Politique de cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour faciliter vos achats, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou outils similaires pour... Lire la suite
En savoir plus J'accepte
Trier Fermer

Écureuil de Corée : Tout Savoir sur lui !

Originaires du Nord de l’Asie, les écureuils de Corée ont été observés en Europe dès les années 1960. Ces rongeurs évoluent surtout au cœur des forêts denses, où ils vivent au sol et creusent des galeries. En France, ils demeurent principalement en Ile-de-France et en Picardie près des bois de feuillus : les chênes, les châtaigniers ou les noyers leur fournissent leur nourriture. Ces animaux apprécient également les parcs et les jardins. Vous vous intéressez à cet écureuil coréen ? Découvrez ses origines ainsi que ses caractéristiques comportementales et physiques.

Tout savoir sur l'écureuil de Corée

Les origines de l’écureuil de Corée

Originaires d’Eurasie, ces écureuils sont également connus sous le nom de Tamias sibiricus ou Tamia de Sibérie. Ils furent importés en Europe à la fin des années 60 pour être vendus à des animaleries. Les premiers rongeurs de cette espèce arrivés en France provenaient de Corée du Sud, d’où leur nom « écureuils de Corée ». Le Tamia de Sibérie a ainsi été prisé comme animal de compagnie durant de longues années. Ce n’est qu’en 2016 que l’Union Européenne a interdit l’acquisition, l’échange ou la vente de ces animaux. Après avoir été relâchés dans la nature, ces rongeurs se sont adaptés à leur nouvel environnement et se sont multipliés. Une importante population vit désormais en France.

Le caractère de l’écureuil de Corée

Les écureuils de Corée sont des animaux diurnes. Ils sont donc actifs le matin et en soirée, et se reposent au cours de la journée. Ils aiment particulièrement grimper et sont donc excellents dans ce domaine. Vifs et agiles, ils peuvent sauter aisément de branches en branches. Les Tamia de Sibérie apprécient également de creuser dans un terrier. Ces animaux ne sont pas territoriaux. Contrairement aux chats, ils n’ont ainsi pas besoin de marquer leur territoire et de délimiter leur espace. Ils sont de nature assez craintive. Si vous avez des enfants, il est préférable qu’ils ne touchent pas trop ces écureuils, car ces derniers risqueraient d’être agressifs. Ils pourraient ainsi les mordre avant de partir se cacher dans leur tanière. Ils sont également indépendants et n’apprécient pas de recevoir trop de marques d’affection. Enfin, l’écureuil de Corée domestique reste un animal solitaire, qui n’a besoin que d’un minimum de contact.

Le physique de l’écureuil de Corée

Ce rongeur forestier se distingue par son dos arqué, orné de cinq raies. Ces dernières s’étendent du coup à la queue, peuvent être de couleur noire ou marron foncé, et sont de même largeur. Le pelage de cet animal est brun, avec des mélanges de roux et de gris. Les couleurs s’éclaircissent sur le ventre, qui est d’un blanc crème. Les écureuils de Corée ont également trois bandes sur la queue. Ces caractéristiques physiques restent les mêmes, qu’il s’agisse d’un écureuil mâle, femme ou d’un bébé écureuil de Corée. La taille corporelle de ce rongeur varie entre 13 et 15 cm sans la queue, avec un poids compris entre 70 et 125 grammes. La longueur de la queue est d’environ 12 cm. Les petites oreilles mobiles de cet animal mesurent 1,6 cm. Enfin, sa queue, peu touffue en comparaison des autres écureuils, est souvent portée en panache.

L'écureuil de Corée au quotidien

Son habitat

La cage la plus recommandée pour abriter ce rongeur est de forme rectangulaire et de grande taille. Elle peut être assez similaire à une grande volière pour perroquets. Il est en effet important que cet animal dispose d’assez d’espace pour bouger et sauter à sa guise. Il est nécessaire que cette cage soit placée dans une pièce éclairée, où les écarts de température ne sont pas trop importants. La cage peut également être placée à l’extérieur, si elle se situe à l’abri des intempéries et des courants d’air. Enfin, elle doit être équipée d’échelles ou de tunnels, où l’écureuil pourra s’exercer, et d’une litière d’épi de maïs et de foin.

Son alimentation

Les écureuils de Corée sont des animaux omnivores. Ils ont donc une alimentation variée et peuvent aussi bien se nourrir de graines que de fruits ou de légumes. Ils apprécient particulièrement les fruits secs, les baies sauvages, les fruits rouges, les châtaignes, les glands et les champignons. Ils sont principalement végétariens, mais peuvent se nourrir à quelques exceptions d’autres animaux. Ces derniers sont des insectes, des larves, des mollusques et des amphibiens. Un écureuil ingurgite environ 15 grammes de nourriture par jour.

Son hibernation

Ces rongeurs forestiers hibernent de fin octobre à début avril. Néanmoins, s’ils sont gardés en captivité, l’hibernation est moins fréquente et ne se produit que dans certaines conditions climatiques.

Sa reproduction

Le Tamia de Sibérie atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 11 mois. Les périodes de reproduction les plus propices sont le printemps et le début de l’été. Après chaque saison de reproduction, cet animal peut avoir une portée de 3 à 4 petits. Il faut atteindre une période de gestation de 29 à 25 jours avant de les voir naitre. Ces derniers voient le jour nus et aveugles. Ils seront sevrés deux mois après leur naissance.

Sa santé

Les écureuils de Corée ont une santé robuste. Ils ne nécessitent pas de vaccins particuliers. Il est néanmoins recommandé de faire analyser annuellement leur selle et d’effectuer un traitement antiparasitaire. Il est également conseillé de faire occasionnellement vermifuger ces animaux. Vous n’avez enfin pas besoin de nettoyer ces rongeurs, qui restent très propres en toutes circonstances.

Si vous décidez d’accueillir un Tamia de Sibérie et de l’élever, vous devez donc vous renseigner sur toutes les conditions afin de savoir comment vous en occuper. Plus vous en apprendrez sur les caractéristiques de cet animal, plus vous pourrez prendre soin de lui de manière optimale !

Articles connexes :
Quelles sont les maladies des écureuils de Corée ?
L'hygiène chez les rongeurs
Les parasites des rongeurs : qui sont-ils