Accueil

>

Animalerie

>

Terrariums, accessoires et alimentation pour reptiles

>

Éclairages et lumières pour terrariums

Les produits Éclairages et lumières pour terrariums

 Les conseils d'achat Eclairage terrarium

Les reptiles sont devenus des compagnons forts populaires. Ils sont silencieux, non allergènes puisque n'ayant ni poils ni plumes et des plus fascinants. Cependant, accueillir un lézard ou un serpent chez soi est autre chose qu'accueillir un chien ou un chat; leurs exigences particulières doivent être rencontrées pour leur assurer une vie agréable et saine.

UN CHEZ-SOI CHALEUREUX POUR UN AMI FROID

A ce titre, aussi important que l'eau et la nourriture viendra à l'attention du maître l'éclairage du terrarium dans lequel vivra son reptile. 

Que la lumière soit...

Pour comprendre l'importance de l'éclairage du terrarium, il faut comprendre son effet sur votre ami écailleux. L’énergie solaire influe sur tous les processus vitaux des êtres vivants. La lumière a donc plusieurs attributs qui assurent maints besoins du reptile; la lumière visible fournit le cycle circadien, stimule sa perception de l’environnement et des signaux visuels dont l'absence serait source de stress pour lui; les ultraviolets (UV) de grande longueur d'onde (UVA) influent sur sa croissance et son comportement et ceux de moyenne longueur (UVB) produisent la photosynthèse de la pré-vitamine D3; enfin le rayonnement infrarouge assure une saine coloration tout en favorisant la thermorégulation si importante pour la bête dite "à sang froid," c'est-à-dire dont la température corporelle dépend directement de celle de son environnement.

L’intensité et l'importance des rayons UV et de la lumière visible ne doivent donc pas être sous estimées. Mais il ne faut pas tomber dans l'excès contraire; certains types d'éclairage sur le marché dépassent 270 microwatts par centimètre carré (µW/cm2), la valeur du soleil de midi par temps clair à l'équateur, certains allant même jusqu'à plus de 2 000 µW/cm2 pour tenter d'optimiser le rayonnement UVB. Ces éclairages surpuissants sont en fait dangereux pour votre reptile, surtout si l'on considère que l'éclairage du terrarium est souvent allumé jusqu'à 12 heures chaque jour. Les reptiles accumuleront donc ces rayons UVB (et de la chaleur ambiante!) durant toute la journée, alors il n’est absolument pas nécessaire d’émettre continuellement même 270 µW/cm2! 

Dans la nature, la lumière varie durant le jour; elle augmente à l'aube jusqu'au midi puis diminue jusqu'au crépuscule... et toutes les journées ne sont pas que de temps clair! La plupart des reptiles lézardent donc tôt le matin et en fin de journée, le reste de la journée passée à l’ombre de terriers ou de crevasses, sous les feuilles de buissons et d'arbres ou sous l'eau ou la vase. De plus, dans les forêts tropicales où vivent nombre d'entre eux, seule une faible portion de la lumière du jour traverse le couvert forestier. Plus ne signifie donc pas mieux!

... et la chaleur fut!

Avec ces éclairages vient aussi de la chaleur avec leur rayonnement infrarouge. L'effet de spots chauffants comme le sont les lampes incandescentes, importe beaucoup. Cette chaleur se transmet par radiation, convection et conduction et des gradients thermiques sont ensuite créés par l'air et la composition de l'habitat lui-même. La radiation d'abord frappe l’air et les objets. L’air chaud engendre alors la convection tandis que les objets chauffés fournissent la conduction. Les différentes matières composant ces objets (bois, verre, sable, pierre, végétaux, eau, etc.) produit les gradients thermiques. Un terrarium bien aménagé augmente donc le nombre et la variété de ces gradients tout en empêchant la radiation elle-même d’atteindre le fond. Ainsi, il faut tenir compte de la chaleur produite par l'éclairage pour assurer un environnement sain à votre compagnon reptilien.

Choisir le bon éclairage pour son terrarium

Il importe donc que l'éclairage du terrarium soit équilibré et le plus près possible de la lumière naturelle. Malheureusement, les maîtres n'emploient souvent que des ampoules incandescentes qui sont fondamentalement inadéquates car elles ne fournissent qu'une lumière visible et beaucoup de chaleur par infrarouge. Les ampoules halogènes sont plus éco-énergétiques et lumineuses mais sont pareillement insuffisantes. A l'opposé, l'éclairage fluorescent apporte un fort rayonnement ultraviolet mais un éclairage plus faible et peu de chaleur. La seule source artificielle unique de lumière capable d’offrir tous les attributs de l'éclairage naturel de manière relativement équilibrée est l’ampoule à lumière mixte. Toutefois, sa puissance élevée ne convient pas aux petits terrariums. 

Combiner divers éclairages, par exemple un fluorescent (lumière et UV) et une ampoule incandescente (lumière et infrarouge), peut donc être une solution, en autant que cette combinaison réponde bien aux besoins propres de votre reptile. Le choix d'un type d'éclairage doit en effet se faire en fonction de lui. Un reptile nocturne ou habitué à un environnement ombrageux, comme certains serpents, a besoin de moins de rayons UV que celui qui, comme certains lézards, vit le jour dans le désert. Mais attention; moins n'égale pas rien du tout!

Considérez donc toujours l'éclairage comme un élément clé pour offrir à votre compagnon à écailles un milieu véritablement propice à son épanouissement et à sa santé.