Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Dragon Barbu : Tout Savoir sur lui !

Vous êtes terrariophile débutant ou expérimenté et vous envisagez d’adopter un dragon barbu ? Vous faites un excellent choix, mais vous avez besoin d’avoir certaines informations importantes au sujet de ce grand lézard. Le dragon barbu, Pogona vitticeps de son nom latin, aussi appelé pogona en France peut mesurer de 40 à 60 centimètres et appartient à l’ordre des squamates, ou reptiles à écailles.
C’est un des animaux les plus prisés par les terrariophiles, car bien qu’il nécessite certains soins particuliers, il reste accessible à tous, y compris aux novices. Il est en outre sociable et ne craint pas de créer des liens avec les humains. Découvrez dans cet article les origines de cet animal, son mode de vie et ses besoins.

Dragon Barbu : Tout Savoir sur lui !

Les origines du Dragon barbu

Le dragon barbu doit son nom aux écailles particulières qu’il a sur son cou et les côtés de sa tête. Celles-ci sont différentes des autres écailles de son corps et sont en forme d’épines qu’il peut dresser en faisant gonfler cette partie de son corps. Une particularité physique qui lui sert dans les moments de stress ou de combats avec ses congénères pendant les périodes de reproduction.

Pogona vitticeps est décrit pour la première fois en 1926, par le zoologiste allemand Ernst Ahl. D’abord classé dans le genre Amphibolurus, il est aujourd’hui classifié dans le genre Pogona, dans l’ordre des squamates, sous-ordre des Sauria et infra-ordre des Iguania. Il est proche d’autres reptiles tels que les caméléons et les iguanes, avec lesquels il partage certaines particularités.

Cet animal à sang froid a pour habitat d’origine les grandes régions désertiques d’Australie dont elle est endémique. Il est surtout présent en Nouvelle-Galles du Sud, l’Australie-Méridionale, le Territoire du Nord, le Victoria et le Queensland. Son habitat consiste en des savanes et des déserts rocailleux où il adopte un régime omnivore. Il se nourrit, en effet, de feuilles, de fleurs, de fruits, mais aussi d’insectes, de vers, d'araignées, ainsi que de petits animaux, comme des rongeurs et d’autres lézards plus petits que lui. Le dragon barbu est un chasseur agile et patient qui chasse les insectes et petits animaux à l’affût.

Le caractère du Dragon barbu

Le dragon barbu est un animal diurne, qui vit donc la journée et se repose la nuit. Il aime la chaleur du soleil ou, à défaut, la chaleur artificielle. Pour respecter son cycle circadien, il a besoin de 12 heures de lumière et de 12 heures d’obscurité par jour. Il apprécie aussi les températures qui lui rappellent son environnement d’origine, l’aridité, la chaleur des climats des steppes tropicales à sèches.

Si ce reptile jouit d’un aussi grand succès auprès des terrariophiles, c’est pour deux raisons principales. Premièrement, son physique atypique et sa grande beauté et, deuxièmement, son caractère docile et ses comportements particuliers.

Bien que les dragons barbus soient souvent hostiles envers leurs congénères, ils n’ont aucune crainte des humains et s’en rapprochent avec une grande facilité.

L’hostilité qu’ont les dragons barbus entre eux fait qu’il est déconseillé d’essayer de faire cohabiter deux mâles dans le même terrarium. Ils pourraient se battre à répétition jusqu’à la mort d’un des deux. La cohabitation entre deux femelles reste possible si elles sont adoptées et mises dans le même terrarium alors qu’elles sont encore très jeunes.

Le dragon barbu présente quelques comportements particuliers et uniques. Parmi ceux-ci :

  • Les réflexes défensifs : ils se manifestent lorsque le spécimen se sent en danger, notamment lorsqu’il est face à un autre mâle ou à un autre animal qu’il croit dangereux. Le dragon gonfle alors sa gorge pour hérisser ses écailles en forme d’épine qui peuvent devenir plus foncées, il ouvre grand sa gueule et se redresse sur ses pattes arrière. Pour montrer sa domination, il peut aussi hocher la tête et lorsqu’il se sent vraiment menacé, il peut siffler. Ce sifflement est adressé dans la nature à ses prédateurs et peut être annonciateur d’une morsure imminente. Comme beaucoup d’autres lézards, le dragon barbu aime être perché en hauteur, car c’est un moyen pour lui dans la nature de se sentir en sécurité.
  • Les mouvements de queue : lorsque le dragon barbu se nourrit ou cherche de la nourriture, il peut remuer la queue latéralement. Ces mouvements de queue peuvent être observés lorsqu’il cherche ses aliments là où vous les placez d’habitude. Toutefois, certains mouvements de queue peuvent être des symptômes d’une maladie des os. Dans ce cas, les mouvements ressemblent plus à des spasmes qu’à des mouvements naturels.
  • Le creusement de trous : le dragon barbu, mâle ou femelle, peut parfois se mettre à creuser dans son terrarium. C’est un comportement habituel et naturel qui peut s’expliquer par diverses raisons. Le dragon peut creuser parce que c’est une femelle qui est sur le point de pondre des œufs. Le stress, le manque d’espace et de nourriture peuvent aussi être des causes de ce phénomène, tout comme le stress dû à un chauffage, un éclairage ou un taux d’humidité inadaptés.

Le physique du Dragon Barbu

Le dragon barbu est un lézard de taille moyenne. À la naissance, il mesure environ 8 centimètres, mais à l’âge adulte, il peut atteindre 45 à 60 centimètres de long, avec une queue qui représente plus de la moitié de sa longueur totale. Il peut peser de 250 à 500 grammes. Les femelles sont plus petites et plus légères que les mâles.

Il a des pattes fines, mais robustes dotées de longs doigts terminés par des griffes impressionnantes. Sa tête est large, de forme triangulaire, entourée sur les côtés et le bas, au niveau du cou, d’écailles épineuses. Le dragon a de grands yeux ronds couleur marbre.

Les mâles se distinguent des femelles par la présence de pores fémoraux situées sur l’intérieur des cuisses. Ces pores servent à libérer les phéromones servant au mâle à marquer son territoire et à attirer des partenaires sexuelles. Les mâles ont aussi des renflements latéraux sur la queue, ce sont leurs organes de reproduction.

Le corps est recouvert d’écailles de couleurs différentes. Peu après la naissance, il est déjà possible de voir quelle sera la couleur dominante du dragon : brun, gris, sable ou orangé, avec des nuances plus claires sur toutes les parties du corps.

Dans la nature, le dragon barbu a une espérance de vie de 3 à 8 ans, en captivité, il peut vivre entre 6 et 10 ans. Les femelles ont une espérance de vie moindre, à cause des nombreuses pontes qui les affaiblissent. Elles dépassent rarement les 8 ans.

Le Dragon barbu au quotidien

Au quotidien, le dragon barbu est facile à entretenir, mais il nécessite des soins particuliers, notamment en ce qui concerne son alimentation, la température et la lumière.

L'Alimentation

Si vous adoptez un pogona à l’âge juvénile, c’est-à-dire âgé de moins d’un an, il faut savoir que son alimentation évolue avec le temps. Au début de sa vie, il peut manger jusqu’à une douzaine de grillons tous les deux jours. Les grillons peuvent être saupoudrés de calcium pour favoriser la croissance du pogona. À cet âge, le lézard peut aussi manger des petits morceaux de légumes ou de salade.

À partir de l’âge d’un an, le dragon barbu est adulte et peut alors s’alimenter principalement de plantes, de légumes comme les endives, courgettes, carottes, laitue, coupés en petits morceaux, mais pas de fruits. Il faut aussi lui fournir des blattes, des criquets, des vers et des grillons. Des compléments alimentaires, notamment la vitamine D3 et le calcium restent nécessaires, mais pas à tous les repas.

À noter que l’eau et la nourriture doivent être placées du côté frais du terrarium.

L’habitat

Le terrarium doit être suffisamment grand. Des dimensions de 120 cm X 70 cm X 70 cm minimum sont nécessaires pour un dragon barbu adulte seul. Le terrarium ne doit bien évidemment pas être vide, il doit être convenablement aménagé pour subvenir à tous les besoins du reptile. Ainsi, pour la litière, le sable est totalement proscrit, car il peut être avalé par le dragon, ce qui peut mener à l’obstruction de ses intestins.

Ensuite, il faut aménager une cachette adaptée à la morphologie et à la taille du pogona. Il faut particulièrement prendre en compte la taille, car une cachette conçue pour un gecko par exemple ne conviendrait pas. La cachette doit être installée à l’ombre, où il pourra se mettre à l’abri. Le terrarium peut être décoré de roches, ainsi que de branches suffisamment larges pour lui servir de perchoir.

La température et la lumière

Le pogona est originaire d’un milieu aride ou semi-aride, il lui faut donc un terrarium à une température élevée et une luminosité suffisante pendant la journée, avec des UV-A et des UV-B. Pour remplir ces critères, vous pouvez installer un éclairage de type néon à UV, ainsi qu’un spot d’une puissance de 40 watts sur un des côtés du terrarium. Ce côté sera le point chaud de son habitat qui doit être maintenu à une température comprise entre 40 et 45 °C en journée. L’autre côté, plus frais, servira à placer l’eau et la nourriture.

Comme le dragon barbu a besoin de 12 heures de lumière le jour et de 12 heures d’obscurité la nuit, le néon et le spot doivent être éteints la nuit pour respecter son cycle. Il faut toutefois faire attention aux trop fortes baisses de température la nuit. La température ne doit, en effet, pas descendre en dessous de 16 °C la nuit. Pour y parvenir, vous pouvez avoir recours à un tapis chauffant.

Une baignoire d’eau à une température de 31°C améliore le confort du pogona permet d’éviter l’assèchement de sa peau, tout en l’aidant à digérer.

Cohabitation et reproduction

Si vous souhaitez élever plusieurs dragons barbus, vous devez savoir qu’il faut éviter de faire cohabiter deux mâles. Si vous cherchez à faire de la reproduction de pogonas, sachez que c'est déconseillé pour les débutants, car elle est difficile à gérer. Toutefois, vous devez absolument éviter de ne mettre qu’une femelle avec un mâle. Ce dernier, en période de reproduction, peut épuiser la femelle au point de la tuer. Il faut donc deux femelles ovipares pour un dragon barbu.

Les dragons barbus arrivent à leur maturité sexuelle à l’âge de 18 mois et ont une reproduction rapide, avec une durée de gestation de 21 jours en moyenne. La femelle pond cinq fois par an, avec des portées pouvant aller jusqu’à 30 par ponte.


En résumé, le dragon barbu est une espèce agréable à élever, au comportement intéressant et malgré ses besoins spécifiques, il est facile d’en prendre soin. En outre, ce n’est pas une espèce en voie d’extinction.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter