux plantes toxiques qui peuvent développer des maladies graves chez le cochon vietnamien. S'il vit seulement en extérieur, il lui faudra obligatoirement une cabane ou un abri afin de se protéger des diverses agressions extérieures.

À l’intérieur

Le cochon vietnamien aura besoin d’un lieu qui lui est spécifique à l’intérieur, s'il ne possède pas d'abri à l'extérieur. Sa crainte extrême du froid vous obligera à lui dédier un endroit où il fera au minimum 20 degrés. De nature propre, le cochon vietnamien s'adaptera facilement à une litière faite de copeaux de bois. Pensez à lui créer des zones faites pour lui, sinon il considérera la maison entière comme son territoire.

Faites attention également au sol qui ne doit pas être trop glissant et à ne pas le mettre dans un environnement contenant trop d’objets dangereux pour lui. Sujet à l’arthrose, il ne devra pas monter sur le canapé, ou pire, monter des escaliers !

Si le cochon vit seulement en intérieur, il faut le sortir régulièrement, car il a besoin d’exercice au quotidien pour se dépenser. Enfin, faites attention à la présence d’enfants et de chiens, avec qui il peut se considérer comme supérieur et donc se montrer agressif.

Sa santé

L’espérance de vie du cochon vietnamien est d’environ 15 ans. C’est un animal robuste et résistant qui ne sera pas sujet à beaucoup de soins et de problèmes de santé. Il sera cependant difficile de les détecter, car le cochon vietnamien montre peu de signes de la maladie, c’est pourquoi au moindre doute, il est préférable de consulter un vétérinaire.

Il faut par ailleurs trouver un vétérinaire dès l'adoption, car tous ne sont pas spécialisés dans les cochons. Prévoyez également un éventuel moyen de transport pour le cochon si le vétérinaire ne peut pas se déplacer.

Le cochon vietnamien, comme évoqué précédemment, a du mal à réguler sa température corporelle, surtout pendant l’été. C’est donc pourquoi il est important de surveiller sa température et de protéger sa peau qui est sujette aux coups de soleil. En cas de fièvre, il faut le laisser dans un lieu frais et consulter un vétérinaire si pas d'amélioration dans l’heure suivante. Quelques signes doivent vous pousser à consulter un vétérinaire : respiration haletante, diarrhée ou constipation, douleur à l’abdomen ou encore manque d’appétit.

Le cochon vietnamien aura besoin de deux visites annuelles chez le vétérinaire pour les rappels de vaccin (contre la maladie du rouget, le tétanos et la leptospirose) et pour les vermifuges. Des soins tels que le parage de la corne et des défenses sont essentiels afin d’éviter une déformation des pieds et des blessures dues aux défenses.

Sa stérilisation et sa reproduction

Une des caractéristiques du cochon vietnamien est l’arrivée précoce de sa maturité sexuelle. En effet, elle est de 3 mois pour la femelle et de 2 mois pour le mâle. La femelle a ses chaleurs toutes les 3 semaines, c’est donc pourquoi elle pourra se montrer plutôt agressive pendant cette période. Le mâle sera également agressif et fugueur et dégagera une odeur forte, due à ses testicules, dès lors qu’il sera mature sexuellement.

Beaucoup de personnes abandonnent leur cochon nain à cause de leur comportement destructeur induit par les hormones, pensez donc à le castrer ou le stériliser le plus tôt possible, avant l’âge de six mois si possible, car l’opération est plus simple à un jeune âge. De plus, la stérilisation chez la femelle lui évite la survenue de problèmes à l’appareil génital tels que des kystes : presque la totalité des femelles développent des soucis à ce niveau, tôt ou tard, si elles ne sont pas pleines.

La période de gestation est de 3 mois, 3 semaines et 3 jours et celle de sevrage, de 8 semaines. Chaque portée contient entre 4 et 6 bébés. Si vous souhaitez vous lancer dans l'élevage de cochon vietnamien, sachez qu'il doit impérativement se faire dans un cadre légal et professionnel, en connaissant chaque race, car certains croisements sont interdits en France. De plus, en possédant plus de deux cochons vietnamiens, leur déclaration auprès de la DDPP devient obligatoire.


Le cochon vietnamien est donc un nouvel animal de compagnie qui possède des besoins spécifiques. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire au moindre questionnement, car ses maladies se développent souvent en silence. C’est un animal affectif, mais avec du caractère qui a besoin d’une surveillance et d’un espace importants, il faut donc bien réfléchir à tous les critères évoqués avant d’en prendre un à la maison. Mais une fois tous ces paramètres réunis, il fera votre bonheur au quotidien !

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter