Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Calculs Rénaux du Chien : Causes, Symptômes et Traitement

Votre chien a-t-il des calculs urinaires ? Comparables à un bouchon qui entrave le passage de l’eau dans une tuyauterie, les calculs rénaux du chien impactent le bon fonctionnement de son système urinaire. Ces petits cailloux composés de minéraux agglomérés gênent la miction de votre compagnon et lui occasionnent des douleurs. Découvrez comment prévenir le risque de calculs rénaux canins, et comment les dissoudre, si le mal est fait, grâce à traitement vétérinaire adapté.

Auscultation d'un chien chez le vétérinaire

Qu’est-ce que les calculs rénaux chez les chiens ?

Les calculs rénaux chez les chiens, aussi connus médicalement sous le nom de néphrolithiase, sont des agrégats de minéraux cristallins qui se forment dans les reins.

Cette cristallisation résulte souvent d’une concentration élevée de certaines substances dans l’urine, comme le calcium, l’oxalate, l’urate ou le phosphate. Toute perturbation de l’équilibre fragile de ces minéraux dans le système urinaire du chien peut entraîner la formation de calculs.

En outre, ces formations minérales peuvent varier en taille, allant du grain de sable microscopique à des structures assez grandes pour être facilement détectées par imagerie médicale.

Où se situent les calculs rénaux chez le chien ?

Ils peuvent se situer dans les reins ou dans d’autres parties du système urinaire qui se composent des reins, des uretères, de la vessie et de l’urètre. Présents uniquement dans la vessie, on parle de cystolithes, et d’urolithes lorsque les calculs sont généralisés dans l’ensemble du système urinaire.

Il existe différents types de calculs rénaux chez les chiens présentant une composition chimique spécifique. Par exemple, les calculs d’oxalate de calcium sont parmi les plus courants. Le type de calcul influence le traitement et les méthodes de prévention.

Pourquoi un chien a-t-il des calculs rénaux ?

Les calculs rénaux chez les chiens peuvent se former pour diverses raisons, souvent liées à une combinaison de facteurs diététiques, génétiques, environnementaux et de santé.

Un déséquilibre alimentaire

Une alimentation déséquilibrée, trop riche en minéraux, comme le calcium, le phosphore et l’oxalate, et en protéines, favorise la formation de calculs. Ces nutriments en excès précipitent et forment des cristaux dans les reins.

Il est donc crucial de bien choisir vos croquettes chien et de vous orienter vers de la croquette chien insuffisance rénale face aux troubles urinaires et rénaux, en accord avec votre vétérinaire.

Une déshydratation

La formation de calculs rénaux chez le chien peut être causée par une urine trop concentrée, conséquence d’un manque d’hydratation.

Des prédispositions génétiques

Certaines races de chiens sont plus enclines à développer des calculs rénaux. Cette prédisposition peut être due à des facteurs héréditaires affectant le métabolisme ou la capacité à éliminer certains minéraux. Parmi les races les plus sensibles aux calculs rénaux, vous retrouvez le dalmatien, le bichon frisé, le yorkshire, le shih tzu, le caniche, le bouledogue anglais et français, ou encore le cocker spaniel.

Des infections urinaires à répétitions

Les calculs rénaux du chien sont aussi favorisés par les infections urinaires qui peuvent modifier la composition chimique de l’urine.

Certains types de bactéries (Staphylococcus, Escherichia coli, etc.) produisent aussi des substances qui précipitent et forment des cristaux.

Un pH urinaire anormal

Un pH urinaire trop acide ou trop alcalin peut favoriser la formation de certains types de calculs rénaux chez le chien. En outre, le pH de l’urine peut être influencé par l’alimentation, la déshydratation et certaines pathologies.

Des problèmes métaboliques

Certaines conditions métaboliques, comme l’hyperparathyroïdie (production excessive d’hormones parathyroïdiennes), augmentent les niveaux de calcium dans le sang et l’urine conduisant à la formation de calculs rénaux chez le chien.

Enfin, la prise de médicaments, un mode de vie sédentaire ou encore tout simplement l’âge et le sexe de l’animal (mâles âgés) contribuent à augmenter le risque de calculs.

Quels sont les symptômes liés aux calculs rénaux chez le chien ?

Les symptômes des calculs rénaux du chien varient selon leur taille et leur emplacement, et en fonction de la réponse individuelle de l’animal. En général, l’observation des comportements suivants chez votre chien doit vous alerter :

  • signes de douleur et d’inconfort, en particulier lors de la miction (gémissements, hésitation à uriner ou posture anormale) ;
  • difficultés à uriner avec des quantités plus petites, mais plus fréquentes ;
  • présence de sang dans l’urine (hématurie) qui devient rougeâtre ou brune ;
  • abdomen tendu qui met en évidence une douleur localisée au niveau des reins à la palpation ;
  • léthargie et manque d’appétit ;
  • vomissements et nausées ;
  • fièvre.

Comme vous pouvez le constater, certains de ces symptômes s’avèrent révélateurs d’autres pathologies. Ne concluez pas le diagnostic vous-même trop rapidement ! 

En cas de doute, consultez très rapidement un vétérinaire, car les pathologies touchant les reins peuvent vite dégrader de façon notable la santé de votre compagnon.

Comment soigner les calculs urinaires du chien ?

Bien que certains chiens vivent avec des calculs rénaux sans symptômes apparents, ces formations cristallines peuvent causer des problèmes urinaires graves, comme des infections, voire une obstruction urinaire nécessitant une intervention médicale d’urgence. Pour évitez cette situation, lisez ce qui suit.

Diagnostic vétérinaire

Pour identifier si un chien souffre de calculs rénaux, le vétérinaire suit un protocole en plusieurs étapes.

En première consultation, le vétérinaire évalue de façon approfondie les symptômes et réalise un examen physique. Il prend également en compte les antécédents médicaux du chien, y compris son régime alimentaire, son niveau d’hydratation et tout historique d’infections urinaires ou de calculs.

Une analyse d’urine est souvent réalisée pour évaluer la présence de sang, de protéines, de cristaux, ou d’autres anomalies. Cette analyse peut révéler des signes d’infection urinaire, souvent associée aux calculs rénaux.

Selon les symptômes et les résultats d’analyse, des radiographies abdominales apporteront parfois un complément d’information, même si tous les calculs ne sont pas visibles. Dans ce cas, l’échographie représente une méthode non invasive très efficace pour visualiser les reins et détecter les calculs rénaux chez le chien.

Enfin, des analyses sanguines peuvent être réalisées pour évaluer la fonction rénale.

Pourquoi analyser les calculs rénaux ?

Si les calculs rénaux sont évacués naturellement ou extraits par chirurgie, leur analyse permet de déterminer leur composition chimique et d’orienter l’animal vers un traitement parfaitement adapté.

Traitements des calculs rénaux du chien

Le traitement des calculs urinaires chez le chien varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que le type de calculs, leur taille, leur emplacement, ainsi que l’état de santé général de l’animal. Souvent, des changements alimentaires s’avèrent incontournables pour dissoudre les calculs rénaux du chien.

Des régimes spéciaux, pauvres en certains minéraux et ajustés en pH, sont prescrits pour modifier la composition de l’urine et prévenir la formation de nouveaux calculs.

De façon complémentaire, l’animal devra boire davantage pour diluer l’urine et réduire sa concentration en minéraux responsables des calculs rénaux. Des fontaines à eau pour chien ou des aliments humides peuvent être recommandés à long terme.

CROCORICO Terrine sans céréales 100% Française pour chien - 3 recettes au choix

CROCORICO Terrine sans céréales 100% Française pour chien - 3 recettes au choix

Avis 5 278
34,99€
Acheter

Si modifier l’aspect alimentaire est insuffisant, des médicaments seront prescrits pour aider à :

  • dissoudre certains types de calculs ;
  • réduire la douleur ;
  • traiter les infections urinaires associées, souvent avec des antibiotiques ;
  • modifier le pH de l’urine.

Enfin, une intervention chirurgicale d’extraction des calculs s’imposera depuis la vessie ou les voies urinaires pour les calculs rénaux trop gros pour être dissous ou éliminés naturellement, ou en cas d’obstruction urinaire.

Votre vétérinaire sera votre meilleur conseiller pour mettre en place un traitement adapté. En outre, un suivi médical à long terme contribuera à vérifier que les calculs ne se reforment pas.

Quand recourir à une thérapie par ondes de choc ?

Sur décision vétérinaire, une lithotripsie extracorporelle par ondes de choc peut être utilisée pour briser les calculs en fragments plus petits qui peuvent alors s’évacuer naturellement.

Préventions des calculs urinaires canins

La prévention des calculs rénaux chez le chien implique plusieurs stratégies complémentaires, mais toutes liées à l’hygiène de vie de l’animal.

Assurer une bonne hydratation de votre chien est fondamental. Encouragez-le à boire suffisamment d’eau tout au long de la journée, d’autant plus en été.

Des bols d’eau fraîche et propre sont à offrir en permanence. Pour les chiens moins enclins à boire, envisagez de la pâtée pour chien à problèmes urinaires et rénaux ou ajoutez de l’eau à leur nourriture sèche.

Aliments complémentaires, médicaments et calculs rénaux

Vous n’y pensez peut-être pas, mais certains médicaments ou aliments complémentaires favorisent la formation de calculs rénaux : compléments de calcium ou de vitamine D, corticostéroïdes, diurétiques, etc. Parlez-en à votre vétérinaire.

Bien entendu, une alimentation équilibrée, adaptée aux besoins spécifiques de votre chien, est essentielle. Elle lui apporte les nutriments essentiels à sa santé et contribue au maintien de son poids de forme. N’oubliez pas de faire pratiquer une activité physique à votre compagnon quotidiennement pour une bonne santé générale.

Certains chiens nécessiteront un régime alimentaire spécial pour prévenir la formation des calculs, notamment s’ils ont déjà souffert de calculs rénaux ou d’infections urinaires. Votre vétérinaire vous guidera dans ce choix stratégique.

Pour finir, des examens vétérinaires réguliers, incluant des analyses d’urine, peuvent aider à détecter les premiers signes de problèmes rénaux ou urinaires avant qu’ils ne deviennent sérieux.

En cas d’infection urinaire, consultez immédiatement votre vétérinaire !

Comment détecter une infection urinaire ?

Si votre animal souffre d’une infection urinaire, son comportement sera caractéristique : difficulté à uriner, urines malodorantes et léchage excessif des parties génitales.


Conseils à retenir ! Les calculs rénaux chez les chiens représentent une pathologie complexe influencée par : la diète, l’hydratation, la génétique et la santé générale de l’animal. La prévention et le traitement nécessitent une approche holistique qui tient compte de l’alimentation, de l’hydratation et de l’activité physique, tout en impliquant un suivi vétérinaire régulier. Prenez bien soin de votre compagnon et sortez-le régulièrement pour améliorer son confort urinaire : si possible toutes les 4 à 6 heures.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte..
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte