Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

5 astuces pour protéger les oiseaux du ciel en hiver

Le froid imminent, les premières gelées, les températures glaciales annoncent la saison de l’hiver, une période difficile pour les oiseaux sauvages. Zoomalia vous livre des idées simples et ingénieuses pour vous aider à protéger les oiseaux du ciel en hiver, dans votre jardin ou sur votre balcon. Il n’est pas nécessaire d’être un ornithologue professionnel pour se mettre à l’œuvre ! 
Voici donc les indispensables accessoires pour bien nourrir vos petits compagnons cet hiver et garantir la préservation de l’espèce et de l’éco-système.

5 astuces pour protéger les oiseaux du ciel en hiver

Crédit photo : Céline Dumercq

1. Installez un nichoir pour protéger du froid les oiseaux de votre jardin

De nombreuses espèces d’oiseaux peuplent la nature et défilent tout au long de l’année dans votre jardin. À chacun sa façon de se nourrir et de faire son nid. Certains oiseaux frugivores consomment essentiellement des fruits, de baies sauvages ou des graines germées comme l'étourneau, la pie et la grive. D’autres oiseaux insectivores se régalent avec des insectes, des baies et quelques graines ici et là. À l’appel : le merle, le rouge-gorge, la mésange à longue queue, le roitelet par exemple. Enfin, les oiseaux granivores raffolent de graines et de chenilles, à savoir, le moineau, la mésange bleue, le pinson, le chardonneret, la tourterelle, le geai. 


Vous l’avez compris, il faut tenir compte de l’espèce particulière de chaque oiseau qui visite votre jardin pour lui mettre à disposition un nid adapté à sa taille. À cet égard, il existe différentes tailles d’entrée de nichoirs, rondes ou grandes, de 28, 32 ou 50 millimètres de diamètre. Par exemple, le moineau, la mésange et le sittelle torchepot ont en commun leur petite taille et nécessitent une ouverture de 32 mm seulement. Le merle noir et le geai des chênes de plus grande envergure, le rouge-gorge et le troglodyte (bien que de petites tailles), préfèreront une grande entrée pour leur nid. Puis, l'étourneau sansonnet et le pic épeiche, de moyenne taille, auront besoin d’un nichoir de 50 mm d’orifice. Enfin, vous remarquerez que le pinson, le chardonneret, le verdier d’Europe, la tourterelle, la pie et la grive musicienne nichent uniquement dans des abris naturels et boudent alors les nichoirs artificiels.

L’idéal est de placer votre nichoir en bois ou en paille dans un endroit ensoleillé, bien accroché en haut d’un arbre. À fortiori, ne taillez pas les branches de votre arbre, pour permettre aux petits oiseaux de se sentir en sécurité et de pouvoir se déplacer à leur guise autour de leur nid et de garder un œil aguerri sur l’extérieur ou sur votre chat domestique.

La cabane à oiseaux peut se suspendre facilement et attirer les oiseaux dans votre jardin.

Nichoir en bois Zolia pour petits oiseaux et oiseaux du ciel

Nichoir en bois Zolia pour petits oiseaux et oiseaux du ciel

Avis 5 44
4,69€
Acheter

2. Accrochez une mangeoire à oiseaux à l’abri des prédateurs

Fixez solidement une mangeoire en bois ou métallique contre un tronc d’arbre, de préférence en hauteur. Les oiseaux du jardin sentent le danger au sol et souhaiteront certainement être perchés pour manger leurs délicieuses graines. Certains modèles de mangeoires sont fabriqués sur pied, une alternative bienvenue pour un balcon ou dans une propriété sans arbre. Rappelez-vous que les oiseaux du ciel sortent uniquement le matin ou en fin de journée pour se nourrir. Il est inutile donc de trop remplir la mangeoire, au risque de gaspiller leur nourriture.

Une cordelette fine vous permettra d'accrocher votre mangeoire suspendue ou si celle-ci est en bois abritée par un toit, il faut mieux la visser contre le tronc de manière robuste. La mangeoire attire les oiseaux : étourneaux, hirondelles, pic épeiche, moineaux, mésanges, bergeronnettes, passereaux, même les pigeons seront de la partie.

3. Suspendez des boules de graisse pour bien nourrir les oiseaux sauvages

Les boules de graisse riches en nutriments et prêtes à picorer sont de véritables boules d’énergie. Composées essentiellement de céréales, de graines de tournesol, de graisse, de farine et de vers, elles sont très nourrissantes, ce qui permet aux oiseaux de faire le plein de vitamines pour faire face à l’hiver.

Attention aux filets qui entourent la boule de graisse, car elle piège les petites pattes de nos volatiles. Retirez les filets et privilégiez des supports à boules de graisse, ou des suspensions spéciales : tige en métal avec crochets, une colonne, des mangeoires ou accrochez-les à plusieurs branches avec de la ficelle de rôti. 

4. Pensez à l’abreuvoir simple et indispensable pour désaltérer les oiseaux

Après un nourrissage de haute qualité, les oiseaux des jardins méritent bien de se rafraîchir le bec dans un abreuvoir prévu à cet effet. Des coupelles d’eau suspendues ou un récipient original telle la coque d’une noix de coco peuvent recueillir de l’eau fraîche et désaltérante tous les jours. Les oiseaux de la nature auront de quoi se ravitailler et survivre durant cette période hivernale anti-gaspillage.

5. Choisissez une nourriture de qualité adaptée aux oiseaux du ciel

Une fois installé votre mangeoire, vous pouvez la remplir de divers aliments riches en lipides comme un morceau de pomme ou de poire, un mélange de graines (blé, avoine, orge), les restes de gras d’une viande fraîche, des miettes de pain rassi, du beurre et de la farine. Il n’y a aucune obligation d’acheter des graines dans le commerce, vos propres aliments peuvent suffire à nourrir vos petits compagnons à plumes. 

Néanmoins, les oiseaux ne peuvent plus se nourrir naturellement en l’absence évidente de graines ou d’insectes sous la neige ou la gelée. Vous pouvez alors leur offrir une alimentation complète riche en vitamines et minéraux, disponible sur notre animalerie en ligne en optant pour des mélanges de graines, des boules de graisse, des graines de tournesol, un pain ou bloc de graisse, des arachides, quelques friandises comme des vers de farine déshydratés.

Astuces ! Veillez à briser la glace pour ne pas laisser geler l’eau. Distribuez vos graines le matin et le soir en fin de journée (une poignée suffit) pour réduire le gaspillage des aliments exposés à l'humidité, au froid et au vent. 


La protection des oiseaux du ciel et la biodiversité sont au cœur des préoccupations de Zoomalia. En sauvegardant tous les oiseaux cet hiver, vous contribuerez à la nidification du printemps et à l'arrivée des oisillons. Nichoirs, mangeoires, abreuvoir et graines à volonté feront la joie de tous ces drôles de petits animaux. N’oubliez pas d’observer et de photographier les oiseaux sauvages qui s’invitent volontiers dans votre environnement naturel, de quoi passer d’agréables moments en initiant vos enfants à l’expérience. Qui sait, une passion en ornithologie pourrait voir le jour !

Articles connexes :
Comment bien nourrir les oiseaux sauvages ?
DIY : 7 idées pour créer un nichoir facilement
DIY : 3 idées de mangeoires pour les oiseaux du ciel !
14 astuces pour protéger du froid votre animal de compagnie
Niche pour chien en hiver : 5 conseils pour bien le protéger du froid


Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte. .
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte Continuer sans accepter