Trier Fermer

Tortue de Terre : Tout savoir sur elle !

Vous avez décidé d’adopter une tortue de terre ? Vous devez savoir que cet animal domestique est considéré comme un reptile sauvage en voie d’extinction et soumis à une réglementation stricte. Élever une tortue terrestre ne s’improvise pas : elle demande de la connaître sur le bout des doigts et d’être en règle avec l’administration. Découvrez ses origines et toutes les caractéristiques qui vous permettront de vous en occuper parfaitement bien.

Tortue de terre

D’où vient la tortue de terre ?

La tortue terrestre fait partie des plus vieux reptiles vivants de notre planète. Elle est apparue il y a 200 millions d’années sur la Terre. Du nom scientifique Chéloniens, il existe au moins 300 variétés originaires d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et répandues en Europe. Renseignez-vous sur les nombreuses espèces protégées. Vous retrouverez plutôt des tortues domesticables et abordables telles la tortue d'Hermann, la tortue Grecque, la tortue bordée, et celle de Horsfield. D'autres plus onéreuses sont présentes sur le marché : la tortue des savanes, la tortue des steppes, la tortue à tête jaune, la tortue toilée d'Inde, la tortue de Madagascar ou de Birmanie.

Le caractère de la tortue terrestre

Votre tortue domestique peut vivre jusqu’à 70 ans grâce à santé de fer. Compagnon idéal pour un enfant, la tortue est indépendante, calme, sociable, inoffensive, extrêmement attachante, mais facile à pourchasser par les prédateurs. Majoritairement herbivores et totalement frileuses, les tortues ont le sang froid et adorent creuser dans la terre ou le sable.

Le physique de la tortue de terre

La taille (entre 20 et 35 cm) et le poids (de 700 g à 1 kg) varient selon les espèces. Sa carapace est caractérisée par une dossière et un plastron servant d'armure protectrice. En effet, sa carapace dérivée de son tissu dermique repose sur la formation des côtes de l’animal. Afin de consolider son bouclier, l’animal a besoin régulièrement de calcium et de vitamine D. Les pattes sont relativement bien musclées et leur petite queue diffère entre le mâle et la femelle. Les espèces domestiques les plus courantes sont facilement identifiables :

  • La Tortue d’Hermann : très populaire, elle mesure 28 cm et présente 2 bandes noires sous son plastron et une queue à griffes.
  • La Tortue Grecque : noire et jaune, elle atteint 35 cm de long avec une jolie tête au carré.
  • La Tortue bordée ou marginée : d’une longueur de 30 cm, ses écailles postérieures forment une sorte de jupe.
  • La Tortue de Horsfield : cette petite tortue de 20 cm de long est vraiment adorable.

La tortue de terre au quotidien

Fort appréciée par les terrariophiles passionnés, même novices, la tortue de terre se plaît en extérieur de mars à octobre, d’où l’intérêt de lui offrir un jardin clôturé et de l’espace ombragé. Pour sa sécurité, vous devrez éviter les bassins dans lesquels elle pourrait se noyer. Son instinct la pousse à creuser souvent dans le sol pour y déposer ses œufs.

Afin de lutter contre le braconnage de ces charmantes créatures, la vente des tortues terrestres est réglementée et contrôlée depuis 1979. Pour les accueillir en toute légalité, vous devrez en faire la déclaration et obtenir un certificat CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). Une puce électronique obligatoire permet de les identifier officiellement.

Son habitat

La tortue terrestre aime le plein air et l’exploration. Cela dit, un terrarium est indispensable, en verre de préférence, car il restitue de la chaleur facilement, nonobstant un chauffage nécessaire à son bien-être. À l’intérieur, vous lui mettrez à disposition un peu de terreau et de copeaux de bois pour le substrat (ou sol), un coin frais ainsi qu'une cachette.

Son alimentation

Même si la tortue n’a pas de dents, elle n’en reste pas moins goulue. Son régime végétalien se caractérise par des insectes, des vers de farine, des fruits, des légumes et certaines fleurs. Les mauvaises herbes et les os de sèche sont d'excellents nutriments. Demandez conseil à votre vétérinaire sur les aliments frais à donner selon l’espèce choisie, et les végétaux toxiques à proscrire (lys, boutons d’or, feuilles de troène).

Son hibernation

L’hibernation débute entre fin octobre et début mars. Les adultes peuvent hiberner pendant plus de 20 semaines Quant aux plus jeunes, elles hibernent pendant 4 semaines maximum. Aménagez un endroit propice à l’hibernation : un caisson rempli de terre ou terreau, paille, feuilles mortes, au frais (entre 5 et 10 °), au garage ou dans un sous-sol, plongée dans l’obscurité. 5 mois de sommeil profond l’attend ! Saurez-vous patienter jusque-là sans animal de compagnie ?


En résumé, la tortue terrestre est un animal apprivoisé à la fois vulnérable, adorable et souverain qui vivra fidèlement à vos côtés durant de longues années.

Articles connexes :
Atelier DIY : Un enclos extérieur pour ma tortue de terre
Comment manipuler ma tortue ?
Comment se passe la reproduction chez les tortues ?