Filtres actifs :
Effacer les filtres
Trier Fermer

Allergie alimentaire chez le Chat : Causes, Symptômes et Traitement

Chez l’Homme, les allergies alimentaires peuvent être la source d’une diminution de la qualité de vie en raison des inconforts et des troubles de la santé qu’elles occasionnent, mais qu’en est-il du chat ? Peut-il présenter une allergie alimentaire ? Quelles en sont les causes et les symptômes ? Existe-t-il un traitement ? L’allergie alimentaire du chat se définit comme une réaction exagérée de l’organisme faisant suite à l’ingestion d’un ou plusieurs ingrédients contenus dans l’alimentation. Ces ingrédients sont alors appelés des allergènes. Chez le chat, tout comme chez l’humain, les allergies alimentaires peuvent survenir à n’importe quel âge et à n’importe quel stade physiologique. Les principales allergènes auxquels le chat est sensible sont des produits d’origine animale tels que le poulet, le bœuf, le poisson ainsi que les produits laitiers. Certaines de ces allergies peuvent être décelées précocement tandis que d'autres devront faire l’objet d’une enquête approfondie pour en déterminer l’origine. Quoi qu’il en soit, si vous suspectez une intolérance alimentaire ou une allergie chez votre compagnon, il conviendra de prendre un rendez-vous auprès de votre vétérinaire généraliste qui vous indiquera la démarche à suivre.

Chat blanc, nez rose, yeux, larmes d'allergies alimentaires

Allergie alimentaire du Chat : les différentes Origines

Les allergies alimentaires résultent d'une réaction excessive de l'organisme suite à l'ingestion d'un ou plusieurs ingrédients contenant des protéines. Les mécanismes physiopathologiques qui interviennent dans ce processus se déroulent en cinq étapes intriquées. Tout commence par la phase de sensibilisation.

En effet, pour qu'une allergie se manifeste, l'organisme doit préalablement être exposé à certaines protéines alimentaires. Ainsi, après une première ingestion d'allergènes, le système immunitaire identifie à tort ces protéines comme des agents pathogènes et produit des anticorps dirigés contre elles.

Par conséquent, lors du contact ultérieur avec ces protéines, les anticorps se fixent sur les mastocytes, des cellules impliquées dans la réaction allergique et présentes dans la peau, les muqueuses et les tissus conjonctifs. Cela provoque la libération de molécules pro-inflammatoires telles que l'histamine, à l'origine des manifestations cliniques que vous observez.

Les allergies sont à distinguer des intolérances car bien que similaires sur le plan symptomatique, elles n’ont pas la même origine. Une intolérance alimentaire ne fait pas intervenir le système immunitaire. Il s’agit d’une incapacité à digérer ou à absorber un ou des aliments. Ceci peut notamment être dû à l’arrêt d’une production enzymatique nécessaire à la digestion comme c’est le cas notamment de la lactase impliquée dans la digestion du lait par exemple.

En effet, chez la plupart des mammifères, y compris les humains et les chats, la production de lactase diminue naturellement après le sevrage, c'est-à-dire après la période où l'animal arrête de consommer du lait maternel. La réduction de cette production explique pourquoi les individus digèrent moins efficacement le lactose à mesure qu'ils vieillissent.

Comment savoir si mon Chat a une allergie alimentaire ?

Les Symptômes d'une allergie alimentaire chez le chat

Les allergies alimentaires peuvent faire l’objet de manifestations diverses et variées. On retrouve principalement des signes dermatologiques et digestifs tels que des vomissements, des diarrhées, des éruptions cutanées, des démangeaisons, des rougeurs, des pertes de poils, des flatulences, une perte de poids ou d’appétit ou encore du mucus dans les selles. Des surinfections bactériennes peuvent faire suite aux symptômes évoqués ci-dessus.

Le Diagnostic des allergies alimentaires du chat

Les allergies alimentaires sont diagnostiquées à l’aide d’un régime d’éviction prédéfini par votre vétérinaire. Il existe 2 types de régimes, un faisant appel à une ration ménagère (c’est-à-dire une alimentation fait maison à base de produits que nous consommons également) et l’autre à une alimentation de type industrielle. Ils permettent respectivement d’identifier près de 100 % et 80 à 90 % des allergies alimentaires.

Le régime d’éviction doit être mis en place pendant 8 à 12 semaines (la durée sera définie précisément avec votre vétérinaire). Au cours de ce test, il sera important de n’apporter aucun « extras » ou restes de table et de veiller à garder votre compagnon à quatre pattes en intérieur. Une transition alimentaire vers la nouvelle alimentation devra être mise en place afin d’éviter toute apparition de signes digestifs. Si des traitements sont en place, il est important de les poursuivre afin d’éviter toute aggravation de l’état général de l’animal.

Une diminution des posologies de certains médicaments pourra néanmoins être évoquée par votre vétérinaire, voire l’arrêt afin d’évaluer la présence ou non d’une allergie. Il sera intéressant d’écarter en amont toutes causes parasitaires suite à l’emploi d’un antiparasitaire interne et externe afin de ne pas fausser les résultats.

Si vous optez pour un régime d’éviction à base d’une alimentation de type ménagère, voici quelques indications. La viande doit être cuite sans assaisonnement, beurre ou huile et il est préférable qu’elle ne soit pas hachée par votre boucher en raison du risque de contamination par un autre type de viande, ce qui fausserait les résultats.

Dans le cas d’un régime d’éviction de type industriel, une alimentation de type hypoallergénique voire anallergénique vous sera proposée. Des marques de gamme vétérinaire vous serons conseillées car elles sont davantage contrôlées que les croquettes pour chat classiques. Afin d’objectiver les signes cliniques et les résultats du test, un rendez-vous à 4-5 semaines après le début de la mise en place du régime pourra vous être proposé.

Si à la suite du test, vous observez une persistance des signes cliniques, alors l’allergie alimentaire sera exclue du diagnostic et une autre investigation pourra être mise en place. Si à la suite du test vous observez une diminution voire une disparition des signes cliniques, alors votre chat est vraisemblablement allergique.

Comment Soigner les allergies alimentaires chez le chat ? Traitement et prévention

Les chats allergiques devront recevoir une alimentation dénudée des protéines responsables de leurs allergies. Ainsi, lors d’une alimentation de type industrielle, il sera nécessaire de faire appel à des croquettes hypoallergéniques ou allergéniques de gamme vétérinaire.

Il est formellement déconseillé de continuer à donner des restes de table ou des friandises. Ces derniers sont souvent responsables des récidives allergiques malgré la mise en place d’une alimentation industrielle adaptée. 

Dans le cadre d’une alimentation de type ménagère, il conviendra d’écarter la source protéique à l’origine des signes cliniques. Malheureusement, à ce jour, il n’existe pas de traitement préventif pour faire face à ces allergies.

PRO PLAN Veterinary Diets Feline HA St/Ox Hypoallergenic

PRO PLAN Veterinary Diets Feline HA St/Ox Hypoallergenic

Avis 5 135
24,99€
Acheter


Conseils à retenir !
Les allergies alimentaires chez le chat sont des réactions défavorables de l'organisme face à certains ingrédients, souvent les protéines. Il est crucial de les identifier rapidement avec l'aide d'un vétérinaire pour garantir le bien-être de votre compagnon. Zoomalia vous aide à choisir une sélection de nourritures hypoallergéniques de haute qualité, afin que votre chat puisse mener une vie sereine et joyeuse. Votre confiance et la santé de votre animal sont au cœur de notre engagement.

Quels sont les symptômes d’une allergie au chat ?

Les symptômes de l’allergie chez le chat se déclinent en 2 types de troubles : dermatologiques et intestinaux. Dans le premier cas, vous pouvez observer des démangeaisons, une chute de poils, des rougeurs ou encore des petits boutons.

Dans le second cas, il s’agira principalement de diarrhées et vomissements. Néanmoins, des signes plus discrets peuvent survenir tels que des flatulences, par exemple. Les signes cliniques peuvent être isolés ou multiples.

Comment soulager un chat qui a des allergies ?

Pour soulager un chat qui a des allergies, il convient en premier lieu d’écarter la source de ces allergies. Pour ce faire, il est important de mener un régime d’éviction sous les conseils de votre vétérinaire afin d’identifier l’aliment responsable de ces troubles.

Il est également possible de passer sur des croquettes de gamme vétérinaire hypoallergéniques ou allergéniques afin d’objectiver si oui ou non une amélioration survient.

Aucun reste de table ou autre ne devra être donné en parallèle car ce sont souvent ces écarts qui sont à l’origine de la persistance des signes cliniques.

Certains suppléments comme les acides gras oméga-3 peuvent aider à réduire l'inflammation et à soutenir la santé de la peau chez les chats allergiques. 

Il conviendra de gérer en parallèle le stress de votre compagnon. En effet, le stress peut aggraver les symptômes et être à l’origine d’une dégradation de l’état général.

Enfin, si votre chat développe des infections cutanées ou des infections des voies respiratoires en raison de ses allergies, un traitement antibiotique ou antifongique peut être nécessaire.

Il est important de noter que tous les chats réagissent différemment aux traitements, il est donc essentiel de travailler en étroite collaboration avec votre vétérinaire pour élaborer un plan de traitement adapté aux besoins spécifiques de votre chat. Le maintien à jour des anti-parasitaires internes et externes est important dans ce contexte.

Comment savoir si un chat est intolérant au lactose ?

Les chats, comme la plupart des mammifères, peuvent être intolérants au lactose, ce qui signifie qu'ils ont du mal à digérer le sucre présent dans le lait en raison de l’arrêt de production de la lactase (enzyme permettant de digérer le lactose). L’intolérance au lactose peut se manifester par divers signes.

Les symptômes les plus courants d'intolérance au lactose chez les chats incluent des troubles gastro-intestinaux tels que des diarrhées, des ballonnements, des gaz et des vomissements après avoir consommé des produits laitiers ainsi qu’une perte d’appétit.

Si vous remarquez ces signes chez votre chat après qu’il ait consommé des produits à base de lactose, il est conseillé d'arrêter de lui en donner et de consulter votre vétérinaire. Un vétérinaire pourra confirmer si l'intolérance au lactose est la cause des symptômes et vous recommander un régime alimentaire approprié pour votre chat.

Politique de cookies
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos achats sur notre site, améliorer votre expérience utilisateur, la diffusion de publicités personnalisées, les statistiques pour comprendre comment nos clients utilisent nos services. Des partenaires de confiance ont également recours à ces outils dans le cadre de notre affichage d’annonces. À tout moment, vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies accessibles depuis Votre Compte..
Nous sollicitons votre autorisation concernant l'utilisation des cookies ou d'outils similaires pour faciliter vos... Lire la suite
Paramétrer vos choix J'accepte