Trier Fermer

Les maladies courantes chez la tortue de terre

Si les tortues de terre ont une espérance de vie relativement longue, elles peuvent toutefois contracter des pathologies plus ou moins graves au cours de leur existence. Ces dernières sont souvent dues à de mauvaises conditions d’élevage, une alimentation inadaptée ou une atmosphère propice au stress ou à l’anxiété. Un manque d’activité, un état léthargique, une perte d’appétit, un amaigrissement hors période de pré-hibernation, des difficultés respiratoires traduites par un halètement, des sifflements ou des éternuements, des troubles intestinaux et des diarrhées, un gonflement des yeux, des larmoiements, une apparition de tâches sur les écailles, un ramollissement ou une déformation de la carapace sont autant de symptômes annonciateurs d’une pathologie sous-jacente. 
Quelles sont les maladies fréquentes chez ce reptile ? Consultez notre guide afin d'être en mesure de connaitre et de reconnaître les principaux maux pouvant affecter la santé de cet animal sensible et fragile.

 


 

 

Les abcès

Fréquents chez les tortues, ils peuvent se développer au niveau des pattes, de la queue et du cou. Peu douloureux, ils renferment un pus épais qu’il faut traiter à l'aide d'une intervention chirurgicale.

 

La septicémie

Cette infection généralisée s’attaque au sang. Elle provoque l’apparition de taches rouges sur les membres et le plastron. Un traitement médicamenteux avec antibiotiques est alors nécessaire.

 

La stomatite

Cette infection d’ordre virale ou bactérienne de la cavité buccale touche de nombreux reptiles. Elle se manifeste par une hypersalivation et des lésions linguales. La tortue a du mal à s’alimenter et se retrouve très affaiblie.

 

La dermatose

Les pathologies dermatologiques de la tortue terrestre proviennent généralement d’un manque d’hygiène et de lumière au niveau de son habitat. Elles peuvent être de type fongique (mycoses), infectieuse, parasitaire ou traumatique (morsures, blessures). Par ailleurs, si votre animal évolue dans un environnement trop humide, il pourra aussi contracter une dermatite d’humidité pouvant entraîner des infections et la perte d’écailles.

 

L’excroissance du bec

Causée par une mauvaise usure ou un excès de fruits dans l’alimentation, l’excroissance du bec entraîne des difficultés à se nourrir. Un limage ou une intervention chirurgicales sont alors préconisés.

 

La dystocie ou rétention d'œufs

Le stress, la malnutrition, l’environnement ou encore l’anatomie de l'animal peuvent expliquer cette pathologie. Un traitement médicamenteux ou chirurgical pourra soulager la tortue.

 

Les fractures de la carapace

Elles peuvent être bénignes ou très sérieuses. Seul un vétérinaire pourra juger de l’importance des lésions et proposer un traitement adapté.

 

Les maladies des yeux

La tortue terrestre peut être sujette à différentes maladies oculaires comme la conjonctivite, la kératite qui est une inflammation de la cornée ou encore l’hypopion qui se traduit par la présence de pus dans l’œil. Un examen clinique est obligatoire pour soigner efficacement la tortue.

 

L’ostéofibrose

Due à un manque de calcium et de vitamine D, cette maladie grave provoque un ramollissement de la carapace, une difficulté à se mouvoir, une excroissance du bec et une pousse anormale des griffes. L’animal atteint doit être rapidement pris en charge.

 

L’otite

Très courante chez la tortue, elle est la conséquence d’une mauvaise hygiène, d’une alimentation inadaptée et d’une carence en vitamine A.

 

Les maladies parasitaires

Le parasitisme interne est dû à la présence de vers et de protozoaires. Il faudra le soigner à l’aide de vermifuges adaptés. Les tiques et les myiases constituent, quant à eux, les deux principales familles de parasites externes. Si les tiques peuvent être retirés à la pince à épiler, les myiases doivent être traitées chirurgicalement car elles creusent des plaies profondes et infectent les tissus.

 

Les maladies respiratoires

Également nommées pneumopathies, elles sont souvent d’origine bactérienne et provoquent des difficultés pour respirer. La tortue garde alors la gueule entrouverte pour tenter de s'alimenter en oxygène. S'il s'agit d'une infection, on observera un écoulement de sécrétions nasales, une respiration difficile et un manque d'appétence. Il peut s'agir d'une rhinite, très fréquente chez la tortue. La situation devient préoccupante si la maladie dévie en pneumonie, particulièrement dangereuse pour un reptile. Un vétérinaire doit alors être consulté en urgence.

 

Le prolapsus du colon

Cette maladie grave et douloureuse est liée à une occlusion intestinale et correspond à la descente du colon. Une intervention vétérinaire est obligatoire et urgente.



 

Afin de se prémunir de ces maux souvent classiques mais parfois graves, il est indispensable d’observer régulièrement sa tortue et de lui offrir un espace de vie sain ainsi que des soins quotidiens et adaptés. La tortue est un animal extraordinaire mais fragile qui a besoin d’une très grande attention.
Enfin, en cas de problème ou de changement de comportement, il ne faut pas hésiter à faire appel à un vétérinaire.



Articles connexes : 
Comment préparer l'hibernation de ma tortue de terre ?
A 187 ans, la tortue Jonathan est le plus vieil animal vivant du monde !
Atelier DIY : Un enclos extérieur pour ma tortue de terre
Comment se passe la reproduction chez les tortues ?
Quand et comment hiberne la tortue ?
Comment manipuler ma tortue ?
Quelle alimentation pour ma tortue de terre ?