Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Je veux un furet !

Lorsque l’on souhaite adopter un furet, c’est avant tout un acte de courage et un acte de sauvetage : en effet, le furet ainsi recueilli a sûrement du être abandonné ou laissé à une association de protection animale et comme tout engagement, il demande parfois de la réflexion de s’assurer du choix que l’on fait.Mais quand la décision est prise, quand on se sent prêt, alors il faut foncer tout en ayant connaissance de certains critères pour l’adopter, pour vivre avec lui, pour bien l’élever, etc.
Avant toute chose, il faut savoir qu’un furet vit en moyenne 9 à 10 ans et que c’est un animal très joueur dont le caractère s’apparente énormément à celui d’un chaton qui veut tout découvrir, qui veut toujours s’amuser et qui, par conséquent, va prendre un malin plaisir à mettre de la vie ans la maison de son maître.


Sommaire :

 




 

Son comportement

Adopter un furet entraîne des responsabilités dont il faut être parfaitement conscient.
Le furet a une odeur singulière, musquée et il faut la reconnaître et la supporter pour vivre avec ce petit animal.
C’est un animal qui conserve tout le temps ses instincts de chasseur, il mordille voire mord assez souvent (notamment en cas de méconnaissance) et c’est pourquoi on ne le conseille pas aux jeunes enfants.
Le furet adorer… fureter, c’est-à-dire qu’il aime se promener partout, mettre son nez dans les affaires des autres, découvrir, et les bêtises ne sont jamais très loin. Etant très actif, il doit pouvoir courir dans tous les sens et peut facilement cohabiter avec des animaux plus gros que lui comme le chien ou le chat mais il n’est pas conseillé qu’il soit en cohabitation avec d’autres rongeurs car cela réveille ses instincts de chasseur.

 

Comment l’apprivoiser ?

Il faut savoir que le furet a un énorme besoin d’affection, qu’il demande des soins attentifs et beaucoup de disponibilité comme le ferait un chien ou un chat par ailleurs. Alors qu’on propose souvent une cage pour le furet, il n’aime pas être enfermé en permanence car son désir de découvrir, de fouiller, de jouer est plus fort que tout : c’est pourquoi beaucoup de personnes le promène au bout d’une laisse par exemple pour laisser son instinct s’exprimer pleinement, au moins une fois par jour.
Le furet, pour toutes ces raisons et son incroyable besoin de fureter, ne peut pas être laissé seul en liberté car il causerait de sérieux ravages dans un habitat. Extrêmement actif, il ne s’arrête jamais : il court, il joue, il grimpe, il chasse, il fouille, il mordille. Si l’on n’est pas certain de pouvoir le prendre dans ses mains, il est préférable d’éviter de le faire car de gestes brusques de la part d’un humain pourraient effrayer l’animal qui se défendrait alors par des morsures par exemple.

Le furet est un petit mustélidé très intelligent qui reconnaît son maitre et il se comportera différemment avec les étrangers alors s’il paraît « distant » avec l’un ou avec l’autre, c’est juste parce qu’il nargue la personne, l’homme est rarement la source première de ses intérêts.
Mais pour attirer son attention, on peut l’amadouer avec des jouets : si l’on prend du temps pour jouer avec lui, le furet va considérer la personne comme « spéciale » et la confiance s’installera entre lui et la personne. Pour qu’il comprenne qu’on l’appelle, il ne faut pas hésiter à associer son nom avec un petit sifflement par exemple car il y sera plus sensible.
De même ; lorsque le furet fait quelque chose de bien comme utiliser (enfin) sa litière ou répondre à son nom, il ne faut pas hésiter à le récompenser avec une friandise pour qu’il associe le geste et la récompense à quelque chose de positif : ainsi, au fur et à mesure du temps qui passe, le furet va s’habituer à toutes ces attentions et une véritable relation pourra s’instaurer en toute quiétude.
Pour ce qui concerne la litière justement, le fonctionnement demeure immuable : alors que le furet considère plus son bac à litière comme un espace de jeu, il faut avant tout tapisser le fond du bac avec du papier journal pour faciliter le nettoyage et dès lors qu’on le surprend à faire ses besoins ailleurs que dans la litière, on vient le poser immédiatement dessus pour qu’il associe besoins et litière. Il ne faut pas nettoyer la litière systématiquement car elle doit garder quelques « traces », quelques odeurs de l’animal pour qu’il l’identifie.
Comme cité précédemment, le furet adore courir dans tous les sens mais doit être absolument surveillé : un harnais ou une laisse sont d’excellents accessoires dans cette situation.
Pour le nourrir, enfin, le furet digère assez mal ce qui n’est pas adapté à son organisme, sauf les protéines animales. Les fruits et les légumes peuvent être tentés à l’occasion. Pour ce qui est du choix du furet, il est important de choisir un animal avec des yeux brillants, expressif, ayant un comportement vif et curieux. Son poil devra être brillant et doux, ce qui montre un signe de bonne santé.

 

Le matériel indispensable

Même si le furet est un petit animal, il ne demande pas moins d’avoir du matériel avec lui, pour que l’on puisse veiller à sa bonne santé, à sa bonne humeur et pour « soulager » ce tempérament de joueur et de fureteur.

Notamment, on peut penser à :
- Une gamelle : bien entendu, pour qu’il se nourrisse et il faut que cette gamelle soit assez lourde afin qu’il ne la renverse pas en jouant
- Une gourde à lapin ou un petit bol rivé au sol afin qu’il ne le renverse pas non plus. Le contenant doit être toujours plein car le furet boit énormément.
- Des draps pour sa cage : au lieu de tapisser le fond de sa cage avec des copeaux de bois qui pourraient le blesser parce qu’il les avalerait, le drap assure sa sécurité.
- Un hamac ou un petit tunnel : plus le furet peut jouer et courir à travers des obstacles, plus il sera heureux.
- De jouets en caoutchouc notamment et des peluches.
- Un shampoing : cela paraît surprenant mai sil est utile de le laver. Cependant, il faut l’utiliser avec parcimonie car sa peau pourrait s’assécher.
- Un coupe-ongles ou une pince à dégriffer
- Des outils, des appareils pour camoufler l’accès aux pots de fleurs et autres objets de déco de la maison car le furet adore par-dessus tout fouiller et creuser, il faut donc s’en prémunir.
- Harnais et une laisse.
- Alimentation : certains mangent de la nourriture molle comme de la pâtée et d’autres sont habitués à des croquettes. Il existe aussi des friandises adaptées au furet. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à prendre conseil auprès d’un spécialiste dans une animalerie par exemple.



Articles connexes : 
Quelle cage choisir pour mon furet ?
La mue chez le lapin et le furet
Comment se passe la reproduction chez le furet ?
Quelle alimentation pour mon furet ?
Les soins indispensables pour mon furet
Comment bien s'occuper d'un furet ?
Comment couper les griffes de mon furet ?
La stérilisation chez le furet
Comment brosser les dents de mon furet ?
 

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter